Cimetière

Désignation

Dénomination de l'édifice

Cimetière

Titre courant

Cimetière

Localisation

Localisation

Auvergne 63 Bourboule (La)

Aire d'étude pour le domaine Inventaire

Rochefort-Montagne

Adresse de l'édifice

Godefroy-de-Bouillon (rue)

Références cadastrales

1966 AH 87

Milieu d'implantation pour le domaine Inventaire

En ville

Historique

Siècle de la campagne principale de construction

4e quart 19e siècle, 1ère moitié 20e siècle

Année(s) de(s) campagne(s) de construction

1875, 1880, 1881, 1900, 1903, 1926, 1933

Commentaires concernant la datation

Datation par source

Commentaires concernant l'attribution de l'édifice

Signature, attribution par source

Description historique

Le cimetière de La Bourboule a été créé peu après la naissance de la nouvelle commune, en 1875. Un premier avant-métré pour son établissement est dressé par l'architecte Louis Ledru à la fin de l'année 1875, et l'acte d'achat du terrain nécessaire date de mars 1876. La réception des travaux d'aménagement du cimetière et de ses murs de clôture est signée en novembre 1880. Le projet pour la grille du portail date d'août 1881 (avant-métré dressé par Louis Ledru) ; cette grille sera réalisée par le serrurier Brugière. En 1898, une nouvelle parcelle est achetée par la commune pour agrandir le cimetière ; le projet est étudié par l'architecte Alfred Cytère (réception de ces nouveaux travaux en août 1900). La maison de gardien et le dépositoire associé sont construits, à l'entrée du cimetière, en 1903-1904, par l'architecte Amable Bargeon (voir sous-dossier). Un nouveau projet d'agrandissement est mis au point en 1926-1927, par l'architecte Paul Neyrial. Les piles du portail recevant la grille d'entrée sont réalisées par Eugène Lamadon en 1933-1934 (sa signature est portée sur une plaque à l'entrée, accompagnée de celles de l'architecte Paul Neyrial et de J. Bony, un autre entrepreneur). Outre les sépultures, le cimetière accueille deux monuments aux morts (voir sous-dossiers) : l'un aux morts de la guerre de 1914-1918, de la guerre de 1939-1945 et de celle d'Indochine, l'autre aux martyrs de la gestapo, aux victimes de la déportation et aux héros de la résistance.

Description

Matériaux du gros-œuvre

Pierre, moellon, crépi, trachyte, andésite, pierre de taille, fer

Commentaire descriptif de l'édifice

Les murs de clôture du cimetière sont en maçonnerie, très probablement de moellons de pierre, enduits de crépi. Le portail d'entrée est réalisé en pierre de taille d'andésite (ou de trachy-andésite) , avec une grille en fer forgé.

Technique du décor des immeubles par nature

Sculpture, ferronnerie

Indexation iconographique normalisée

Ornement à forme végétale ; urne ; ornement à forme géométrique

Description littéraire de l'iconographie

Les piles du portail en pierre, à ressauts, portent un décor végétal de feuilles stylisées, et sont couronnées d'urnes (dont le volume épouse également les ressauts des piles). La grille est en fer forgé à motifs géométriques (volutes, croisillons).

Statut juridique

Statut juridique du propriétaire

Propriété de la commune

Références documentaires

Date de l'enquête ou du dernier récolement

1999

Date de rédaction de la notice

2002

Noms des rédacteurs de la notice et du dossier

Ceroni Brigitte

Cadre de l'étude

Inventaire topographique

Typologie du dossier

Dossier avec sous-dossier

Adresse du dossier Inventaire

Conseil régional d'Auvergne - Service régional de l'Inventaire 13-15, avenue de Fontmaure - BP 60 - 63402 Chamalières - 04.73.31.85.29

1/4
cimetière
cimetière
© Région Auvergne - Inventaire général du Patrimoine culturel, ADAGP
Voir la notice image