Maison dite Villa Les Iris, puis maison d'enfants

Désignation

Dénomination de l'édifice

Maison

Appelation d'usage

Villa Les Iris

Destination actuelle de l'édifice

Édifice d'assistance ou de protection sociale

Titre courant

Maison dite Villa Les Iris, puis maison d'enfants

Localisation

Localisation

Auvergne 63 Bourboule (La)

Aire d'étude pour le domaine Inventaire

Rochefort-Montagne

Adresse de l'édifice

Général-Mangin (avenue du) 2

Références cadastrales

1966 AD 167

Milieu d'implantation pour le domaine Inventaire

En ville

Partie constituante non étudiée

Jardin

Historique

Siècle de la campagne principale de construction

Limite 19e siècle 20e siècle

Siècle de campagne secondaire de consctruction

2e moitié 20e siècle

Auteur de l'édifice

maître d'oeuvre inconnu

Description historique

Maison, dite villa Les Iris, construite à la limite des 19e et 20e siècles, entre 1889 et 1909. Elle aurait appartenu à l'origine, selon une source orale, à un médecin de la station thermale. Elle est aujourd'hui utilisée comme maison d'enfants, destinée à accueillir les enfants venus seuls suivre une cure ; cette fonction est sans doute à l'origine de l'agrandissement de la villa, côté sud-ouest, à une date indéterminée au cours de la 2e moitié du 20e siècle.

Description

Matériaux du gros-œuvre

Pierre, moellon, enduit, trachyte, andésite, pierre de taille

Matériaux de la couverture

Ardoise

Description de l'élévation intérieure

Étage de soubassement, rez-de-chaussée surélevé, 1 étage carré, étage de comble

Partie d'élévation extérieure

Élévation à travées

Typologie de couverture

Toit à longs pans brisés, croupe brisée, toit à longs pans, pignon découvert

Emplacement, forme et structure de l’escalier

Escalier de distribution extérieur : escalier en équerre, en maçonnerie, escalier dans-oeuvre : escalier tournant à retours avec jour, en charpente

Commentaire descriptif de l'édifice

Maison à travées isolée sur la parcelle, ouvrant sur un jardin. Elle se compose d'un étage de soubassement, d'un rez-de-chaussée surélevé, d'un étage carré et d'un étage de comble, éclairé de lucarnes. Le côté sud-est du bâtiment, d'une travée, forme un avant-corps : il est couvert d'un longs pans à pignon découvert perpendiculaire à la toiture principale, à longs pans et croupes brisés. Le matériau de gros-oeuvre (moellons de pierre ?) , enduit, n'est pas visible ; le solin est en moellons de pierre apparents. Les encadrements, bandeaux, chaînes d'angles, et tables décoratives des pleins de travées (élévation principale) , sont en andésite (ou en trachy-andésite). La couverture est en ardoise. L'accès extérieur au rez-de-chaussée surélevé se fait par un escalier en équerre, en andésite (ou en trachy-andésite) ; l'escalier principal de la maison est en bois, tournant à retours avec jour.

Statut juridique

Statut juridique du propriétaire

Propriété privée

Références documentaires

Date de l'enquête ou du dernier récolement

1999

Date de rédaction de la notice

2002

Noms des rédacteurs de la notice et du dossier

Ceroni Brigitte

Cadre de l'étude

Inventaire topographique

Typologie du dossier

Dossier individuel

Adresse du dossier Inventaire

Conseil régional d'Auvergne - Service régional de l'Inventaire 13-15, avenue de Fontmaure - BP 60 - 63402 Chamalières - 04.73.31.85.29

1/6
villa Les Iris
villa Les Iris
© Région Auvergne - Inventaire général du Patrimoine culturel, ADAGP
Voir la notice image