Hôtel Richelieu

Désignation

Dénomination de l'édifice

Hôtel de voyageurs

Appelation d'usage

Hôtel Richelieu

Titre courant

Hôtel Richelieu

Localisation

Localisation

Auvergne 63 Bourboule (La)

Aire d'étude pour le domaine Inventaire

Rochefort-Montagne

Adresse de l'édifice

Georges-Clemenceau (boulevard) 95

Références cadastrales

1966 AH 183

Milieu d'implantation pour le domaine Inventaire

En ville

Historique

Siècle de la campagne principale de construction

4e quart 19e siècle

Auteur de l'édifice

maître d'oeuvre inconnu

Description historique

Hôtel de voyageurs dit hôtel Richelieu, probablement construit entre 1891 et 1893, sur la rive droite de la Dordogne, en face des Grands Thermes.

Description

Matériaux du gros-œuvre

Pierre (?), moellon (?), enduit, trachyte, andésite, pierre de taille,

Matériaux de la couverture

Ardoise, matériau synthétique en couverture

Description de l'élévation intérieure

Sous-sol, 2 étages carrés, étage de comble

Partie d'élévation extérieure

Élévation à travées

Typologie de couverture

Toit à longs pans brisés, croupe brisée

Commentaire descriptif de l'édifice

Hôtel construit à l'angle de deux rues, le boulevard Clemenceau et la rue secondaire du Brésil. Son rez-de-chaussée présente de grandes baies, avec, en façade principale, une entrée décentrée par rapport aux travées des étages supérieurs. Une autre porte d'entrée, à bossages, s'ouvre sur la rue du Brésil. Des balcons sur consoles courent aux 1er et 2ème étages sur toute l'élévation principale, et seulement au 1er étage sur l'élévation sud. Le matériau de gros-oeuvre, enduit, n'est pas visible (moellons de pierre ?). Les encadrements, chaînes d'angles, corniche et décors sculptés sont en pierre de trachy-andésite (peinte ou non). Les toitures à longs pans et croupes brisés sont percées de lucarnes éclairant l'étage de comble. Les toits sont couverts d'ardoise, remplacée par endroits par des bardeaux synthétiques.

Technique du décor des immeubles par nature

Sculpture

Indexation iconographique normalisée

Ornement à forme architecturale ; fronton ; palmette ; masque ; rinceau ; guirlande ; pot à feu ; cuir découpé ; feuillage ; pilastre

Description littéraire de l'iconographie

Le portail de l'élévation ouest (rue du Brésil) , à bossages taillés, est en trachy-andésite. Il présente une plate-bande ornée d'un masque féminin encadré de cuirs découpés et de feuillages. Les lucarnes de l'élévation principale sont accostées d'ailerons et couronnées de frontons cintrés, le fronton des deux plus petites est amorti par une palmette, celui de la double lucarne centrale est amorti par un pot-à-feu, et porte en son centre un masque barbu entouré de rinceaux et de guirlandes. Sur cette même façade, des pilastres cannelés soulignent, aux 1er et 2ème étages, la travée centrale.

Statut juridique

Statut juridique du propriétaire

Propriété privée

Références documentaires

Date de l'enquête ou du dernier récolement

1999

Date de rédaction de la notice

2002

Noms des rédacteurs de la notice et du dossier

Ceroni Brigitte

Cadre de l'étude

Inventaire topographique

Typologie du dossier

Dossier individuel

Adresse du dossier Inventaire

Conseil régional d'Auvergne - Service régional de l'Inventaire 13-15, avenue de Fontmaure - BP 60 - 63402 Chamalières - 04.73.31.85.29

1/9
hôtel Richelieu
hôtel Richelieu
© Région Auvergne - Inventaire général du Patrimoine culturel, ADAGP
Voir la notice image