groupe scolaire

Désignation

Dénomination

groupe scolaire

Titre courant

groupe scolaire

Localisation

Localisation

Auvergne 63 Mont-Dore

Aire d'étude

Rochefort-Montagne

Adresse

Mirabeau (boulevard)

Référence cadastrale

1963 AD 326, 418

Milieu d'implantation

en ville

Parties non étud

cour, préau, école maternelle, école primaire, logement

Historique

Datation des campagnes principales de construction

1er quart 20e siècle

Datation des campagnes secondaires de construction

2e moitié 20e siècle

Datation en années

1909

Justification de la datation

daté par source

Justification de l'attribution

attribué par source

Commentaire historique

Ce groupe scolaire a été construit pour remplacer la "maison d'école double" bâtie entre 1882 et 1888 par Antoine Gardin, et pour regrouper école maternelle et école primaire. Il abrite également des appartements pour le directeur et les instituteurs. Une parcelle de terrain est acquise dès 1905, mais le projet, confié à l'architecte stéphanois Henri-Alfred Hunot, date de la fin juin 1909. Les procès-verbaux de réception provisoire datent de 1913, et ceux de réception définitive de 1920. La parcelle de terrain à l'avant du groupe scolaire a été acquise en 1921. Si les élévations principales sont restées inchangées, les bâtiments arrière ont été transformés à une époque indéterminée (au cours de la 2e moitié du 20e siècle ) : fermeture et surélévation des préaux d'origine, prolongation perpendiculaire du pavillon central pour l'installation de l'école de musique, ajout d'un étage de soubassement en prolongation de l'aile nord, à la suite de l'ancien préau, faisant la liaison avec l'école maternelle au fond des cours, côté ouest.

Description

Matériau du gros-oeuvre et mise en oeuvre

andésite, tuf volcanique, moellon, appareil mixte, pierre de taille, brique

Matériau de la couverture

ardoise

Vaisseau et étage

sous-sol, rez-de-chaussée surélevé, 2 étages carrés, étage en surcroît

Parti d’élévation extérieure

élévation ordonnancée

Type de la couverture

toit en pavillon, toit à longs pans, croupe, appentis

Emplacement, forme et structure de l’escalier

escalier dans-oeuvre : escalier tournant à retours avec jour, en charpente, escalier dans-oeuvre : escalier tournant à retours avec jour, en maçonnerie

Commentaire description

L'édifice, de caractère "IIIème république" avec symétrie de l'élévation principale et entrées indépendantes, comporte trois grands corps de bâtiments organisés en U, réservés aux classes primaires, aux dortoirs et aux appartements des instituteurs ; un bâtiment plus petit, à l'arrière, abrite l'école maternelle. Trois cours distinctes séparent ces deux ensembles. La façade d'entrée est composée de cinq corps de bâtiment alignés : un corps central en légère avancée, coiffé d'un toit en pavillon et dont l'élévation principale est couronnée d'une grande baie thermale surmontée d'un fronton, l'ensemble formant une sorte de grande lucarne pour l'étage en surcroît. Deux bâtiments, plus bas et couverts de toits à longs pans, flanquent le pavillon central. Ces deux corps sont eux-mêmes flanqués de deux parties à nouveau plus élevées, couvertes de toits à longs pans et croupes. C'est à l'arrière de ces deux corps de bâtiments extrêmes que viennent s'attacher perpendiculairement des ailes plus basses. Constituées à l'origine, sur la plus grande partie de leur longueur, par deux préaux, elles ont été fermées et rehaussées pour créer de nouveaux locaux. Le gros-oeuvre, non enduit, est constitué d'un appareil mixte de moellons d'andésite et de tuf volcanique. Le solin est en moellons d'andésite seuls, disposés en opus incertum. Les encadrements sont en pierre de taille de tuf volcanique, linteaux et piédroits, ou pierre de taille de tuf pour les piédroits et brique pour les linteaux en arcs segmentaires. Les bandeaux et corniches sont également en pierre de taille de tuf. L'ensemble des couvertures est en ardoise. Les corps de bâtiments les plus hauts (pavillon central et corps de bâtiments latéraux en façade principale) ont deux étages carrés et un étage en surcroît, les autres ne dépassent pas un étage carré (et éventuellement un étage de c omble). Le pavillon central comporte deux escaliers dans-oeuvre tournants à retours avec jour, en maçonnerie, Les deux corps de bâtiments latéraux en possèdent chacun un, dans-oeuvre, tournant à retours avec jour et en bois, éclairé par une travée particulière en façade. La fenêtre d'axe du 2e étage sur l'élévation principale du pavillon central ouvre sur un balcon de pierre.

Technique du décor des immeubles par nature

céramique, maçonnerie

Représentation

ornement à forme géométrique

Précision sur la représentation

Un large bandeau, sous la corniche du pavillon central, est orné de carreaux de céramique à décors géométriques. Des bandeaux en appareil de galets forment aussi un décor entre chaque baie, tout le long de la façade principale, au niveau des linteaux.

Statut juridique

Statut de la propriété

propriété publique

Références documentaires

Date d'enquête

1997

Crédits

© Région Auvergne - Inventaire général du patrimoine culturel

Date de rédaction de la notice

2001

Noms des rédacteurs de la notice et du dossier

Ceroni Brigitte

Cadre de l'étude

inventaire topographique

Dossier

dossier individuel

Dossier adresse

Conseil régional d'Auvergne - Service régional de l'Inventaire 13-15, avenue de Fontmaure - BP 60 - 63402 Chamalières - 04.73.31.85.29