Hôtel de voyageurs dit Villa Saint-Georges

Désignation

Dénomination de l'édifice

Hôtel de voyageurs

Appelation d'usage

Villa Saint-Georges ; Hôtel Saint-Georges

Titre courant

Hôtel de voyageurs dit Villa Saint-Georges

Localisation

Localisation

Auvergne-Rhône-Alpes ; Puy-de-Dôme (63) ; Mont-Dore ; 5 rue Meynadier ; 6 rue Montlosier ; 10 rue Maurice-Sauvagnat

Précision sur la localisation

Anciennement région de : Auvergne

Aire d'étude pour le domaine Inventaire

Rochefort-Montagne

Adresse de l'édifice

Meynadier (rue) 5 ; Montlosier (rue) 6 ; Maurice-Sauvagnat (rue) 10

Références cadastrales

1963 AC 408

Milieu d'implantation pour le domaine Inventaire

En ville

Historique

Siècle de la campagne principale de construction

1er quart 20e siècle

Siècle de campagne secondaire de consctruction

1er quart 20e siècle, 2e moitié 20e siècle

Année(s) de(s) campagne(s) de construction

1903

Commentaires concernant la datation

Daté par source

Auteur de l'édifice

Jarrier Louis (architecte)

Commentaires concernant l'attribution de l'édifice

Attribué par source

Description historique

Hôtel de voyageurs dit Villa Saint-Georges, ou actuellement hôtel Saint-Georges, construit d'après les projets de l'architecte Louis Jarrier pour Monsieur Lagaye, à partir de 1903-1904. Le même architecte dessine des projets de décoration intérieure en 1913-1914. Une surélévation du bâtiment a été effectuée à une date indéterminée, au cours de la deuxième moitié du 20e siècle, transformant l'étage de comble d'origine en un troisième étage carré. Les baies de boutiques du rez-de-chaussée ont également été transformées au cours de cette même période.

Description

Matériaux du gros-œuvre

Andésite, moellon, pierre de taille, enduit

Matériaux de la couverture

Ardoise

Description de l'élévation intérieure

Sous-sol, 2 étages carrés, étage de comble

Partie d'élévation extérieure

Élévation à travées

Typologie de couverture

Toit à longs pans brisés, croupe brisée

Emplacement, forme et structure de l’escalier

Escalier dans-oeuvre : escalier tournant à retours avec jour, en maçonnerie

Commentaire descriptif de l'édifice

Edifice dont le matériau de gros-oeuvre (probablement des moellons d'andésite) , enduit, n'est pas visible. Les chaînes d'angles à refends, les balcons sur consoles et les encadrements, dont certains à agrafes volutées, sont en pierre de taille d'andésite. A l'origine, le bâtiment comportait, outre le sous-sol et le rez-de-chaussée à grandes baies de boutique, 2 étages carrés et un étage de comble éclairé par des lucarnes. Ce dernier a été supprimé pour permettre l'adjonction d'un troisième étage carré couvert d'un toit à longs pans et croupes. La couverture, vraisemblablement en ardoise à l'origine, n'est pas visible actuellement.

Technique du décor des immeubles par nature

Sculpture

Indexation iconographique normalisée

Fronton

Description de l'iconographie

La porte d'entrée sur la rue Montlosier est surmontée d'un fronton cintré à base interrompue, percé d'un oculus.

Statut juridique

Statut juridique du propriétaire

Propriété privée

Références documentaires

Date de l'enquête ou du dernier récolement

1997

Date de rédaction de la notice

2001

Noms des rédacteurs de la notice et du dossier

Ceroni Brigitte

Cadre de l'étude

Inventaire topographique

Typologie du dossier

Dossier individuel

Adresse du dossier Inventaire

Région Auvergne-Rhône-Alpes - Centre de documentation du patrimoine - 59 boulevard Léon Jouhaux - CS 90706 – 63050 Clermont-Ferrand CEDEX 2 - 04.73.31.84.88