Halle

Désignation

Dénomination de l'édifice

Halle

Titre courant

Halle

Localisation

Localisation

Auvergne 63 Rochefort-Montagne

Aire d'étude pour le domaine Inventaire

Rochefort-Montagne

Références cadastrales

1823 F1, 1980 AB 200

Milieu d'implantation pour le domaine Inventaire

En village

Partie constituante non étudiée

Poids public

Historique

Siècle de la campagne principale de construction

2e moitié 19e siècle

Siècle de campagne secondaire de consctruction

4e quart 19e siècle, 1ère moitié 20e siècle

Commentaires concernant l'attribution de l'édifice

Attribution par source

Description historique

Le premier projet connu de construction d'une halle à Rochefort-Montagne (en remplacement d'une plus ancienne figurant sur le plan cadastral de 1823) date de 1854, et il est dû à l'architecte Mallaty : il reste sans suite. En 1867, l'architecte Agis Ledru conçoit un nouveau projet : les adjudications aux entrepreneurs ont lieu entre 1868 et 1871. Mais il semble qu'un incendie détruise la nouvelle construction en 1872. Agis Ledru dresse un nouveau devis pour sa reconstruction en mai 1872, et le procès-verbal de réception définitive des travaux est signé en mai 1877. Entre 1886 et 1888, le 1er étage de la halle est aménagé en école de garçons, d'après un devis d'Antoine Gardin : les travaux sont achevés en 1889. Toujours en 1889, le même architecte établit un projet pour l'installation d'une Justice de Paix dans la halle. La réception des travaux a lieu en mars 1891. Plusieurs travaux d'entretien et de réparations ont lieu au cours des premières décennies du 20e siècle : pavage et planchéiage en 1902-1903, réfection de la couverture avec pose de nouvelles ardoises en 1927-1928. Pendant une période indéterminée et jusqu'en 1930 environ, le premier étage de la halle sert de mairie. Puis il est aménagé en maison du peuple et foyer familial (projet par Jules Bertrand) : la réception des travaux a lieu en 1932. A la même date, des WC publics sont installés au rez-de-chaussée. Parallèlement, un poids public est installé dans le périmètre de la halle en 1939 - projet dès 1931 - : il comporte un pavillon pour les appareils, au rez-de-chaussée de la halle, et un pont à bascule à l'avant de ce pavillon.

Description

Matériaux du gros-œuvre

Basalte, lave, moellon, appareil mixte, enduit, pierre de taille

Matériaux de la couverture

Ardoise

Description de l'élévation intérieure

2 vaisseaux, 1 étage carré

Typologie de couverture

Toit à longs pans, croupe

Emplacement, forme et structure de l’escalier

Escalier dans-oeuvre : escalier droit, cage ouverte, en maçonnerie

Commentaire descriptif de l'édifice

Halle comportant un rez-de-chaussée ouvert, séparé en deux vaisseaux par des piliers supportant de grands arcs en plein-cintre, et un étage carré fermé, plusieurs fois réaménagé. La toiture est à longs pans et croupes, couverte d'ardoise. Les murs, enduits, sont vraisemblablement en moellons de basalte et de lave en appareil mixte. Les encadrements, chaînes d'angles et bandeaux sont en pierre de taille de lave. L'escalier actuel entre le rez-de-chaussée et le 1er étage, ouvert, est un escalier droit en béton : il a été refait au cours de la 2e moitié du 20e siècle. Une partie du rez-de-chaussée a été fermée, côté sud, lors de l'installation du pavillon du poids public.

Statut juridique

Statut juridique du propriétaire

Propriété de la commune

Références documentaires

Date de l'enquête ou du dernier récolement

2002

Date de rédaction de la notice

2003

Noms des rédacteurs de la notice et du dossier

Ceroni Brigitte

Cadre de l'étude

Inventaire topographique

Typologie du dossier

Dossier individuel

Adresse du dossier Inventaire

Conseil régional d'Auvergne - Service régional de l'Inventaire 13-15, avenue de Fontmaure - BP 60 - 63402 Chamalières - 04.73.31.85.29

1/5
halle
halle
© Région Auvergne - Inventaire général du Patrimoine culturel, ADAGP
Voir la notice image