Râperie Frédéric Platiau

Désignation

Dénomination de l'édifice

Râperie

Appelation d'usage

Râperie Frédéric Platiau

Titre courant

Râperie Frédéric Platiau

Localisation

Localisation

Hauts-de-France ; Pas-de-Calais (62) ; Longuenesse ; 105, 107 avenue Clémenceau ; chemin des Berceaux

Aire d'étude pour le domaine Inventaire

Pas-de-Calais arrondissement de Saint-Omer

Canton

Saint-Omer-Sud

Adresse de l'édifice

Clémenceau (avenue) 105, 107 ; Berceaux (chemin des)

Références cadastrales

1999 AV 16 à 18 ; 226

Milieu d'implantation pour le domaine Inventaire

En ville

Partie constituante non étudiée

Logement patronal ; cour ; atelier de fabrication ; ferme ; dépendance ; étable à vaches ; écurie ; grange ; logement d'ouvriers ; logement ; pont-bascule

Historique

Siècle de la campagne principale de construction

1ère moitié 19e siècle ; 1er quart 20e siècle

Année(s) de(s) campagne(s) de construction

1846 ; 1906

Commentaires concernant la datation

Porte la date ; daté par tradition orale

Auteur de l'édifice

maître d'oeuvre inconnu

Description historique

De source orale cette râperie de betteraves appartenait à Frédéric Platiau. Elle est située près de la ferme des Berceaux qui existait sur le cadastre de 1801. Le logement patronal porte la date de 1846 sur un pignon, visible de la rue. Un document d'archive atteste de l'existence et du fonctionnement de la râperie en 1855. Un castel a été construit vers 1870. La cheminée de l'usine porte la date de 1906. Le jus obtenu partait directement par tuyauterie à la sucrerie distillerie de betteraves Cotillon Belin de Saint-Martin-au-Läert (62). Vers 1913 l'activité est arrêtée ; elle est rachetée par un Henri Platiau. La date de cessation d'activité est inconnue. La bascule subsiste. Une partie de l'atelier a perdu son toit. Actuellement désaffecté et en très mauvais état, l'édifice industriel va être détruit.

Description

Matériaux du gros-œuvre

Brique ; ciment ; enduit

Matériaux de la couverture

Tuile flamande mécanique ; tuile flamande

Description de l'élévation intérieure

1 étage carré

Partie d'élévation extérieure

Élévation à travées

Typologie de couverture

Appentis ; croupe ; toit à longs pans

Source de l'énergie utilisée par l'édifice

Énergie thermique ; produite sur place

Commentaire descriptif de l'édifice

Atelier de fabrication à un et deux étages couvert de tuile flamande. Logement patronal en brique avec pierre en soubassement avec sous-sol et un étage, couvert d'un toit à longs pans en tuile flamande mécanique. Trois autres logements sont accolés au précédent, en rez-de-chaussée. Cheminée d'usine en brique, de section circulaire. Ecurie et étable en rez-de-chaussée couvertes de toits à longs pans en tuile flamande mécanique et tuile flamande. L'entrée du site se fait par une porte cochère qui est surmontée d'un lanterneau en bois. Bâtiment de la bascule en rez-de-chaussée. Logement d'ouvriers en rez-de-chaussée avec étage de comble couvert de tuile flamande.

État de conservation (normalisé)

Menacé ; établissement industriel désaffecté

Statut juridique

Statut juridique du propriétaire

Propriété privée

Références documentaires

Date de l'enquête ou du dernier récolement

1999

Date de rédaction de la notice

1999

Noms des rédacteurs de la notice et du dossier

Van Bost Nathalie

Cadre de l'étude

Patrimoine industriel

Typologie du dossier

Dossier individuel

Accès Mémoire

Patrimoine industriel ; arrdt_stomer

Adresse du dossier Inventaire

Conseil régional Hauts-de-France – service de l’Inventaire du patrimoine culturel 151 Bd Hoover 59555 Lille Cedex