Tuilerie Dupuis

Désignation

Dénomination de l'édifice

Tuilerie

Appelation d'usage

Tuilerie Dupuis, puis Dupuis-Bella

Destination actuelle de l'édifice

Maison

Titre courant

Tuilerie Dupuis

Localisation

Localisation

Hauts-de-France ; Oise (60) ; Remy ; 295 rue du Milieu

Aire d'étude pour le domaine Inventaire

Oise

Canton

Estrées-Saint-Denis

Adresse de l'édifice

Milieu (rue du) 295

Références cadastrales

1999 C 782

Milieu d'implantation pour le domaine Inventaire

En village

Partie constituante non étudiée

Four, grange, maison, dépendance

Historique

Siècle de la campagne principale de construction

2e quart 19e siècle, 3e quart 19e siècle

Année(s) de(s) campagne(s) de construction

1858

Commentaires concernant la datation

Daté par travaux historiques, daté par source

Auteur de l'édifice

maître d'oeuvre inconnu

Description historique

Une petite briqueterie est d'abord fondée vers 1835. L'exploitation se compose alors d'une maison d'habitation, d'une grange en prolongement et d'un four à chaux, aujourd'hui détruit. En 1858, Jean-Baptiste Dupuis adjoint un four à tuiles aux installations existantes. Cette nouvelle activité va se développer au dépend de la briqueterie, transférée rue de Canly (IA60001085). D'autres bâtiments à usage de granges et de séchoirs sont construits dans les années 1880. En 1893, la tuilerie apparaît sous la raison sociale Dupuis-Bella. Arrêtée en 1931, la tuilerie exploitée par Emile Dupuis est vendue en 1932 à Louis Bove, cultivateur et marchand de charbon. En 1944, après l'explosion d'un wagon de nitroglycérine en gare de Rémy, un versant de la toiture de la maison d'habitation est refait en tuile mécanique. Dans les années 1980, les séchoirs sont démontés et la cheminée est abattue.

Description

Matériaux du gros-œuvre

Brique

Matériaux de la couverture

Tuile plate, tuile mécanique

Description de l'élévation intérieure

Sous-sol, rez-de-chaussée

Typologie du couvrement

Voûte en berceau plein-cintre, charpente en bois apparente

Typologie de couverture

Toit à longs pans, croupe, pignon découvert

Source de l'énergie utilisée par l'édifice

Énergie thermique, produite sur place

Commentaire descriptif de l'édifice

Four en brique voûté en berceau plein-cintre. La maison d'habitation est construite en brique avec effet décoratif de briques losangées en corniche. Elle est en rez-de-chaussée sur cave et couverte d'une toiture à longs pans et pignons découverts. La grange, établie en fond de parcelle, est également construite en brique et couverte d'une toiture à longs pans et croupes sur charpente en bois apparente. Tous les bâtiments sont couverts en tuile plate, à l'exception du versant sur rue de la maison, refait en tuile mécanique.

État de conservation (normalisé)

Établissement industriel désaffecté, vestiges

Statut juridique

Statut juridique du propriétaire

Propriété privée

Références documentaires

Date de l'enquête ou du dernier récolement

1999

Date de rédaction de la notice

1999

Noms des rédacteurs de la notice et du dossier

Fournier Bertrand

Cadre de l'étude

Patrimoine industriel

Typologie du dossier

Dossier individuel

Accès Mémoire

Arrdt_compiegne

Adresse du dossier Inventaire

Conseil régional Hauts-de-France - Service de l'Inventaire du patrimoine culturel
21 mail Albert-Ier 80000 Amiens