Moulin à blé dit Moulin d'Espinoy

Désignation

Dénomination de l'édifice

Moulin à farine

Appelation d'usage

Moulin d'Espinoy

Destination actuelle de l'édifice

Maison

Titre courant

Moulin à blé dit Moulin d'Espinoy

Localisation

Localisation

Hauts-de-France ; Oise (60) ; Evricourt ; 255 rue du Moulin

Aire d'étude pour le domaine Inventaire

Oise

Canton

Lassigny

Lieu-dit

Espinoy (')

Adresse de l'édifice

Moulin (rue du) 255

Références cadastrales

1985 B 146

Milieu d'implantation pour le domaine Inventaire

Isolé

Nom du cours d'eau traversant ou bordant l'édifice

La Divette

Partie constituante non étudiée

Atelier de fabrication, logement, hangar industriel

Historique

Siècle de la campagne principale de construction

3e quart 19e siècle

Année(s) de(s) campagne(s) de construction

1855

Commentaires concernant la datation

Daté par source

Auteur de l'édifice

maître d'oeuvre inconnu

Description historique

Moulin à blé, attesté au 13e siècle et dépendant du chapitre de la cathédrale de Noyon. En 1791, il est vendu comme bien national à Félix Leroy. En 1855, les bâtiments, appartenant à M. Reneufve, sont détruits dans un incendie et reconstruits la même année. C'est également à cette date que le régime des eaux du moulin est réglementé par arrêté du 23 août 1855. A la fin du 19e siècle, Armand Lepage convertit l'activité initiale en fabrique de roues en bois, qu'il poursuivra jusque dans les années 1930. Après la Première Guerre mondiale, au cours de laquelle plusieurs bâtiments sont endommagés, la roue motrice est remplacée par une turbine. Après la cessation d'activité, les bâtiments n'auront plus qu'un usage d'habitation. En 1983, le cours de la Divette est dévié pour l'établissement de bassins piscicoles et le vannage est refait. 1864 : roue hydraulique verticale à augets, dite par le haut, de 2, 72 m de diamètre et 2, 34 m de large. En 1825, le moulin emploie 2 ouvriers.

Description

Matériaux du gros-œuvre

Pierre de taille, moyen appareil, brique

Matériaux de la couverture

Ardoise, tuile mécanique, tôle ondulée

Description de l'élévation intérieure

1 étage carré, comble à surcroît

Typologie de couverture

Toit à longs pans, croupe, pignon couvert, appentis

Source de l'énergie utilisée par l'édifice

Énergie électrique, achetée

Commentaire descriptif de l'édifice

Atelier de fabrication en pierre de taille de moyen appareil, à un étage carré et comble à surcroît, couvert d'une toiture à longs pans et croupe en ardoise. La cage de l'ancien moulin est construite en brique et couverte d'une toiture en bâtière en tuile mécanique. Les hangars sont également construits en brique et couverts d'une toiture à longs pans et pignons couverts en tuile mécanique. Il sont prolongés sur cour d'un auvent en tôle ondulée. Le logement est en brique, construit sur cave et à rez-de-chaussée surélevé, avec chaînage d'angle en pierre. Il est couvert d'une toiture à longs pans et pignons couverts.

État de conservation (normalisé)

Établissement industriel désaffecté

Statut juridique

Statut juridique du propriétaire

Propriété privée

Références documentaires

Date de l'enquête ou du dernier récolement

1999

Date de rédaction de la notice

2000

Noms des rédacteurs de la notice et du dossier

Fournier Bertrand

Cadre de l'étude

Patrimoine industriel

Typologie du dossier

Dossier individuel

Accès Mémoire

Arrdt_compiegne

Adresse du dossier Inventaire

Conseil régional Hauts-de-France - Service de l'Inventaire du patrimoine culturel 21 mail Albert-Ier 80000 Amiens