Scierie Picard

Désignation

Dénomination de l'édifice

Scierie

Appelation d'usage

Scierie Picard

Titre courant

Scierie Picard

Localisation

Localisation

Hauts-de-France ; Oise (60) ; Villers-sur-Coudun ; 2 rue de la Nacelle

Aire d'étude pour le domaine Inventaire

Oise

Canton

Ressons-sur-Matz

Adresse de l'édifice

Nacelle (rue de la) 2

Références cadastrales

1985 AB 250

Milieu d'implantation pour le domaine Inventaire

En village

Partie constituante non étudiée

Logement patronal, logement, atelier de fabrication, bureau d'entreprise, aire des matières premières, aire des produits manufacturés, hangar industriel, cheminée d'usine, chaufferie, remise

Historique

Siècle de la campagne principale de construction

4e quart 19e siècle, 1er quart 20e siècle, milieu 20e siècle

Année(s) de(s) campagne(s) de construction

1895, 1913

Commentaires concernant la datation

Daté par tradition orale, daté par source

Auteur de l'édifice

maître d'oeuvre inconnu

Description historique

Scierie créée en 1895 par Alexandre Picard qui, dès le début, s'adjoint une partie exploitation forestière et se spécialise dans la fabrication d'emballages en bois. De cette époque ne date plus que la maison patronale. Au début du 20e siècle, l'usine est modernisée, notamment avec l'installation d'une machine à vapeur semi-fixe en 1907 et la reconstruction, en 1913, des ateliers de fabrications. Endommagée durant la Première Guerre mondiale, la scierie est rapidement reconstituée. En 1962, elle apparaît sous la raison sociale Fernand Picard, spécialisé dans la caisserie, et en 1983 sous celle de Jean Picard. Vers 1990, la partie exploitation forestière et la scierie sont abandonnées au profit de la fabrication de palettes et d'emballages en bois. En 1995, la société Picard est rachetée par EIP (Emballage Industriel Picard).
1907 : machine à vapeur semi-fixe en fonction jusqu'en 1955 ; 1925 : la scierie augmente sa puissance avec une machine à vapeur de la maison Larbodière à Gennevilliers.
1962 : plus de 20 salariés ; 1983 : 45 salariés ; 1999 : 9 salariés.

Description

Matériaux du gros-œuvre

Brique, essentage de tôle, béton, parpaing de béton

Matériaux de la couverture

Tôle ondulée, ciment en couverture, tuile mécanique, matériau synthétique en couverture

Description de l'élévation intérieure

Rez-de-chaussée, 1 étage carré, comble à surcroît

Typologie du couvrement

Charpente métallique apparente, charpente en bois apparente

Typologie de couverture

Toit à longs pans, pignon couvert, croupe, appentis

Source de l'énergie utilisée par l'édifice

Énergie thermique, produite sur place, énergie électrique, achetée

Commentaire descriptif de l'édifice

Logement patronal à un étage carré, couvert d'un toit à longs pans et croupe. Le logement, qui lui est perpendiculaire, est construit en brique et doté d'un comble à surcroît. Il est couvert d'un toit en tuile mécanique, à longs pans et pignons couvert. La partie centrale de ce toit à été ouverte d'un triplet de lucarnes, côté cour. Atelier de fabrication en rez-de-chaussée, construit en brique, à charpente métallique apparente. Il est couvert d'un toit à longs pans et pignons couverts en tôle ondulée de ciment amiante et matériau synthétique translucide. Chaufferie en brique, parpaings de béton et essentage de tôle, précédé d'un auvent à charpente en bois. Cheminée d'usine à fut métallique, intégrée, haute d'environ 15 m. Hangar industriel à charpente en bois apparente couvert d'un toit à longs pan en tuile mécanique.
En 1907, mention d'une machine à vapeur semi-fixe, démontée en 1997 par l'Université Technologique de Compiègne. Il y aurait une autre machine à vapeur datant des années 1920, en état de fonctionnement dans un local non accessible.

État de conservation (normalisé)

Mauvais état

Statut juridique

Statut juridique du propriétaire

Propriété privée

Références documentaires

Date de l'enquête ou du dernier récolement

1990

Date de rédaction de la notice

1999

Noms des rédacteurs de la notice et du dossier

Dufournier Benoît, Fournier Bertrand

Cadre de l'étude

Patrimoine industriel

Typologie du dossier

Dossier individuel

Accès Mémoire

Arrdt_compiegne

Adresse du dossier Inventaire

Conseil régional Hauts-de-France - Service de l'Inventaire du patrimoine culturel
21 mail Albert-Ier 80000 Amiens