Filature de laine Warnier ; puis sucrerie de betteraves Ducharron

Désignation

Dénomination de l'édifice

Filature, sucrerie

Précision sur la dénomination de l'édifice - hors lexique

Filature de laine ; sucrerie de betteraves

Appelation d'usage

Filature de laine Warnier ; puis Sucrerie de betteraves Ducharron, puis Ducharron Orens et Cie

Destination actuelle de l'édifice

Maison

Titre courant

Filature de laine Warnier ; puis sucrerie de betteraves Ducharron

Localisation

Localisation

Hauts-de-France ; Oise (60) ; Ressons-sur-Matz ; 368 rue de la Prairie-de-Bayencourt ; 454 rue de Bayencourt

Aire d'étude pour le domaine Inventaire

Oise

Canton

Ressons-sur-Matz

Adresse de l'édifice

Prairie-de-Bayencourt (rue de la) 368 ; Bayencourt (rue de) 454

Références cadastrales

1999 B2 1869 à 1871, 815

Milieu d'implantation pour le domaine Inventaire

En village

Nom du cours d'eau traversant ou bordant l'édifice

Le Matz

Partie constituante non étudiée

Logement patronal, bureau d'entreprise, cour, remise, parties agricoles

Historique

Siècle de la campagne principale de construction

3e quart 19e siècle, 4e quart 19e siècle

Commentaires concernant la datation

Daté par tradition orale

Auteur de l'édifice

maître d'oeuvre inconnu

Description historique

Sucrerie de betteraves construite sur l'emplacement d'un ancien moulin à huile, converti en 1825 en filature de laine peignée, appartenant à M. Warnier. En 1867, la sucrerie est attestée. Elle appartient à Louis Joseph Guignart, qui la loue à la société Ducharron et Cie. L'établissement se compose d'un logis et d'un grand bâtiment dans lequel la sucrerie est établie. En 1877, la société devient Ducharron Orens et Cie. Celle-ci achète en 1879 les bâtiments auparavant loués. Une importante campagne de travaux commence alors et plusieurs ateliers sont construits avant 1885. La fabrique de sucre cesse cependant brutalement son activité en 1907, après l'échec de son directeur aux élections municipales, mais sans doute aussi en raison des difficultés de raccordement au réseau ferré. En 1913, les bâtiments sont loués à une usine génératrice d'électricité qui doit rapidement arrêter sa production en 1914. Après la Première Guerre mondiale, la société ne reprend pas son activité et le site est progressivement abandonné. Les ateliers sont détruits dans les années 1950 et la cheminée, haute de 50 mètres est démontée en 1974 pour permettre la construction d'un lotissement d'habitations. De l'ensemble industriel, il ne reste qu'une partie des bâtiments de ferme ainsi que la maison patronale et les bureaux, convertis en logements.
1839 : un moulin hydraulique faisant fonctionner 1400 broches et 16 métiers, dont 8 mulls jenny.
1851 : 32 ouvriers.

Description

Matériaux du gros-œuvre

Brique

Matériaux de la couverture

Tuile plate, tuile mécanique, ardoise

Description de l'élévation intérieure

1 étage carré, étage de comble

Typologie de couverture

Toit à longs pans, pignon couvert, croupe, demi-croupe

Source de l'énergie utilisée par l'édifice

Énergie hydraulique, produite sur place, énergie thermique, produite sur place

Commentaire descriptif de l'édifice

Logement patronal avec corps central, à un étage carré et étage de comble, couvert d'une toiture à longs pans et demi-croupe en tuile plate. Il est épaulé de deux pavillons en rez-de-chaussée, construits en brique. Celui au nord est en double corps avec toit à croupe en tuile mécanique. Celui du sud est couvert en ardoise. La remise est à étage de comble, toit à longs pans, ardoise en couverture. Les bâtiments de ferme sont en brique et couvert en tuile plate et mécanique.

État de conservation (normalisé)

Établissement industriel désaffecté, vestiges

Statut juridique

Statut juridique du propriétaire

Propriété privée

Références documentaires

Date de l'enquête ou du dernier récolement

1990

Date de rédaction de la notice

1999

Noms des rédacteurs de la notice et du dossier

Dufournier Benoît, Fournier Bertrand

Cadre de l'étude

Patrimoine industriel

Typologie du dossier

Dossier individuel

Accès Mémoire

Arrdt_compiegne

Adresse du dossier Inventaire

Conseil régional Hauts-de-France - Service de l'Inventaire du patrimoine culturel
21 mail Albert-Ier 80000 Amiens