Féculerie Héry Queste Pracquin et Rocquancourt, puis Castier

Désignation

Dénomination de l'édifice

Féculerie

Appelation d'usage

Féculerie Héry Queste Pracquin et Rocquancourt, puis Castier

Titre courant

Féculerie Héry Queste Pracquin et Rocquancourt, puis Castier

Localisation

Localisation

Hauts-de-France ; Oise (60) ; Gournay-sur-Aronde ; R.D. 73

Aire d'étude pour le domaine Inventaire

Oise

Canton

Ressons-sur-Matz

Lieu-dit

Arsonval

Adresse de l'édifice

R.D. 73

Références cadastrales

1985 D 249

Milieu d'implantation pour le domaine Inventaire

Isolé

Partie constituante non étudiée

Atelier de fabrication, cheminée d'usine, logement patronal

Historique

Siècle de la campagne principale de construction

3e quart 19e siècle, 1er quart 20e siècle

Commentaires concernant la datation

Daté par source

Auteur de l'édifice

maître d'oeuvre inconnu

Description historique

Féculerie implantée en 1871 par M. Hennelin. Passée ensuite à Héry, Queste, Pracquin et Rocquancourt, elle est cédée à M. Castier à une date indéterminée. Vers 1903, ce dernier fait réédifier la cheminée d'usine, qu'il fait compléter en 1911 d'un logement d'ouvrier. En 1918, les bombardements touchent le logement d'ouvriers, entièrement détruit, ainsi qu'une partie de la cheminée. L'établissement ne reprendra pas son activité après la guerre. Un moment désaffectés, les bâtiments de fabrication ont été transformés en logement en 1995. 1872 : chaudière à vapeur à deux bouilleurs d'une capacité de 4 853 mètres cubes, construite par Ducrocq à Saint-Quentin (Aisne).

Description

Matériaux du gros-œuvre

Brique, crépi

Matériaux de la couverture

Tuile mécanique

Typologie de couverture

Toit à longs pans, pignon couvert, croupe

Source de l'énergie utilisée par l'édifice

Énergie thermique, produite sur place

Commentaire descriptif de l'édifice

Atelier de fabrication en rez-de-chaussée, construit en brique et couvert d'une toiture en tuile mécanique, à longs pans et pignons couverts. Cheminée d'usine tronconique, construite en brique et haute de 9 mètres environ. Logement patronal en brique enduit de crépi, à un étage carré et étage de comble, couvert d'une toiture à croupe en tuile mécanique.

État de conservation (normalisé)

Établissement industriel désaffecté

Statut juridique

Statut juridique du propriétaire

Propriété privée

Références documentaires

Date de l'enquête ou du dernier récolement

1990

Date de rédaction de la notice

1999

Noms des rédacteurs de la notice et du dossier

Dufournier Benoît, Fournier Bertrand

Cadre de l'étude

Patrimoine industriel

Typologie du dossier

Dossier individuel

Accès Mémoire

Arrdt_compiegne

Adresse du dossier Inventaire

Conseil régional Hauts-de-France - Service de l'Inventaire du patrimoine culturel 21 mail Albert-Ier 80000 Amiens