Ganterie Tissier Moren ; puis usine de confection Najarian

Désignation

Dénomination de l'édifice

Usine de ganterie, usine de confection

Appelation d'usage

Ganterie Tissier Moren ; usine de confection Najarian

Titre courant

Ganterie Tissier Moren ; puis usine de confection Najarian

Localisation

Localisation

Hauts-de-France ; Oise (60) ; Estrées-Saint-Denis ; 83 avenue de Flandre ; 1 rue de la Plaine

Aire d'étude pour le domaine Inventaire

Oise

Canton

Estrées-Saint-Denis

Adresse de l'édifice

Flandre (avenue de) 83 ; Plaine (rue de la) 1

Références cadastrales

1997 C 74, 75, 629, 1809

Milieu d'implantation pour le domaine Inventaire

En ville

Partie constituante non étudiée

Cour, atelier de fabrication, logement patronal, remise, bureau d'entreprise

Historique

Siècle de la campagne principale de construction

3e quart 19e siècle, 1er quart 20e siècle

Année(s) de(s) campagne(s) de construction

1920

Commentaires concernant la datation

Daté par tradition orale

Auteur de l'édifice

maître d'oeuvre inconnu

Description historique

Ganterie construite en 1920 pour l'entreprise Tissier Moren, créée en 1865 à quelques mètres de là, sur l'avenue de Flandre. La nouvelle usine s'installe à l'emplacement d'un chais appartenant à un négociant en vins qui possédait également la maison patronale et les remises, construites dans le 3e quart du 19e siècle. En 1926, les propriétaires agrandissent la maison patronale. En 1968, la ganterie est convertie en usine de confection pour la société Najarian, qui dépose le bilan en septembre 1993. Désaffecté depuis cette date, l'atelier de fabrication accueillera prochainement le siège de la communauté de communes. 1968 : plus de 200 salariés et plus d'une cinquantaine à domicile. En 1970, l'entreprise compte 60 salariés et passe à 45 en 1984.

Description

Matériaux du gros-œuvre

Brique

Matériaux de la couverture

Tuile plate, ardoise, béton en couverture

Description de l'élévation intérieure

1 étage carré, étage de comble

Partie d'élévation extérieure

Élévation ordonnancée

Typologie de couverture

Toit à longs pans, pignon couvert, croupe, toit en bâtière, terrasse

Emplacement, forme et structure de l’escalier

Monte-charge

Source de l'énergie utilisée par l'édifice

Énergie électrique, achetée

Commentaire descriptif de l'édifice

Atelier de fabrication à un étage carré et étage de comble, construit en briques bicolores en façade dessinant des formes géométriques, couvert d'une toiture à longs pans à pignons couverts en tuiles plates et d'un appentis. Dans son organisation d'origine, il abritait l'atelier de couture au rez-de-chaussée, l'atelier de coupe au premier étage et le magasin au 2e étage. Les bureaux et le logement patronal sont en brique à un étage carré et étage de comble, doté d'un toit à croupe et couvert en ardoise. L'agrandissement du logement patronal de 1926, qui accueille une salle de billard, est en rez-de-chaussée et couvert d'une toiture en terrasse en béton. Les remises de la maison patronale sont dotées d'une couverture à longs pans, tandis que celles des ateliers, qui abritaient des garages, sont en bâtière.

État de conservation (normalisé)

Établissement industriel désaffecté

Statut juridique

Statut juridique du propriétaire

Propriété privée

Références documentaires

Date de l'enquête ou du dernier récolement

1990

Date de rédaction de la notice

1999

Noms des rédacteurs de la notice et du dossier

Dufournier Benoît, Fournier Bertrand

Cadre de l'étude

Patrimoine industriel

Typologie du dossier

Dossier individuel

Accès Mémoire

Arrdt_compiegne

Adresse du dossier Inventaire

Conseil régional Hauts-de-France - Service de l'Inventaire du patrimoine culturel 21 mail Albert-Ier 80000 Amiens