Série de 2 maisons

Désignation

Dénomination

maison

Précision sur la dénomination

maisons en série (série de 2)

Titre courant

Série de 2 maisons

Localisation

Localisation

Nord-Pas-de-Calais 59 Condé-sur-l'Escaut

Aire d'étude

Condé-sur-l'Escaut

Lieu-dit

Condé-sur-l'Escaut centre

Adresse

Marais (rue du) 23, 25 ; Molière (rue)

Référence cadastrale

1826 D1 49, 50, 1875 D2 54, 55, 2010 AO 46, 47

Milieu d'implantation

en ville

Historique

Datation des campagnes principales de construction

4e quart 18e siècle

Datation des campagnes secondaires de construction

milieu 19e siècle

Auteurs de l'oeuvre

maître d'oeuvre inconnu

Commentaire historique

La maison portant le n°23 et sa voisine portant le n° 25, bâtie en continuité en ce qui concerne les quatre premières travées, sont datables par analyse stylistique, du 4e quart du 18e siècle. Les trois travées suivantes du n°25 et l'aile en retour sur la rue Molière correspondent à une extension réalisée dans les années médianes du 19e siècle, qui représente un doublement en épaisseur de cette maison, dont le rez-de-chaussée, côté rue du Marais, a été dénaturé par la reprise systématique de baies.

Description

Matériau du gros-oeuvre et mise en oeuvre

calcaire, enduit partiel, brique, badigeon

Matériau de la couverture

tuile flamande mécanique

Vaisseau et étage

sous-sol, 1 étage carré

Type de la couverture

toit à longs pans

Commentaire description

La maison n°23 rue du Marais développe une façade de 4 travées non régulières, entièrement élevée en pierre calcaire - la première travée à gauche, plus large, étant cependant dissimulée par un ragréage à l'enduit de ciment. Une jambe de force la sépare des trois autres travées. Les fenêtres sont couvertes par un linteau aux angles adoucis, la porte étant sommée par un linteau rectiligne. La corniche de pierre est traitée en talon et doucine. L'élévation comprend un sous-sol, un rez-de-chausée et un étage carré. Le toit à longs pans porte des tuiles flamandes mécaniques. Sur l'arrière du corps de bâtiment principal s'étendent une aile en retour et un petit corps de bâtiment secondaire en fond de cour, qui figurent déjà sur le plan parcellaire de 1808 ; les trois corps sont actuellement reliés en continuité. Les 4 premières travées de la maison n°25, régulières, sont traitées de façon comparable à celles de la maison qui précède. Les 3 travées suivantes sont élevées à leur imitation mais en brique enduite sur un solin de pierre, le profil de la corniche étant simulé par une plaque de zinc mise en forme sur le chéneau de bois. L'aile en retour rue Molière a été traîtée selon un parti différent : entièrement élevée en brique peinte -seuls les appuis sont en pierre - elle se développe sur 11 travées, certaines baies étant aveugles. Les baies du rez-de-chaussée sont couvertes par un arc en plein cintre (les 5 premières baies sont reprises) , celles de l'étage par un arc très légèrement cintré. Une corniche en briques dont les assises successives sont disposés en décrochement somme la façade. Les 6 dernières baies du rez-de-chaussée ont conservé des volets articulés en bois, qui, dans leur partie supérieure, n'occultent pas entièrement les ouvertures.

Statut juridique

Statut de la propriété

propriété privée

Références documentaires

Date d'enquête

2007

Crédits

© Inventaire général

Date de rédaction de la notice

2007

Noms des rédacteurs de la notice et du dossier

Oger-Leurent Anita

Cadre de l'étude

inventaire topographique

Dossier

dossier individuel