Maison

Désignation

Dénomination

maison

Titre courant

Maison

Localisation

Localisation

Nord-Pas-de-Calais 59 Condé-sur-l'Escaut

Aire d'étude

Condé-sur-l'Escaut

Lieu-dit

Condé-sur-l'Escaut centre

Adresse

Gambetta (rue) 83-85

Référence cadastrale

1826 D1 213, 1875 D2 311 à 313, 2010 AO 354

Milieu d'implantation

en ville

Historique

Datation des campagnes principales de construction

4e quart 18e siècle

Datation des campagnes secondaires de construction

2e quart 20e siècle

Auteurs de l'oeuvre

maître d'oeuvre inconnu

Commentaire historique

Par comparaison avec des édifices de même typlogie (maisons n° 45 et 75 rue Gambetta) , cette grande maison peut être datée des années 1780. Vers 1940, ont été rajoutés des éléments décoratifs en ciment moulé qui amplifient l'impression de richesse de la façade ; on retrouve des décors appliqués identiques sur la façade du n° 24 rue Gambetta dont la réalisation est due à un maçon italien en 1943-45.

Description

Matériau du gros-oeuvre et mise en oeuvre

calcaire, brique

Matériau de la couverture

tuile flamande mécanique

Vaisseau et étage

1 étage carré, étage de comble

Parti d’élévation extérieure

élévation à travées

Type de la couverture

toit à longs pans, pignon découvert

Commentaire description

Cette maison se développe sur cinq travées, la porte se trouvant à gauche - il est possible qu'elle ait été au centre à l'origine. Les niveaux sont constitués d'un rez-de-chaussée, d'un étage carré et d'un étage de comble éclairé par deux lucarnes de menuiserie à croupe débordante, dont les montants sont chantournés. Un sous-sol prend probablement jour sur la cour. La maçonnerie de façade, raidie par un ancrage, est majoritairement constituée de pierre calcaire bleue ; le décor de ciment moulé, localisé sur les allèges, recouvre probablement un appareillage de briques (voir la maison n° 75 rue Gambetta). L'encadrement de pierre de la travée centrale est traité à refends, mettant en valeur l'axe de symétrie souligné par ailleurs par la présence d'un balcon faiblement saillant et peut-être la position originellement centrale de la porte. Les trumeaux externes de la façade sont aussi refendus. La corniche de pierre affecte un profil en talon et doucine. Le toit à longs pans flanqué de pignons saillants en brique est couvert de tuiles flamandes mécaniques.

Technique du décor des immeubles par nature

ferronnerie, sculpture

Représentation

ornement à forme géométrique ; fleur ; lion : tête ; ornement à forme architecturale

Précision sur la représentation

Ferronnerie : garde-corps du balcon, à ornement géométrique.£Sculpture : décor en ciment moulé. Allèges hautes : masques de lion, décor de fleurs, allèges sous les fenêtres : faux balustres et culots moulurés.

Statut juridique

Statut de la propriété

propriété privée

Références documentaires

Date d'enquête

2007

Crédits

© Inventaire général

Date de rédaction de la notice

2007

Noms des rédacteurs de la notice et du dossier

Oger-Leurent Anita

Cadre de l'étude

inventaire topographique

Dossier

dossier individuel