Maison

Désignation

Dénomination

maison

Titre courant

Maison

Localisation

Localisation

Nord-Pas-de-Calais 59 Condé-sur-l'Escaut

Aire d'étude

Condé-sur-l'Escaut

Lieu-dit

Condé-sur-l'Escaut centre

Adresse

Gambetta (rue) 64 ; Groseillers (impasse des) 2, 4

Référence cadastrale

1826 D1 33, 1875 D2 79, 701, 2010 AO 65

Milieu d'implantation

en ville

Historique

Datation des campagnes principales de construction

4e quart 18e siècle

Datation en années

1797

Justification de la datation

daté par source

Auteurs de l'oeuvre

maître d'oeuvre inconnu

Personnalitées

Féron Pierre (commanditaire)

Commentaire historique

Cette maison fait l'objet d'une demande de permis de construire déposée auprès de l'autorité municipale par Pierre Féron (ou Ferron) le 26 messidor an V (14 juillet 1797). La sollicitation reçoit un suite favorable après avis donné par Antoine Blasseau, géomètre arpenteur juré, quant au respect de l'alignement prescrit et de la réalisation d'un pan coupé sur l'angle de la rue Gambetta (grande rue) et de l'impasse des Groseillers (AC Condé-sur-l'Escaut, P 10). Un nouvelle définition parcellaire du retour sur l'impasse des Groseillers est intervenue depuis la fin du 18e siècle : en 1808, la propriété ne concerne qu'une petite parcelle de plan carré, correspondant sans doute à deux travées faisant retour sur l'impasse ; en 1826, la parcelle apparaît plus grande et inclut probablement les deux travées suivantes dont l'élévation est cohérente avec celle des deux premières travées. La configuration de 1875 est identique à celle d'aujourd'hui.

Description

Matériau du gros-oeuvre et mise en oeuvre

calcaire, brique, badigeon, enduit partiel

Matériau de la couverture

matériau synthétique en couverture

Vaisseau et étage

sous-sol, 1 étage carré, étage de comble

Parti d’élévation extérieure

élévation à travées

Type de la couverture

toit à longs pans, croupe, pignon découvert

Commentaire description

La maison comprend un sous-sol, un rez-de-chaussée, un étage carré et un étage de comble éclairé par des lucarnes en menuiserie qui ont conservé leurs dispositions d'origine : croupe débordante, châssis de fenêtre. Le toit à longs pans, croupe (sur le pan coupé) et pignons saillants, est couvert par de l'ardoise synthétique. Le rez-de-chaussée a été dénaturé (reprise des percements et enduit de ciment). Les travées donnant sur la rue des Groseillers sont élevées en brique revêtue d'un badigeon résiduel, celles donnant sur la rue Gambetta, y compris celle du pan coupé, sont constituées d'une maçonnerie de calcaire blanc, disposition marginale à Condé où l'usage de la pierre bleue prédomine. Malgré la dégradation du matériau, fragile et gélif, se lisent encore une mouluration formant l'encadrement de la baie de l'étage du pan coupé et un cordon plat au niveau de l'allège supérieure ; la corniche moulurée est faite du même matériau. Des tirants de fer raidissent l'ensemble des maçonneries.

Technique du décor des immeubles par nature

ferronnerie

Représentation

ornement à forme géométrique

Précision sur la représentation

Ornementation en fer forgé : garde-corps du balconnet.

Statut juridique

Statut de la propriété

propriété privée

Références documentaires

Date d'enquête

2007

Crédits

© Inventaire général

Date de rédaction de la notice

2007

Noms des rédacteurs de la notice et du dossier

Oger-Leurent Anita

Cadre de l'étude

inventaire topographique

Dossier

dossier individuel