Usine de taille de matériaux de construction dite Marbrerie Georges Lion

Désignation

Dénomination de l'édifice

Usine de taille de matériaux de construction

Précision sur la dénomination de l'édifice - hors lexique

Marbrerie

Appelation d'usage

Marbrerie Georges Lion

Titre courant

Usine de taille de matériaux de construction dite Marbrerie Georges Lion

Localisation

Localisation

Hauts-de-France ; Nord (59) ; Tourcoing ; 220, 222 boulevard de l'Egalité

Aire d'étude pour le domaine Inventaire

Nord

Canton

Tourcoing nord est

Lieu-dit

Croix-Rouge (Quartier de la)

Adresse de l'édifice

Egalité (boulevard de l') 220, 222

Références cadastrales

1997 CM 117, 472, 473

Milieu d'implantation pour le domaine Inventaire

En ville

Partie constituante non étudiée

Atelier de fabrication, bureau d'entreprise, cour, logement patronal, aire des matières premières, aire des produits manufacturés

Historique

Siècle de la campagne principale de construction

2e quart 20e siècle

Année(s) de(s) campagne(s) de construction

1930, 1931

Commentaires concernant la datation

Daté par source

Auteur de l'édifice

maître d'oeuvre inconnu

Description historique

La société Georges Lion, fondée en 1880, rachète, à des dates inconnues, les marbreries René Morel et Benjamin Destrebecq, situées respectivement à Lille et à Tourcoing. En 1931, M. Lion reporte ses activités dans une nouvelle usine située à son emplacement actuel, jouxtant son domicile érigé l'année précédente (Annuaire Ravet et Anceau). La marbrerie Lion travaille la pierre, en particulier le marbre et le granit, pour les travaux d'art, le bâtiment mais également les articles funéraires.

Description

Matériaux du gros-œuvre

Brique, essentage, marbre, ciment, calcaire

Matériaux de la couverture

Tuile plate mécanique, tuile flamande mécanique, métal en couverture

Description de l'élévation intérieure

1 étage carré, étage de comble, rez-de-chaussée surélevé

Partie d'élévation extérieure

Élévation ordonnancée

Typologie de couverture

Terrasse, toit à longs pans, croupe, pignon découvert

Source de l'énergie utilisée par l'édifice

Énergie électrique, achetée

Commentaire descriptif de l'édifice

L'atelier de fabrication a un étage et des murs en brique et ciment essenté partiellement de marbre. Le toit est en terrasse et à longs pans, lesquels sont couverts de tuile flamande mécanique. Le logement patronal est composé d'un garage au rez-de-chaussée avec une petite pièce attenante. L'accès aux parties d'habitation se fait par un escalier situé sous un porche dans-oeuvre, ouvert sur l'extérieur. Construit en brique, calcaire et ciment, il comporte un rez-de-chaussée surélevé, un étage carré et un étage de comble. Son style est caractéristique de la période Art déco (ferronneries de la porte d'entrée et des garde-corps, chapiteau de la colonne du porche, clefs des baies du rez-de-chaussée surélevé, bas-relief du pignon et forme des baies de l'étage) , tout en intégrant quelques réminiscences de l'architecture flamande traditionnelle (forme des arcs des baies du rez-de-chaussée surélevé, pignon à volutes rentrantes en façade, pignon latéraux à redents).

État de conservation (normalisé)

Établissement industriel désaffecté

Protection

Intérêt de l'édifice

À signaler

Eléments remarquables dans l'édifice

Logement patronal

Statut juridique

Statut juridique du propriétaire

Propriété privée

Références documentaires

Date de l'enquête ou du dernier récolement

1999

Date de rédaction de la notice

2000

Noms des rédacteurs de la notice et du dossier

Ramette Jean-Marc, Benoit-Cattin Renaud

Cadre de l'étude

Patrimoine industriel

Typologie du dossier

Dossier individuel

Accès Mémoire

Arrdt_lille

Adresse du dossier Inventaire

Conseil régional Hauts-de-France – service de l’Inventaire du patrimoine culturel 151 Bd Hoover 59555 Lille Cedex