Brasserie Didry-Dubrulle, puis usine de matières colorantes synthétiques de la Société Française de Matières Colorantes

Désignation

Dénomination

brasserie, usine de matières colorantes synthétiques

Appellation et titre

Brasserie Didry-Dubrulle ; puis Usine de matières colorantes synthétiques de la Société Française de Matières Colorantes

Titre courant

Brasserie Didry-Dubrulle, puis usine de matières colorantes synthétiques de la Société Française de Matières Colorantes

Localisation

Localisation

Nord-Pas-de-Calais 59 Tourcoing

Aire d'étude

Nord-Pas-de-Calais

Canton

Tourcoing sud

Lieu-dit

Virolois (Quartier du)

Adresse

Winoc-Chocqueel (rue) 153

Référence cadastrale

1886 C 5339 à 5342, 1995 BV 70, 1997 BV 238, 242, 245, 613

Milieu d'implantation

en ville

Parties non étud

écurie, cour, logement patronal, atelier de fabrication, passage couvert, pièce de séchage, magasin industriel, salle des machines, sellerie, entrepôt industriel, malterie, remise

Historique

Datation des campagnes principales de construction

4e quart 19e siècle

Justification de la datation

daté par source

Auteurs de l'oeuvre

maître d'oeuvre inconnu

Commentaire historique

La brasserie et le logement de M. Didry Dubrulle sont construits vers 1880. L'activité se poursuit au moins jusque dans les années 1920. L'ancienne tonnellerie est agrandie sur le jardin pour abriter une autre activité, peut-être la Société française de matières colorantes dont la présence sur ce site est attestée en 1965 sous la direction de M. Duchatel. Le site de production est inoccupé depuis une quinzaine d'années. Le logement patronal, quant à lui, est reconverti en logements.

Description

Matériau du gros-oeuvre et mise en oeuvre

brique, enduit partiel, pierre

Matériau de la couverture

matériau synthétique en couverture, tuile flamande mécanique

Vaisseau et étage

1 étage carré, étage de comble, rez-de-chaussée surélevé, sous-sol, en rez-de-chaussée

Type et nature du couvrement

charpente en bois apparente, charpente métallique apparente

Parti d’élévation extérieure

élévation à travées

Type de la couverture

toit à longs pans, toit à longs pans brisés

Source de l'énergie

énergie thermique, produite sur place, énergie électrique, achetée

Commentaire description

Le logement patronal en brique comprend un rez-de-chaussée surélevé et un étage surmonté d'un comble. Il est ornementé sur l'élévation antérieure d'encadrements de fenêtre, de décors et de pilastres en ciment. Le soubassement est en pierre. La travée gauche comprend un passage couvert surmonté d'un balconnet. Au-dessus, la lucarne à fronton-pignon est encadrée d'ailerons décorés de feuilles de vigne et de grappes de raisin. Sur l'élévation en retour, le logement est prolongé d'une aile en retour se terminant par une tourelle. La malterie, le germoir, la pièce de séchage (touraille) , la brasserie ainsi que les générateurs étaient abrités dans un même bâtiment en brique longiforme ayant un rez-de-chaussée surélevé sur une cave ainsi qu'un étage. Il est couvert de tuile flamande mécanique sur une charpente à longs pans en bois apparente. Les fers d'ancrage reprennent le monogramme des propriétaires. Le pignon est surmonté de redents en brique. Face à l'atelier de fabrication, un autre bâtiment en rez-de-chaussée abritait l'écurie pour 4 chevaux, la sellerie et une remise. Fermant la cour, le magasin et entrepôt industriel (la tonnellerie et le dépôt de houblon) , ouvert par une porte charretière en berceau segmentaire et surmontée d'une lucarne pignon, fut prolongé à une date inconnue, couvrant ainsi le jardin. La structure porteuse et la charpente sont métalliques, le toit est à longs pans.

Technique du décor des immeubles par nature

ferronnerie, sculpture

Représentation

houblon ; raisin ; monogramme ; symbole professionnel ; outil

Précision sur la représentation

La lucarne à fronton-pignon du logement est encadrée d'ailerons décorés de feuilles de vigne et de grappes de raisin. Le passage couvert est surmonté d'un balconnet orné à sa base de fleurs de houblon et du monogramme D traversé de deux fourquets de brasseurs croisés. Les fers d'ancrage sur l'atelier de fabrication reprennent le monogramme D.

Etat de conservation

établissement industriel désaffecté, mauvais état

Statut juridique

Statut de la propriété

propriété privée

Références documentaires

Date d'enquête

1997

Crédits

© Inventaire général

Date de rédaction de la notice

1998

Noms des rédacteurs de la notice et du dossier

Ramette Jean-Marc

Cadre de l'étude

enquête thématique régionale (brasseries du Nord - Pas-de-Calais) patrimoine industriel

Dossier

dossier individuel

Visite guidé

arrdt_lille