Réservoirs (d'eau) dits réservoirs des eaux de la Lys

Désignation

Dénomination de l'édifice

Réservoir

Précision sur la dénomination de l'édifice - hors lexique

Réservoirs d'eau

Appelation d'usage

Réservoirs des eaux de la Lys

Titre courant

Réservoirs (d'eau) dits réservoirs des eaux de la Lys

Localisation

Localisation

Hauts-de-France ; Nord (59) ; Tourcoing ; 145 rue de Lille ; 1, 3 rue de Paris

Aire d'étude pour le domaine Inventaire

Nord

Canton

Tourcoing nord est

Lieu-dit

Flocon Blanche-Porte (Quartier)

Adresse de l'édifice

Lille (rue de) 145 ; Paris (rue de) 1, 3

Références cadastrales

1885 D 1360 à 1367 ; 1997 DZ 1

Milieu d'implantation pour le domaine Inventaire

En ville

Partie constituante non étudiée

Cour ; maison ; bureau d'entreprise ; jardin ; station de pompage

Nom de l'édifice

Réseau urbain des eaux du Service Municipal des Eaux de Roubaix et de Tourcoing, puis de la Société des Eaux du Nord

Références de l'édifice de conservation

IA59001029

Historique

Siècle de la campagne principale de construction

3e quart 19e siècle ; 4e quart 19e siècle

Année(s) de(s) campagne(s) de construction

1863 ; 1897

Commentaires concernant la datation

Daté par source

Commentaires concernant l'attribution de l'édifice

Attribution par source

Description historique

Ces deux réservoirs, construits en 1863, sont de type "tour cylindrique maçonnée". Ils sont surmontés d'une cuve en fonte, à fond concave, d'une contenance de 1000 m3 chacune, et sont les premiers réservoirs d'eau industrielle de la métropole lilloise. On les doit à l'ingénieur Varenne travaillant pour le compte du "Service Municipal des Eaux de Roubaix Tourcoing". Trois autres réservoirs destinés à l'alimentation en eau potable de la ville et de plus faible contenance furent érigés en 1897 par l'ingénieur Binet. Aujourd'hui disparus, ils se composaient de trois cuves en fonte reposant sur un seul corps de bâtiment en maçonnerie, toujours visible. Ces deux réservoirs des eaux de la Lys, furent restaurés en 1990 par la Société des Eaux du Nord.

Description

Matériaux du gros-œuvre

Brique

Matériaux de la couverture

Tuile flamande mécanique

Description de l'élévation intérieure

2 étages carrés ; étage de comble

Typologie du couvrement

Charpente en bois apparente

Typologie de couverture

Toit à longs pans

Emplacement, forme et structure de l’escalier

Escalier de distribution extérieur ; escalier en vis sans jour

Commentaire descriptif de l'édifice

Ces réservoirs industriels sont chacun composés d'une tour en maçonnerie à arcs de soutènement brisés en brique supportant une citerne en fonte rivetée ouverte en son sommet. Les citernes sont reliées entre elles par deux passerelles au milieu desquelles passe un escalier en vis suspendu au noyau. Les maisons jumelles ont deux étages carrés en brique à pignon débordant à redents. Leur toit est à longs pans couverts de tuiles flamandes mécaniques.

Protection et label

Intérêt de l'édifice

À signaler

Statut juridique

Statut juridique du propriétaire

Propriété publique

Références documentaires

Date de l'enquête ou du dernier récolement

1995

Date de rédaction de la notice

2000

Noms des rédacteurs de la notice et du dossier

Ramette Jean-Marc

Cadre de l'étude

Patrimoine industriel

Typologie du dossier

Sous-dossier

Accès Mémoire

Arrdt_lille

Adresse du dossier Inventaire

Conseil régional Hauts-de-France – service de l’Inventaire du patrimoine culturel 151 Bd Hoover 59555 Lille Cedex