Filature de laine peignée et tissage Catteau Lorthiois, puis Filature des Trois Pierres

Désignation

Dénomination de l'édifice

Filature, tissage

Précision sur la dénomination de l'édifice - hors lexique

Filature de laine peignée

Appelation d'usage

Filature et tissage Catteau Lorthiois, puis Filature des Trois Pierres

Titre courant

Filature de laine peignée et tissage Catteau Lorthiois, puis Filature des Trois Pierres

Localisation

Localisation

Hauts-de-France ; Nord (59) ; Tourcoing ; 2, 4 chaussée Marcelin Berthelot

Aire d'étude pour le domaine Inventaire

Nord

Canton

Tourcoing sud

Lieu-dit

Virolois (Quartier du)

Adresse de l'édifice

Marcelin Berthelot (chaussée) 2, 4

Références cadastrales

1997 BC 292, 295, 296

Milieu d'implantation pour le domaine Inventaire

En ville

Partie constituante non étudiée

Atelier de fabrication, conciergerie, magasin industriel, cheminée d'usine

Historique

Siècle de la campagne principale de construction

1er quart 20e siècle, 2e moitié 20e siècle

Année(s) de(s) campagne(s) de construction

1920

Commentaires concernant la datation

Porte la date

Auteur de l'édifice

maître d'oeuvre inconnu

Description historique

La société Catteau Lorthiois a été fondée en 1813. Après la destruction du tissage de Comines en 1917, Victor Catteau Lorthiois installe en 1920 à Tourcoing, une filature de laine peignée et un tissage automatique de coton, métis et pur fil. Pour réduire les pertes d'énergie, les ateliers sont construits en rez-de-chaussée et les métiers actionnés par une transmission directement accouplée au moteur. Cependant un document de 1948 révèle une surélévation d'un bâtiment en front de rue. En 1951, le groupe Catteau Lorthiois (S. A. au capital de 213.500.000 F.) composé de l'unité de Tourcoing, nommée filature des Trois Pierres et d'une usine à La-Séauve-sur-Semène (43) produit laine peignée, tissus d'habillement, fils élastiques guipés, tissus élastiques tissés, tissus élastiques tressés, tissus élastiques tricotés, tissus de coton, toile ainsi que des gaines tressées en verre textile. La fermeture de l'usine survient en 1982. Elle est actuellement occupée par des magasins. Lors de sa construction, la filature est équipée de 4 assortiments de la Société Alsacienne de Construction Mécanique (S.A.C.M.) et 32 continus à filer de 400 broches, ainsi que d'une retorderie. Dans le tissage de toiles sont installés 48 métiers ordinaires et 112 métiers automatiques grande largeur. La production de la filature et de 3000 kg et celle du tissage de 12000 pièces par an. La force motrice est de 800 ch. En 1923 la société emploie 400 ouvriers environ.

Description

Matériaux du gros-œuvre

Brique

Matériaux de la couverture

Tuile flamande mécanique

Description de l'élévation intérieure

1 étage carré

Typologie de couverture

Croupe, shed, toit à longs pans, terrasse, toit à longs pans brisés, croupe brisée

Source de l'énergie utilisée par l'édifice

Énergie thermique, produite sur place, énergie électrique, achetée

Commentaire descriptif de l'édifice

La plupart des bâtiments sont en brique et en rez-de-chaussée couverts de toits à longs pans à croupe. L'atelier de fabrication a été rehaussée et comporte un étage carré.

État de conservation (normalisé)

Établissement industriel désaffecté

Protection

Observations concernant la protection de l'édifice

Refus de visite

Statut juridique

Statut juridique du propriétaire

Propriété privée

Références documentaires

Date de l'enquête ou du dernier récolement

1995

Date de rédaction de la notice

1996

Noms des rédacteurs de la notice et du dossier

Ramette Jean-Marc

Cadre de l'étude

Patrimoine industriel

Typologie du dossier

Dossier individuel

Accès Mémoire

Arrdt_lille

Adresse du dossier Inventaire

Conseil régional Hauts-de-France – service de l’Inventaire du patrimoine culturel 151 Bd Hoover 59555 Lille Cedex