Filature de laine Auguste et Edouard Six, puis Charles Six, puis Christory

Désignation

Dénomination de l'édifice

Filature

Précision sur la dénomination de l'édifice - hors lexique

Filature de laine

Appelation d'usage

Filature Auguste et Edouard Six, puis Charles Six, puis Christory

Titre courant

Filature de laine Auguste et Edouard Six, puis Charles Six, puis Christory

Localisation

Localisation

Hauts-de-France ; Nord (59) ; Tourcoing ; 66 rue de Château

Aire d'étude pour le domaine Inventaire

Nord

Canton

Tourcoing sud

Lieu-dit

Virolois (Quartier du)

Adresse de l'édifice

Château (rue de) 66

Références cadastrales

1885 C 4437 à 4447, 1994 BX 71

Milieu d'implantation pour le domaine Inventaire

En ville

Partie constituante non étudiée

Bureau d'entreprise, passage couvert, cour, atelier de fabrication, logement patronal, magasin industriel

Historique

Siècle de la campagne principale de construction

3e quart 19e siècle, 4e quart 19e siècle, 1er quart 20e siècle

Année(s) de(s) campagne(s) de construction

1851, 1897

Commentaires concernant la datation

Daté par source, porte la date

Commentaires concernant l'attribution de l'édifice

Attribution par source

Description historique

La filature de laine Six, fondée en 1851 comme l'atteste la date portée sur les bureaux, figure au cadastre de 1885. Elle est reconstruite partiellement (bureaux, ateliers de fabrication) en béton armé en 1897, selon le procédé Hennebique. Elle intègre alors toutes les étapes de la fabrication de la laine filée. Les bureaux sont rhabillés vers 1920. A la fermeture de l'usine, vers 1960, la filature Chrystory rachète les bâtiments. Dans les années 1980, deux ateliers de fabrication en béton armé de l'ancienne filature Six, en mauvais état, sont détruits. La société Christory, aujourd'hui intégrée au groupe textile Vitos Établissement Vitoux (V.E.V.) , est spécialisée dans la production de fils fins, pure laine, lavables en machine.

Description

Matériaux du gros-œuvre

Pan de béton armé, essentage, brique, béton

Matériaux de la couverture

Béton en couverture, tuile flamande mécanique, verre en couverture, ciment amiante en couverture

Description de l'élévation intérieure

4 étages carrés

Partie d'élévation extérieure

Élévation à travées

Typologie de couverture

Terrasse, toit à longs pans, shed

Commentaire descriptif de l'édifice

Les bureaux épousent le tracé brisé de la rue. En béton armé et datant de 1897, ils ont vraisemblablement été rhabillés vers 1920 et sont rythmés par un ordre colossal de pilastres. Ceux-ci, au nombre de sept, sont disposés toutes les 3 travées dont les allèges en léger retrait sont décorées de briquettes appareillées. Ces bureaux ont deux étages carrés sur un rez-de-chaussée surélevé. Un faux chapiteau porte le nom et l'activité de l'entreprise ainsi que la date de fondation. Le bâtiment est couvert d'une terrasse. Un passage couvert ouvre sur la cour. A l'extrême nord, l'atelier de teinturerie et de lavage de la laine, en rez-de-chaussée, couvert de sheds, jouxte un bâtiment de 52 m sur 8 couvert d'une terrasse et s'élevant sur quatre étages de hauteur différente, dévolu au séchage et au pelotonnage de la laine. Le dernier étage, aujourd'hui aveugle, devait être, à l'origine, percé d'ouvertures à abat-vent en bois régulant la ventilation dans le séchoir. A l'extrême sud, le magasin industriel, comportant 2 étages carrés, est couvert d'un toit à longs pans et de ciment-amiante. Les fers d'ancrage reprennent les initiales de Charles Six.

Technique du décor des immeubles par nature

Ferronnerie, maçonnerie

Indexation iconographique normalisée

Monogramme

Description de l'iconographie

Les fers d'ancrage sur le magasin industriel représentent les lettres C et S entremêlées, initiales de Charles Six. Le faux-chapiteau sur l'élévation antérieure des bureaux porte les mentions saillantes suivantes, vraisemblablement en ciment : Laines, Filatures, Teinturerie, Retorderie Charles Six, Fondées en 1851.

Protection

Intérêt de l'édifice

À signaler

Eléments remarquables dans l'édifice

Bureau d'entreprise

Statut juridique

Statut juridique du propriétaire

Propriété privée

Références documentaires

Date de l'enquête ou du dernier récolement

1995

Date de rédaction de la notice

1996

Noms des rédacteurs de la notice et du dossier

Ramette Jean-Marc

Cadre de l'étude

Patrimoine industriel

Typologie du dossier

Dossier individuel

Accès Mémoire

Arrdt_lille

Adresse du dossier Inventaire

Conseil régional Hauts-de-France – service de l’Inventaire du patrimoine culturel 151 Bd Hoover 59555 Lille Cedex

Façade sur cour
Façade sur cour
Ministère de la culture (France), Médiathèque de l'architecture et du patrimoine, Diffusion RMN-GP
Voir la notice image