Filature de laine Jonglet Wattel, puis Jonglet Desurmont Charles, actuellement école maternelle Notre-Dame Immaculée

Désignation

Dénomination de l'édifice

Filature

Précision sur la dénomination de l'édifice - hors lexique

Filature de laine

Appelation d'usage

Filature Jonglet Wattel, puis Jonglet Desurmont Charles ; Ecole maternelle Notre-Dame Immaculée

Destination actuelle de l'édifice

École maternelle

Titre courant

Filature de laine Jonglet Wattel, puis Jonglet Desurmont Charles, actuellement école maternelle Notre-Dame Immaculée

Localisation

Localisation

Hauts-de-France ; Nord (59) ; Tourcoing ; 18 rue des Anges

Aire d'étude pour le domaine Inventaire

Nord

Canton

Tourcoing sud

Lieu-dit

Centre-ville (Quartier)

Adresse de l'édifice

Anges (rue des) 18

Références cadastrales

1850 C 2379, 1885 D 2611 à 2620, 1995 HN 194

Milieu d'implantation pour le domaine Inventaire

En ville

Partie constituante non étudiée

Atelier de fabrication, cour, logement patronal, passage couvert, salle de billard, remise, écurie

Historique

Siècle de la campagne principale de construction

2e quart 19e siècle

Commentaires concernant la datation

Daté par source

Auteur de l'édifice

maître d'oeuvre inconnu

Description historique

La filature de laine Jonglet Wattel apparaît en 1835 dans un inventaire des machines à vapeur de Tourcoing. En 1885, la filature appartient au député Charles Jonglet Desurmont. Vers 1900, l'usine est transformée en école maternelle dite école Notre-Dame Immaculée qui existe toujours aujourd'hui. La filature emploie en 1845, 80 hommes, 20 femmes et 7 enfants payés respectivement, 2 F, 1 F et 0.50 F. La filature est équipée en 1835 d'une machine à vapeur de 12 ch. et, en 1845, d'une machine à vapeur de 25 ch. qui anime 24 métiers et 2240 broches.

Description

Matériaux du gros-œuvre

Brique

Matériaux de la couverture

Tuile flamande mécanique

Description de l'élévation intérieure

Sous-sol, 2 étages carrés

Typologie de couverture

Toit à longs pans, croupe

Source de l'énergie utilisée par l'édifice

Énergie thermique, produite sur place

Commentaire descriptif de l'édifice

Le logement patronal, occupé aujourd'hui par les services administratifs de l'école, est un édifice composé d'un sous-sol et d'un étage couvert d'un toit à longs pans à croupe. Son élévation sur rue a cinq travées et s'organise autour d'une travée centrale composée à l'étage d'un ébrasement concave sous un fronton triangulaire à base interrompue. Un balcon soutenu par des colonnes en pierre, surmonte le passage couvert. L'encadrement des baies du rez-de-chaussée, ainsi que le soubassement sont en pierre. Les ateliers de fabrication, transformés en salles de classe, ont deux étages carrés, une charpente en bois apparente et sont couverts de toits à longs pans. Disposés perpendiculairement à la rue, ils présentent, dans l'axe du passage couvert, une galerie ouverte sur une des cours. La salle de billard, l'écurie et la remise sont situées dans un corps de bâtiment attenant au logement patronal. Celui-ci, comprenant un étage carré, est couvert de 3 longs pans en bois. La salle de billard présente des entrevous en brique appareillée, en berceau segmentaire, ornés de faux caissons à motif floral.

État de conservation (normalisé)

Établissement industriel désaffecté

Protection

Intérêt de l'édifice

À signaler

Eléments remarquables dans l'édifice

Logement patronal

Statut juridique

Statut juridique du propriétaire

Propriété privée

Références documentaires

Date de l'enquête ou du dernier récolement

1995

Date de rédaction de la notice

1996

Noms des rédacteurs de la notice et du dossier

Ramette Jean-Marc

Cadre de l'étude

Patrimoine industriel

Typologie du dossier

Dossier individuel

Accès Mémoire

Arrdt_lille

Adresse du dossier Inventaire

Conseil régional Hauts-de-France – service de l’Inventaire du patrimoine culturel 151 Bd Hoover 59555 Lille Cedex