Usine de traitement des corps gras et usine de produits d'entretien Tribouillet, actuellement maison

Désignation

Dénomination de l'édifice

Usine de traitement des corps gras, usine de produits d'entretien

Appelation d'usage

Usine de traitement des corps gras et Usine de produits d'entretien Tribouillet

Destination actuelle de l'édifice

Maison

Titre courant

Usine de traitement des corps gras et usine de produits d'entretien Tribouillet, actuellement maison

Localisation

Localisation

Hauts-de-France ; Nord (59) ; Tourcoing ; 39, 39bis, 41 rue de Gand

Aire d'étude pour le domaine Inventaire

Nord

Canton

Tourcoing nord est

Lieu-dit

Centre-ville (Quartier)

Adresse de l'édifice

Gand (rue de) 39, 39bis, 41

Références cadastrales

1850 C 1004 A 1007, 1885 C 1078 A 1081, 1995 EP 263, 264, 545, 575, 579, 581

Milieu d'implantation pour le domaine Inventaire

En ville

Partie constituante non étudiée

Logement patronal, atelier de fabrication, magasin industriel, passage couvert

Historique

Siècle de la campagne principale de construction

2e quart 19e siècle

Année(s) de(s) campagne(s) de construction

1837

Commentaires concernant la datation

Daté par source

Auteur de l'édifice

maître d'oeuvre inconnu

Description historique

La création de l'usine de traitement des corps gras Tribouillet remonte à 1837. En 1874, l'entreprise demande l'autorisation d'utiliser un nouveau système de dégraissage des laines et des déchets de coton par des hydrocarbures liquides. En 1909, les établissements Tribouillet fabriquent encaustiques et pâtes à polir, procèdent au lavage des déchets et extraient les huiles provenant des eaux savonneuses. Les pâtes à polir se nomment "pâte gauloise", "Métallophile", "Gallia" "Cocorico" et sont destinées à l'entretien des métaux, du bois et du cuir. Entrent dans leur composition essence de Térébenthine, huile, mine de plomb et cire. En 1944 l'usine produit toujours les produits d'entretien "Oxébo" et "Les pâtes gauloises" pour meubles, parquets, linoléum, chaussures, métal etc. L'usine appartient alors à Mme Vve Tribouillet. Aujourd'hui l'atelier de fabrication est transformé en habitation.

Description

Matériaux du gros-œuvre

Brique, enduit

Matériaux de la couverture

Ciment amiante en couverture, tuile flamande mécanique

Description de l'élévation intérieure

1 étage carré, étage de comble

Typologie de couverture

Toit à longs pans, croupe, appentis

Source de l'énergie utilisée par l'édifice

Énergie thermique, produite sur place

Commentaire descriptif de l'édifice

Le magasin industriel est en brique et a un étage carré et des toits à longs pans à croupe. Le logement patronal, en brique enduite, présente un passage couvert. Il a un étage carré et un étage de comble. L'atelier de fabrication, en brique, a un étage carré, des toit à longs pans couverts de tuile flamande mécanique et de ciment amiante.

État de conservation (normalisé)

Établissement industriel désaffecté, restauré

Statut juridique

Statut juridique du propriétaire

Propriété privée

Références documentaires

Date de l'enquête ou du dernier récolement

1995

Date de rédaction de la notice

1996

Noms des rédacteurs de la notice et du dossier

Ramette Jean-Marc

Cadre de l'étude

Patrimoine industriel

Typologie du dossier

Dossier individuel

Adresse du dossier Inventaire

Conseil régional Hauts-de-France – service de l’Inventaire du patrimoine culturel 151 Bd Hoover 59555 Lille Cedex