Ensemble industriel de Clamecy, anciennement Société des Produits Chimiques de Clamecy (SPCC), usine Rhodia (activités liées au canal du Nivernais)

Désignation

Dénomination de l'édifice

Ensemble industriel

Appelation d'usage

SPCC ; usine Rhodia

Titre courant

Ensemble industriel de Clamecy, anciennement Société des Produits Chimiques de Clamecy (SPCC), usine Rhodia (activités liées au canal du Nivernais)

Localisation

Localisation

Bourgogne-Franche-Comté ; Nièvre (58) ; Clamecy ; quai Saint-Roch

Précision sur la localisation

Anciennement région de : Bourgogne

Aire d'étude pour le domaine Inventaire

Bourgogne

Lieu-dit

Bief 48 du versant Seine ; bief 49 du versant Seine ; Forêt (la)

Adresse de l'édifice

Saint-Roch (quai)

Milieu d'implantation pour le domaine Inventaire

En ville

Nom du cours d'eau traversant ou bordant l'édifice

Canal du Nivernais

Historique

Siècle de la campagne principale de construction

19e siècle, 20e siècle

Année(s) de(s) campagne(s) de construction

1937

Commentaires concernant la datation

Daté par travaux historiques

Auteur de l'édifice

maître d'oeuvre inconnu

Description historique

Le flottage du bois diminuant progressivement à Clamecy au cours du 19e siècle, les terrains situés au nord de la commune se libèrent pour accueillir des sites industriels. M. Marcelot installe sa première usine à tan non loin de la chapelle Saint-Roch, en bordure du canal. Jules Galuzot, fondateur des magasins du Printemps, développe aussi une activité industrielle à Clamecy. En 1851, une scierie à vapeur est établie sur les terrains de Saint-Roch. En 1894, sur le terrain où se trouve le moulin à tan est installée une troisième usine par la Société anonyme Barillot, Houdé et Cie, qui devient en 1922, la Société anonyme des Produits chimiques de Clamecy. Elle emploie jusqu'à 600 ouvriers. Maurice Brulfer, alors directeur général, établit une véritable "ville dans la ville": pour les employés et leur famille, les cités de Bagatelle (disparue) et de Saint-Roch, un stade et une chapelle (disparue) sont construits. deux se distinguent aujourd'hui : le bâtiment qui abrite la direction, l'administration et les laboratoires est construit en 1937. Dans les années 50, un étage est ajouté. Non loin, un centre social également décoré voit alors le jour. L'activité de carbonisation du bois a été stoppée en 1981. (M. Viodé, "Les industries à Clamecy de 1890 à 1920", Actes du colloque La situation du Nivernais en 1900, 5e rencontres d'Histoire de la Métallurgie, 2000 ; articles rédigés par la Société Scientifique et Artistique de Clamecy, http://www.clamecy.fr).

Description

Matériaux du gros-œuvre

Béton, enduit

Commentaire descriptif de l'édifice

Ensemble situé sur la rive gauche du canal. Il est desservi par une ligne de chemin de fer parallèle au canal. Il se compose de l'usine Rhodia, de l'usine de la Rochette, d'une gare, un stade, etc. Le bâtiment administratif, à deux étages, de plan en U, est construit en plaques de béton préfabriquées et couvert en terrasse. La lumière y entre par de larges fenêtres et, pour le hall, par des pavés de verre constituant les murs latéraux. Des peintures murales décorent le hall d'entrée du centre social et du bâtiment administratif (voir fiche IM58002087). Des panneaux peints étaient placés dans le cinéma.

Protection et label

Date et niveau de protection de l'édifice

2014/06/24 : inscrit MH

Statut juridique

Statut juridique du propriétaire

Propriété privée

Références documentaires

Date de l'enquête ou du dernier récolement

2002 ; 2011

Date de rédaction de la notice

2002 ; 2012

Noms des rédacteurs de la notice et du dossier

Morelière Alain, Lestienne Cécile, Malherbe Virginie, Lallement Aurélie

Cadre de l'étude

Enquête thématique régionale (canaux de Bourgogne), enquête thématique régionale (architecture du 20e siècle)

Typologie du dossier

Dossier individuel

Adresse du dossier Inventaire

Conseil régional de Bourgogne - Service Patrimoine et Inventaire
17, bd de la Trémouille BP 23502 - 21035 Dijon cedex - 03.80.44.40.55