Hôpital

Désignation

Dénomination de l'édifice

Hôpital

Appelation d'usage

Centre hospitalier

Titre courant

Hôpital

Localisation

Localisation

Bourgogne-Franche-Comté ; Nièvre (58) ; Cosne-Cours-sur-Loire ; 96 rue du Maréchal-Leclerc

Précision sur la localisation

Anciennement région de : Bourgogne

Aire d'étude pour le domaine Inventaire

Cosne-Cours-sur-Loire

Canton

Cosne-Cours-sur-Loire

Adresse de l'édifice

Maréchal-Leclerc (rue du) 96

Références cadastrales

2010 AD 871

Milieu d'implantation pour le domaine Inventaire

En ville

Nom du cours d'eau traversant ou bordant l'édifice

Loire (la)

Partie constituante non étudiée

Chapelle

Historique

Siècle de la campagne principale de construction

3e quart 19e siècle ; 3e quart 20e siècle ; 4e quart 20e siècle

Année(s) de(s) campagne(s) de construction

1878 ; 1880 ; 1884 ; 1885 ; 1886 ; 1895 ; 1931 ; 1933 ; 1935 ; 1960 ; 1993

Commentaires concernant la datation

Daté par source

Commentaires concernant l'attribution de l'édifice

Attribution par source

Description historique

Un premier établissement semble exister, au moins depuis l'an 9 (7 lits desservis par les soeurs de la Charité de Nevers) , sur le site d'une ancienne clouterie des forges, dont l'hôpital est encore propriétaire en 1856. A cette date, il compte 14 lits. Il semble qu'à cette date, il se soit installé sur le site actuel, qui ne prend son essor qu'à partir de l'installation d'un hôpital militaire, joint à l'hôpital civil, à partir de 1879-1880. L'établissement est l'un des seuls hospices à recevoir des enfants abandonnés par leurs nourrices, sans nouvelles des parents et n'étant pas payées. De grosses réparations sont mentionnées en 1864. Les travaux les plus importants ont lieu en 1883 et 1884 sur des plans datés de 1878 (bâtiment du milieu du 19e siècle, agrandi et restructuré par Louis Parmentier, architecte de Cosne) , et 1885-1886 pour la chapelle (par Pasquet, architecte à Cosne, Beaudeau, constructeur à Pouilly-sur-Loire et Julien Fournier, maître verrier de Tours). Pasquet construit aussi les bains et le service d'hydrothérapie (1895). Le service de chirurgie et ses salles d'opération sont réaménagés entre 1931 et 1935, ainsi qu'un certain nombre de salles de malades. La maternité est construite en 1960. Un pavillon à usage de maison de retraite et de moyen séjour a été bâti par TRIA en 1993-96 : concours (1993) , permis de construire (septembre 1994) , chantier de mai 1995 à juillet 1996. Le bâtiment initial est aujourd'hui désaffecté.

Description

Matériaux du gros-œuvre

Pierre ; brique ; moellon ; pierre de taille ; enduit

Matériaux de la couverture

Tuile plate mécanique ; ardoise

Typologie de plan

Plan régulier en H

Description de l'élévation intérieure

Rez-de-chaussée ; 1 étage carré ; étage de comble

Partie d'élévation extérieure

Élévation à travées

Typologie de couverture

Toit à deux pans ; croupe

Emplacement, forme et structure de l’escalier

Escalier intérieur

Commentaire descriptif de l'édifice

L'ensemble initial, de plan régulier en H, consiste en un corps de bâtiment central (pavillon Jules Moineau) de 3 niveaux à enduit et pierre de taille, en légère saillie, surmonté d'un fronton triangulaire, couvert de tuiles plates, flanqué de 2 pavillons couverts en ardoise qui abrite 2 escaliers à quart tournant donnant accès aux deux ailes (veuve Berthellemot, aile des militaires à droite, et De Laubespin, aile des femmes à gauche). En partie haute des 2 ailes, des lucarnes en forme d'oeil de boeuf, sculptées de motifs floraux. Leur toit à 2 pans à croupes est couvert de tuiles plates. Une galerie de pierre de taille, de 4 arcades en anse de panier, fermée par des baies est plaquée contre la façade antérieure. L'intérieur a été plusieurs fois remanié pour accueillir le service de chirurgie et transformer, à l'étage, des salles communes en chambres de 2, 4 et 6 lits, et aménager des blocs sanitaires à tous les étages. Dans le comble aménagé de la partie centrale, une salle commune a subsisté jusqu'à la désaffection du bâtiment, dans les années 1990. Un passage de briques colorées supporté par 4 colonnes en pierre de taille à chapiteaux, mène aux extensions. Le service chirurgical, en rez-de-chaussée, forme saillie sur l'aile des femmes rehaussée (pavillon du docteur Jules Renault). Il garde à l'intérieur son agencement et son décor des années 1930 à 1960. Le pavement est en grès cérame de 3 types correspondant aux différentes campagnes d'aménagement : carreaux blancs et jaune (bloc opératoire, années 1950-1960) ; petits carreaux bleus (hall central et galerie) ; motif hexagonal à cabochons (aile des militaires, fin du 19e siècle). La façade postérieure montre les modifications progressives des extensions faites entre la fin du 19e siècle et le début du 20e siècle. La chapelle, de style néo-gothique, se trouve plaquée sur cette façade, dans l'axe de l'entrée principale. Elle comporte une nef unique et 3 travées. Le contrefort sud porte l'inscription "Beaudeau, constructeur à Pouilly, 1885". A l'intérieur, les voûtes nervurées retombent sur des culots moulurés. Les clefs de voûte sont en forme de rosette. Le pavement est en grès cérame blanc et gris, à motifs cruciformes. Les vitraux de l'atelier tourangeau de Julien Fournier représentent, de gauche à droite : sainte Thérèse, la Vierge, le Sacré-Coeur de Jésus, Joseph et Jésus enfant.

Technique du décor des immeubles par nature

Vitrail

Protection et label

Référence aux objets conservés

IM58002159 ; IM58002155 ; IM58002156 ; IM58002162 ; IM58002163 ; IM58002158 ; IM58002160 ; IM58002157 ; IM58002161

Observations concernant la protection de l'édifice

La présence des militaires donne, malgré les remaniements, son homogénéité architecturale à l'ensemble, typique de l'architecture publique de la IIIe République, qui emploie des matériaux nouveaux en gardant un décor éclectique.

Statut juridique

Statut juridique du propriétaire

Propriété publique

Références documentaires

Date de l'enquête ou du dernier récolement

2003

Date de rédaction de la notice

2004

Noms des rédacteurs de la notice et du dossier

Le Clech-Charton Sylvie

Cadre de l'étude

Enquête thématique régionale (patrimoine hospitalier)

Typologie du dossier

Dossier individuel

Adresse du dossier Inventaire

Conseil régional de Bourgogne - Service Patrimoine et Inventaire 17, bd de la Trémouille BP 23502 - 21035 Dijon cedex - 03.80.44.40.55