Maison de notable

Désignation

Dénomination de l'édifice

Maison

Titre courant

Maison de notable

Localisation

Localisation

Grand Est ; Moselle (57) ; Vic-sur-Seille ; 30 place Jeanne d'Arc ; rue Charles Schmidt

Précision sur la localisation

Anciennement région de : Lorraine

Aire d'étude pour le domaine Inventaire

Vic-sur-Seille

Canton

Vic-sur-Seille

Adresse de l'édifice

Jeanne d'Arc (place) 30 ; Charles Schmidt (rue)

Références cadastrales

1830 197, 1985 2 619

Milieu d'implantation pour le domaine Inventaire

En ville

Partie constituante non étudiée

Jardin

Historique

Siècle de la campagne principale de construction

Limite 16e siècle 17e siècle, 18e siècle

Auteur de l'édifice

maître d'oeuvre inconnu

Description historique

Cette vaste maison résulte, dans ses dispositions actuelles, de plusieurs grandes phases de travaux. La présence du grand mur de refend et l'irrégularité des percements peuvent faire supposer la présence initiale de deux maisons. Si toutes les fenêtres de la façade principale, côté jardin, sont datables du début du 17e siècle, la maison a été profondément remaniée au 18e siècle (porte principale côté jardin, système complet de distribution, aménagement des pièces et percements de la façade donnant sur la place). On notera de curieuses modifications des emprises des différentes maisons de l'îlot à une période plus récente (porte sur la place desservant le n° 28, pièce du rez-de-chaussée rattachée au n° 26) dont on rencontre d'autres exemples à Vic. Cette maison se distingue aussi par la qualité de ses distributions, notamment de son escalier principal. En 1974, une pièce du rez-de-chaussée comprenait encore des lambris sculptés avec placards et alcôve. D'autres lambris, particulièrement somptueux, publiés en 1912 par la Revue lorraine illustrée, auraient été démontés après la première guerre mondiale. Dans la cour, se trouvait aussi en 1974, une taque figurant un décor rocaille au chinois. Le jardin comporte un séquoia classé.

Description

Matériaux du gros-œuvre

Moellon, enduit, pierre de taille

Matériaux de la couverture

Tuile mécanique

Description de l'élévation intérieure

En rez-de-chaussée surélevé, 1 étage carré, comble à surcroît

Typologie de couverture

Toit à longs pans, croupe

Emplacement, forme et structure de l’escalier

Escalier dans-oeuvre, escalier tournant à retours avec jour, en maçonnerie, escalier tournant à retours sans jour, en charpente

Couverts ou découverts du jardin de l'édifice

Arbre isolé

Commentaire descriptif de l'édifice

Grande maison de 2 étages (dont un niveau de grenier) placée perpendiculairement à la rue et bordée par un jardin fermant l'îlot du côté de la rue Charles Schmidt ; ce jardin est ceint de hauts murs et percé côté place d'un portail dont les montants sont amortis par des vases en fonte et les vantaux en fer forgé ; la façade principale ouvrant sur le jardin compte 7 travées, la façade latérale sur la place Jeanne d'Arc 4 travées ; un grand mur de refend divise la maison dans le sens de la largeur de la cave au grenier, une différence dans le rythme des percement étant visible sur la façade principale, côté jardin ; la porte principale, est précédée de plusieurs marches ; une porte latérale, côté rue, initialement prolongée par un couloir, dessert aujourd'hui le café occupant la maison voisine sur la place (n° 28) ; De la même façon une pièce du rez-de-chaussée a été annexée à une époque indéterminée par la maison perpendiculaire située en retrait de la place (n° 26) ; Côté jardin, les percements sont du début du 17e siècle (fenêtres à fortes moulurations et baies jumelées en plein cintre) à l'exception de la porte à décor rocaille (cartouche sculpté) ; Côté place, toutes les ouvertures sont du 18e siècle (arc segmentaire délardé) ; les distributions actuelles remontent au 18e siècle ; un large vestibule ouvre sur un escalier en pierre, avec rampe en fer forgé desservant le 1er étage ; Cet escalier est doté d'un éclairage zénithal complété par des fenêtres percées sur le couloir, sans doute postérieur ; derrière cet escalier, un couloir de distribution, aujourd'hui inutile, semble témoigner d'une modification de parti ; un escalier de service rampe sur rampe, en bois avec balustres, dessert les greniers ; chaque étage comprenait initialement 4 pièces en largeur et 2 côté place, les circulations s'effectuant par l'arrière ; Du décor intérieur initial des pièces (lambris, parquets) ne subsiste qu'une niche au rez-de-chaussée ; Vantail de porte en bois du 18e siècle et volets ajourés

Indexation iconographique normalisée

Sculpture ; ferronnerie ; menuiserie

Description de l'iconographie

Cartouche

État de conservation (normalisé)

Bon état

Statut juridique

Statut juridique du propriétaire

Propriété privée

Références documentaires

Date de l'enquête ou du dernier récolement

2002

Date de rédaction de la notice

2005

Noms des rédacteurs de la notice et du dossier

Decomps Claire, Gloc Marie

Cadre de l'étude

Inventaire topographique

Typologie du dossier

Dossier individuel

Adresse du dossier Inventaire

Conseil régional de Lorraine - service régional de l'inventaire général
Hôtel Ferraris - 29, rue du Haut Bourgeois 54000 Nancy - 03.83.32.90.63

1/37
maison de notable
maison de notable
© Région Lorraine - Inventaire général
Voir la notice image