Brasserie (restaurant) et hôtel de voyageurs dit le Palais de la Bière

Désignation

Dénomination de l'édifice

Brasserie (restaurant), hôtel de voyageurs

Appelation d'usage

Palais de la Bière

Titre courant

Brasserie (restaurant) et hôtel de voyageurs dit le Palais de la Bière

Localisation

Localisation

Lorraine 54 Nancy

Aire d'étude pour le domaine Inventaire

Nancy

Adresse de l'édifice

Saint-Jean (rue) 48, 50 ; Bénit (rue) 8

Références cadastrales

1972 BY 262, 2008 BY 262

Milieu d'implantation pour le domaine Inventaire

En ville

Partie constituante non étudiée

Café

Historique

Siècle de la campagne principale de construction

1er quart 20e siècle

Année(s) de(s) campagne(s) de construction

1924

Commentaires concernant la datation

Daté par source

Commentaires concernant l'attribution de l'édifice

Signature, attribution par source

Lieu de conservation d'un élément architectural déplacé

Parties déplacées à : 55, Sampigny

Description historique

Edifice construit entre 1924 et 1926 par l'architecte Pierre Le Bourgeois pour la Société immobilière de Champigneulles, filiale de la Société des Grandes Brasseries de Champigneulles, sur un terrain ayant été libéré lors d'un bombardement de la 1ère Guerre mondiale. Elévé sur les 2 rues Saint-Jean et Bénit, l'édifice comprenait restaurant et brasserie ouvert sur la rue Saint-Jean : restaurant au sous-sol et brasserie au rez-de-chaussée sur 2 niveaux, le niveau supérieur formant mezzanine ; les étages, desservis par un ascenceur, étaient occupés par des bureaux et un hôtel de voyageurs de 75 chambres dont l'accès se faisait rue Bénit. Les plans définitifs datent de décembre 1924, l'inauguration a lieu le 23 décembre 1926. Le gros-oeuvre est réalisé par l'entreprise Evrard, la charpente métallique par l'entreprise Pantz. L'aménagement et le décor intérieur furent réalisés par les ferronniers Zimmermann (marquise) et Jean Prouvé (équipement de la brasserie, porte, garde-corps de la mezzanine, lanterneau central, porte-manteau, porte-plateau, luminaire, rampe d'escalier), le mosaïste Daeschler, le peintre Gaston Ventrillon dit Ventrillon le Jeune qui réalise six grands panneaux dans la salle de restaurant (à l'entrée) ; cet ensemble a entièrement disparu à l'exception de la rampe d'escalier et des garde-corps de la rue Bénit (IM54014873). Georges Janin réalise une verrière représentant Saint Arnould ; ce vitrail qui se trouvait dans le fond de la salle est déposé à la conservation des musées de la Meuse, au Musée du Clos Poincaré à Sampigny (Meuse, cf. IM55001979). Le décor stuqué est l'oeuvre de Jean-Louis Burtin et Malot, la dorure (éléments intérieurs) du doreur Horel. La devanture était en acajou massif. Le bâtiment a été fortement dénaturé. Une tapisserie fut réalisée dans les années 1950 par Camille Hilaire (1916-2004) pour le bâtiment, elle est aujourd'hui déposée au Conseil général de Meurthe-et-Moselle. Le bâtiment abrite en 1975 un nouveau café, la Taverne de Maître Kanter, puis une banque toujours en activité (rue Saint-Jean) et des bureaux (rue Bénit).

Description

Matériaux du gros-œuvre

Pierre de taille

Matériaux de la couverture

Tuile mécanique, ardoise, métal en couverture

Description de l'élévation intérieure

Rez-de-chaussée, 4 étages carrés, étage de comble

Partie d'élévation extérieure

Élévation à travées

Typologie de couverture

Toit à longs pans

Emplacement, forme et structure de l’escalier

Escalier dans-oeuvre : escalier tournant à retours avec jour, en maçonnerie

Commentaire descriptif de l'édifice

L'édiifice occupe la totalité de la parcelle, il comprend 4 corps disposés autour d'une cour centrale permettant d'éclairer zénithalement le rez-de-chaussée. Le corps principal s'élève sur la rue Saint-Jean, s'y adossent 3 autres corps, plus bas, disposés en U, dont l'un s'élève sur la rue Bénit. Les façades sont en pierre de taille calcaire. La façade sur la rue Saint-Jean compte 3 travées, 4 étages et un étage de comble. Elle est scandée par des pilastres qui s'interrompent au niveau des balcons disposés devant les baies du dernier étage, balcons en arc de cercle fermés par une balustrade en pierre à larges futs lisses. Le décor se concentre au 4e étage, la sous-face des balcons et le mur entre les fenêtres sont entièrement sculptés en bas-relief de feuilles et fruits stylisés du houblon. La corniche est également sculptée d'un décor géométrique abstrait. La façade rue Bénit compte 8 travées à 2 étages et une travée nettement plus haute, à l'extrémité droite ; cette travée, dont la hauteur rejoint ainsi le niveau de la façade rue Saint-Jean contient l'escalier, elle porte un décor de godrons dans la partie supérieure (sous le corniche moulurée en pierre) et entre les fenêtres. Les façades sur cour sont à structure métallique, la verrière zénithale qui éclairait la salle de la brasserie et initialement composée d'une stucture métallique est aujourd'hui en pavé de verre porté par une structure en béton.

Technique du décor des immeubles par nature

Sculpture, ferronnerie, vitrail, peinture

Indexation iconographique normalisée

Houblon ; ornement à forme géométrique ; godron

Protection

Référence aux objets conservés

IM54014873, IM54014874

Typologie de la zone de protection

Secteur sauvegardé

Statut juridique

Statut juridique du propriétaire

Propriété privée

Références documentaires

Date de l'enquête ou du dernier récolement

2017

Date de rédaction de la notice

2017

Noms des rédacteurs de la notice et du dossier

Marseille Gilles, Tronquart Martine, Vaxelaire Yann

Cadre de l'étude

Étude urbaine Nancy

Typologie du dossier

Dossier individuel

Adresse du dossier Inventaire

Conseil régional de Lorraine - service régional de l'inventaire général Hôtel Ferraris - 29, rue du Haut Bourgeois 54000 Nancy - 03.83.32.90.63

1/35
brasserie (restaurant) et hôtel de voyageurs dit le Palais de la Bière
brasserie (restaurant) et hôtel de voyageurs dit le Palais de la Bière
© Région Lorraine - Inventaire général
Voir la notice image