Ville

Désignation

Dénomination de l'édifice

Ville

Titre courant

Ville

Localisation

Localisation

Grand Est ; Marne (51) ; Epernay

Précision sur la localisation

Anciennement région de : Champagne-Ardenne

Aire d'étude pour le domaine Inventaire

Epernay centre

Milieu d'implantation pour le domaine Inventaire

En ville

Historique

Siècle de la campagne principale de construction

16e siècle ; 17e siècle ; 18e siècle ; 19e siècle ; 20e siècle

Description historique

Avant l'apparition d'Epernay dans l'histoire, on note une présence protohistorique au Mont Bernon. Châtellenie mérovingienne de Sparnacum, puis propriété de campagne des archevêques de Reims à la Folie au 5e siècle, puis développement d'une agglomération autour de l'activité de tanneries sur le Cubry. Epernay est cédée en 1024 par les archevêques de Reims aux Comtes de Champagne ; la ville connaît une activité de foires au 11e siècle. Epernay appartient au 15e siècle aux Orléans et au 16e siècle à Louise de Savoie. La ville est de nombreuses fois détruite (incendie de 1544 notamment). Elle est dotée d'une enceinte urbaine à 3 portes dès le 9e siècle, rétablie par Louise de Savoie et après le siège de 1592, d'un château, d'un pont sur la Marne, de 3 faubourgs : Saint-Thibault sur la route de Sézanne, de la Porte-Lucas sur la route de Paris, de la Folie sur la route de Châlons ; les activités sont la culture de la vigne, les tanneries, et moulins à eau sur le Cubry, moulin à vent à Bernon, activité de mariniers et port au bois sur la Marne. Etablissements conventuels : Bénédictins puis génovéfains à l'abbaye Saint-Martin (église Notre-Dame rétablie en 1032, desservie par un collège de chanoines) ; Minimes fondé vers 1620 ; Ursulines fondé dès 1642 (vocation d'éducation) ; au 19e siècle, carmélites, soeurs de Sainte Chrétienne, dames dominicaines, etc... Paroisses : Saint-Remy, desservie par les chanoines de Notre-Dame, Notre-Dame à partir du 16e siècle, Saint-Pierre-Saint-Paul à partir de 1897. Etablissements d'assistance : hôpital des pauvres et étrangers ou hôpital de la Folie dès le 12e siècle, léproserie de Templiers Saint-Laurent et sa chapelle dès le 12e siècle, hôtel-Dieu ou Aumônerie. Cimetière des pauvres près de l'église Notre-Dame, des riches près de l'église Saint-Remy, cimetière près de la chapelle Saint-Laurent à partir de 1767. Cimetière des allées de Cumières à partir de 1832. Auditoire et prison à la fin du 17e siècle. Un collège est fondé dans la seconde moitié du 16e siècle. Epernay devient sous-préfecture du département de la Marne après la Révolution. Arrivée du chemin de fer en 1849. Grand centre du commerce du vin de champagne à partir du 19e siècle, entraînant de multiples activités industrielles et artisanales (verreries, imprimerie, fabrique de bouchons, etc...) , ateliers de réparation des chemins de fer. 1806 : 4 491 habitants ; 1826 : 5 318 habitants ; 1862 : 10 598 habitants : 1866 : 11 704 habitants ; 1891 : 18 510 habitants ; 1901 : 20 501 habitants ; 1976 : 31 108 habitants ; 1990 : 27 738 habitants.

Description

Commentaire descriptif de l'édifice

Le territoire d'Epernay couvre 2269 hectares, comprenant La Villa, quartier de la commune d'A

Références documentaires

Date de l'enquête ou du dernier récolement

2003

Date de rédaction de la notice

2003

Noms des rédacteurs de la notice et du dossier

Bailly Gilles-Henri ; Caulliez Stéphanie ; Laurent Philippe

Cadre de l'étude

Inventaire topographique

Typologie du dossier

Dossier individuel

Adresse du dossier Inventaire

Conseil régional de Champagne-Ardenne - Service chargé de l'inventaire 3, rue du Faubourg Saint-Antoine 51037 Châlons-en-Champagne - 03.26.70.36.81