hôtel de voyageurs ; café du Théâtre ; logements

Désignation

Dénomination

hôtel de voyageurs, café

Appellation et titre

Café du Théâtre

Destinations successives et actuelle

logement

Titre courant

hôtel de voyageurs ; café du Théâtre ; logements

Localisation

Localisation

Champagne-Ardenne 51 Epernay

Aire d'étude

Epernay centre

Adresse

Mendès-France (place) 10 ; Théâtre (rue du) 1 à 3

Référence cadastrale

2000 BI 494

Milieu d'implantation

en ville

Historique

Datation des campagnes principales de construction

1er quart 20e siècle

Auteurs de l'oeuvre

maître d'oeuvre inconnu

Commentaire historique

Les propriétés formant la tête de l'îlot compris entre la rue du Pont (actuellement 1 à 3 rue de Reims) , la place Thiers (place Mendès-France) et la rue des Mariniers (2 à 8 rue Pierre Sémard) , font l'objet d'une adjudication le 15 février 1898, à la suite de la faillite de Messieurs Deullin et fils. De cette vente est issu le projet de construction d'un nouveau théâtre, l'ouverture de la rue du Théâtre qui isole celui-ci et la construction d'un hôtel de voyageurs avec café au rez-de-chaussée. L'hôtel, comprenant une "brasserie du Théâtre" au rez-de-chaussée et des salons de réception est construit dans les premières années du 20e siècle, en même temps que le théâtre. Une partie de l'édifice au n° 3 rue du Théâtre n'a pas vu la construction de ses étages achevée. Les immeubles situés 4 et 6 rue Pierre Sémard semblent avoir été réalisés par le même architecte.

Description

Matériau du gros-oeuvre et mise en oeuvre

calcaire, pierre de taille, bossage, meulière, moellon, brique

Matériau de la couverture

tuile mécanique

Parti de plan

plan régulier en U

Vaisseau et étage

étage de soubassement, 3 étages carrés

Parti d’élévation extérieure

élévation à travées

Type de la couverture

terrasse, toit à longs pans

Emplacement, forme et structure de l’escalier

escalier dans-oeuvre : escalier tournant, en charpente

Commentaire description

Maçonnerie de pierre de taille associant grand et petit appareil ; les façades sur la cour sont réalisées en moellon de meulière, brique et linteaux de fer. Le toit en terrasse est masqué par une balustrade d'acrotère.

Technique du décor des immeubles par nature

sculpture, décor stuqué, ferronnerie

Représentation

pilastre, fronton, balustre : ornement à forme architecturale ; corde ; pirouette ; tête : homme ; pot à feu ; musicien ; femme

Précision sur la représentation

Façade rythmée par des pilastres colossaux et des chaînes en bossage, montant de fond et prolongées en attique, la travée occupant l'angle adouci est ornée d'une baie à clé figurant une tête d'homme satyrique, surmontée d'une corniche en plein-cintre brisée, d'un fronton cintré doté d'un pot d'amortissement, balcon filant du 1er étage et garde-corps du 2e étage en fonte, fronton brisé, tête d'homme satyrique. Vestibule orné d'un décor stuqué (panneaux en faux marbre, cul de lampe représentant des musiciens), décor stuqué de la salle de café, ferronnerie de balcon en fonte, en départ d'appui de l'escalier, lampadaire porté par une figure de femme en bronze des fonderies de Tus Ey.

Dimensions

l = 2500 ; la = 2000

Protection

Observations

Contemporain de la construction du théâtre voisin, il sert d'ornement à l'une des principales places de la ville. Son aspect monumental est dû à ses ornements de bossages et à son étage d'attique qui lui donne une élévation de 3 étages carrés, rare à Epernay.

Statut juridique

Statut de la propriété

propriété privée

Références documentaires

Date d'enquête

2003

Crédits

© Inventaire général

Date de rédaction de la notice

2003

Noms des rédacteurs de la notice et du dossier

Bailly Gilles-Henri, Caulliez Stéphanie, Laurent Philippe

Cadre de l'étude

inventaire topographique

Dossier

dossier individuel

Dossier adresse

Conseil régional de Champagne-Ardenne - Service chargé de l'inventaire 3, rue du Faubourg Saint-Antoine 51037 Châlons-en-Champagne - 03.26.70.36.81