Caserne de cavalerie dite Quartier de Cavalerie Margueritte ou Quartier de cavalerie d'Epernay

Désignation

Dénomination de l'édifice

Caserne

Précision sur la dénomination de l'édifice - hors lexique

Caserne de cavalerie

Appelation d'usage

Quartier de cavalerie Margueritte ; Quartier de cavalerie d'Epernay

Titre courant

Caserne de cavalerie dite Quartier de Cavalerie Margueritte ou Quartier de cavalerie d'Epernay

Localisation

Localisation

Grand Est ; Marne (51) ; Epernay ; avenue du Général-Margueritte

Précision sur la localisation

Anciennement région de : Champagne-Ardenne

Aire d'étude pour le domaine Inventaire

Epernay centre

Lieu-dit

Les Terres Rouges

Adresse de l'édifice

Général-Margueritte (avenue du)

Références cadastrales

2000 BC 14

Milieu d'implantation pour le domaine Inventaire

En ville

Partie constituante non étudiée

Caserne, cantine

Historique

Siècle de la campagne principale de construction

4e quart 19e siècle

Année(s) de(s) campagne(s) de construction

1893

Commentaires concernant la datation

Daté par source

Auteur de l'édifice

Annibal ; capitaine (architecte)

Commentaires concernant l'attribution de l'édifice

Attribution par source

Description historique

Il s'agit de la seconde caserne construite à Epernay. En mars 1890, le conseil municipal demande l'installation à Epernay d'un quartier de cavalerie. Sa construction au lieu-dit "Les Terres Rouges" est décidée par convention du 26 mars 1892 entre le Département de la Guerre et la Ville d'Epernay, la Ville s'engageant à fournir une subvention de 500 000 francs (financée grâce à un emprunt) , le tiers devant servir à l'acquisition des terrains. La déclaration d'utilité publique pour l'acquisition des terrains (plus de 12 hectares) est prononcée le 4 février 1893. Les travaux de construction sont confiés au Capitaine du Génie Annibal. L'adjudication des travaux a lieu le 26 juin 1893. Les travaux se déroulent de septembre 1893 à 1896. Les terrains faisant face à la caserne ne devaient recevoir aucune construction, car l'on projetait alors la création d'une place publique, projet qui n'eut pas de suite. La première occupation des locaux a lieu en avril 1896. En 1901 la Ville cède les terrains, champ de tir et champ de manoeuvre au Ministère de la Guerre. Les bâtiments s'accroissent par la suite : construction d'un manège de cavalerie en 1901 ; transformation des espaces vie des cavaliers et de l'infirmerie de garnison en 1909 ; construction d'un hangar aux voitures en 1910 ; construction d'une piscine constituant une réserve d'incendie de 625 m3 en 1949 ; construction du bâtiment cadres pour sous-officiers célibataires en 1967. L'arrivée du 34e Régiment du Génie en 1972 engendre des travaux de réfection de 1974 à 1975 : construction d'un bâtiment Troupes de 240 places, et bâtiment Alimentation-Loisirs construits en 1979. En 1985, le Quartier Margueritte est réuni au Quartier Rolland, établi sur la commune de Pierry en 1913, par l'achat de terrains les séparant.

Description

Matériaux du gros-œuvre

Brique, calcaire, pierre de taille, enduit, appareil mixte

Matériaux de la couverture

Tuile plate mécanique

Typologie de plan

Plan orthogonal

Description de l'élévation intérieure

Étage de soubassement, 3 étages carrés

Partie d'élévation extérieure

Élévation ordonnancée

Typologie de couverture

Toit à longs pans, croupe

Emplacement, forme et structure de l’escalier

Escalier dans-oeuvre

Commentaire descriptif de l'édifice

La composition, dans l'ensemble symétrique et orthogonale, de la caserne Margueritte comporte un grand nombre de bâtiments indépendants les uns des autres : 9 grandes unités encadrant la place d'armes et 29 bâtiments de moindre importance, disposés sur la périphérie, en général parallèles aux murs d'enceinte de la caserne. Le Quartier de Cavalerie Margueritte est composé des parties suivantes : caserne ; bâtiment sous-officiers ; bâtiment Troupes ; bâtiment alimentation-loisirs ; infirmerie garnison ; hangar voitures ; écuries ; garages ; manège de cavalerie ; piscine ; chaudières ; champ tir et manoeuvre. Les murs sont à chaînages et encadrements de baies en brique et pierre de taille.

Dimensions normalisées des édicules uniquement

L = 52000 ; la = 25000

Statut juridique

Statut juridique du propriétaire

Propriété de l'Etat

Références documentaires

Date de l'enquête ou du dernier récolement

2003

Date de rédaction de la notice

2003

Noms des rédacteurs de la notice et du dossier

Bailly Gilles-Henri, Caulliez Stéphanie, Laurent Philippe

Cadre de l'étude

Inventaire topographique

Typologie du dossier

Dossier individuel

Adresse du dossier Inventaire

Conseil régional de Champagne-Ardenne - Service chargé de l'inventaire 3, rue du Faubourg Saint-Antoine 51037 Châlons-en-Champagne - 03.26.70.36.81

1/2
caserne dite quartier de cavalerie Margueritte
caserne dite quartier de cavalerie Margueritte
© Inventaire général, ADAGP
Voir la notice image