Chapellerie du manufacturier Charles Gérard, clinique puis dispensaire des soeurs du Bon Secours, puis lycée professionnel Sainte-Marie

Désignation

Dénomination de l'édifice

Usine de chapellerie, dispensaire, école professionnelle

Précision sur la dénomination de l'édifice - hors lexique

Manufacture de casquettes et chapeaux

Appelation d'usage

Chapellerie Gérard ; clinique puis dispensaire des soeurs du Bon Secours ; Lycée professionnel Sainte-Marie

Titre courant

Chapellerie du manufacturier Charles Gérard, clinique puis dispensaire des soeurs du Bon Secours, puis lycée professionnel Sainte-Marie

Localisation

Localisation

Champagne-Ardenne 51 Epernay

Aire d'étude pour le domaine Inventaire

Epernay centre

Adresse de l'édifice

Docteur-Verron (rue du) 26

Références cadastrales

2000 BI 439

Milieu d'implantation pour le domaine Inventaire

En ville

Historique

Siècle de la campagne principale de construction

3e quart 19e siècle

Année(s) de(s) campagne(s) de construction

1866

Commentaires concernant la datation

Porte la date

Auteur de l'édifice

maître d'oeuvre inconnu

Personnalités liées à l'histoire de l'édifice

Gérard, Charles (habitant célèbre)

Description historique

Le terrain du Vieux Collège est vendu aux enchères en 1827 et 1835 à Pierre Joseph Gallis. A son emplacement, le chapelier Charles Gérard (1824-1906) , futur banquier et maire d'Epernay, construit, en 1866, une manufacture de casquettes et chapeaux, en réutilisant néanmoins, semble-t-il, certains éléments (escalier de l'aile droite). Il fait construire et habite l'immeuble mitoyen (24 rue du Docteur Verron) dont les façades et les cheminées sont marquées à son chiffre. Joanny Scotte et Golly Flosse succèdent en 1895 à Charles Gérard à la tête de l'entreprise après sa faillite. L'activité se prolonge au 20e siècle. Le Docteur Verron établit sa clinique dans la partie droite de l'édifice. Les locaux sont ensuite transformés en dispensaire tenu par les Soeurs du Bon Secours, puis devient maison des Frères des Ecoles Chrétiennes. Il est par la suite transformé en établissement d'enseignement technique privé : le lycée professionnel Avenay Val d'Or à partir de 1983, puis aujourd'hui le Lycée professionnel Sainte-Marie. L'ordonnance symétrique en U en façade sur rue masque les locaux de la manufacture repoussés sur l'arrière de la parcelle. Ancienne chapelle 19e siècle avec choeur en cul-de-four, dénaturée au 20e siècle par l'établissement d'un plancher intermédiaire. La façade en menuiserie et vitrage du rez-de-chaussée sur l'arrière-cour témoigne de l'activité artisanale.

Description

Matériaux du gros-œuvre

Calcaire, pierre de taille, brique, enduit, brique et pierre

Matériaux de la couverture

Ardoise

Typologie de plan

Plan régulier en U

Description de l'élévation intérieure

Sous-sol, 1 étage carré, étage de comble

Partie d'élévation extérieure

Élévation ordonnancée

Typologie de couverture

Toit à longs pans, toit brisé en pavillon

Emplacement, forme et structure de l’escalier

Escalier dans-oeuvre, escalier tournant, en charpente

Commentaire descriptif de l'édifice

Disposition des bâtiments en U autour d'une cour fermée par une grille sur mur bahut et un portail. Un escalier en charpente tournant avec jour, à balustres en bois, semblant dater du 18e siècle, est englobé dans l'aile droite. Murs à bossages et chaînages en pierre de taille sur les façades des 3 pavillons ; chaînages et encadrements en brique avec parois enduites sur façades des ailes de liaison. Les combles des pavillons sont ornés de lucarnes-fronton à ailerons.

Technique du décor des immeubles par nature

Sculpture, menuiserie, décor stuqué, vitrail

Indexation iconographique normalisée

Fronton : ornement à forme architecturale ; tête, enfant, lion ; monogramme ; croix, symbole : vie religieuse ; ange, instrument de musique

Description littéraire de l'iconographie

Lucarnes-fronton ornées de cartouches et de têtes de lion. Fausse lucarnes abritant une horloge, dont le fronton est orné d'une tête féminine, de 2 enfants, et surmonté d'une croix. Clés de baies ornées de têtes d'enfants, cheminée de marbre, pièce carrée conçue pour être un salon de musique au rez-de-chaussée, à murs lambrissés, vantaux de portes moulurés et à plafond orné d'un décor stuqué et doré, d'inspiration rocaille (compartiment central circulaire, dessus de porte ornés de médaillons représentant des anges musiciens, frise ornée de cartouches avec panoplies d'instruments de musique), 2 verrières de la chapelle en grisaille avec cour.

Dimensions normalisées des édicules uniquement

L = 3300 ; la = 4300

Statut juridique

Statut juridique du propriétaire

Propriété d'une association

Références documentaires

Date de l'enquête ou du dernier récolement

2003

Date de rédaction de la notice

2003

Noms des rédacteurs de la notice et du dossier

Bailly Gilles-Henri, Caulliez Stéphanie, Laurent Philippe

Cadre de l'étude

Inventaire topographique

Typologie du dossier

Dossier individuel

Adresse du dossier Inventaire

Conseil régional de Champagne-Ardenne - Service chargé de l'inventaire 3, rue du Faubourg Saint-Antoine 51037 Châlons-en-Champagne - 03.26.70.36.81