salle des fêtes ; cirque ; cinéma le Tivoli

Désignation

Dénomination de l'édifice

Salle des fêtes, cirque, cinéma

Appelation d'usage

Salle des fêtes ; cinéma le Tivoli

Titre courant

Salle des fêtes ; cirque ; cinéma le Tivoli

Localisation

Localisation

Champagne-Ardenne 51 Epernay

Aire d'étude pour le domaine Inventaire

Epernay centre

Adresse de l'édifice

Justice-de-Paix (rue de la) 20, 22 ; Hôpital Auban-Moët (rue de l') 23

Références cadastrales

2000 BH 41

Milieu d'implantation pour le domaine Inventaire

En ville

Historique

Siècle de la campagne principale de construction

2e quart 19e siècle

Année(s) de(s) campagne(s) de construction

1884

Commentaires concernant la datation

Daté par source

Commentaires concernant l'attribution de l'édifice

Attribution par source

Description historique

Une première salle des fêtes est construite en bois, en 1884, par l'architecte Alban Gaillandre au n° 18 rue de la Justice de Paix appartenant à l'entrepreneur de couverture Alfred Philippe Guérin. Elle est louée pour des réunions publiques, bals, fêtes, cirques, etc... Elle appartient à partir de 1910 à Emile Mercier. En 1897, cet édifice est déclaré dangereux, notamment à cause du danger d'incendie, et fermé au public. La salle Fonte (ou salle du Tivoli Sparnacien) , construite en 1880, 60 rue des Jancelins, par Charles Fonte, est utilisée pendant ces périodes. La salle des fêtes peut rouvrir après travaux en novembre 1897, mais ferme à nouveau en 1901, puis définitivement le 12 octobre 1912, en raison des dangers que présente la salle. Les représentations cinématographiques y sont interdites de 1910 à 1912. L'architecte D.P.L.G. J. Gallot est chargé en 1912 d'étudier un projet de reconstruction sur divers terrains d'accueil : le terrain actuel, un terrain situé sur la place des Orphelines, un terrain proche de l'église Saint-Pierre Saint-Paul (épousant la courbure de la place en demi-lune) , un terrain rue Chaude Ruelle. D'autres terrains d'accueil sont proposés par Edmond Lévy, président de l'Union Chorale : place de la Poterne (place Léon Bourgeois) , boulevard du Cubry ou Rempart des Ponts Neufs (rue Gallice). En 1922-1923, le propriétaire de la salle des fêtes, M. Lévy-Cavaignac, transforme l'établissement en Tivoli-Cinéma, dont l'accès est situé 23 rue de l'Hôpital Auban-Moët. La Salle Fonte est alors le Cinéma Pathé. Le Tivoli ferme ses portes dans les années 1980. La salle des fêtes de la rue de la Justice de Paix est aujourd'hui détruite.

Description

Matériaux du gros-œuvre

Pan de bois

État de conservation (normalisé)

Détruit

Références documentaires

Date de l'enquête ou du dernier récolement

2003

Date de rédaction de la notice

2003

Noms des rédacteurs de la notice et du dossier

Bailly Gilles-Henri, Caulliez Stéphanie, Laurent Philippe

Cadre de l'étude

Inventaire topographique

Typologie du dossier

Dossier individuel

Adresse du dossier Inventaire

Conseil régional de Champagne-Ardenne - Service chargé de l'inventaire 3, rue du Faubourg Saint-Antoine 51037 Châlons-en-Champagne - 03.26.70.36.81