Hôtel Dubois de Crancé

Désignation

Dénomination de l'édifice

Hôtel

Appelation d'usage

Hôtel Dubois de Crancé

Destination actuelle de l'édifice

Bibliothèque

Titre courant

Hôtel Dubois de Crancé

Localisation

Localisation

Champagne-Ardenne 51 Châlons-en-Champagne

Aire d'étude pour le domaine Inventaire

Châlons-en-Champagne centre

Adresse de l'édifice

Orfeuil (rue d') 1

Références cadastrales

1826 F 303, 1981 BE 252

Milieu d'implantation pour le domaine Inventaire

En ville

Historique

Siècle de la campagne principale de construction

Milieu 17e siècle

Siècle de campagne secondaire de consctruction

Milieu 18e siècle, 4e quart 19e siècle

Commentaires concernant la datation

Daté par travaux historiques, daté par source

Commentaires concernant l'attribution de l'édifice

Attribué par source

Personnalités liées à l'histoire de l'édifice

Gargam Pierre (commanditaire) Legendre Jean Gabriel (habitant célèbre) Dubois de Crancé Germain (habitant célèbre)

Remploi

Remploi provenant de : 51, Châlons-en-Champagne, église paroissiale Saint-Loup

Description historique

Cet hôtel a, semble-t-il, été construit au milieu du 17e s. pour son premier propriétaire connu Pierre Gargam, trésorier de France. Au milieu du 18e s., Jean Gabriel Legendre, architecte, fait remplacer les allèges des fenêtres du 1er étage par des garde-corps. De nouveaux vantaux viennent également fermer la porte cochère. Les lambris de revêtement, encore visibles au 1er étage, peuvent avoir été réalisés à la demande de Legendre. En 1767, lorsque ce dernier quitte la ville, le bâtiment est vendu à Germain Dublois de Crancé, gouverneur de Châlons. En 1821, l'hôtel est acheté par la ville aux héritiers du général Godinot. La bibliothèque municipale est alors installée au 1er étage. En 1886, le comble à surcroît est aménagé en salle selon les plans de l'architecte de la ville Louis Ernest Collin. Lors de cet aménagement, les 2 lucarnes latérales sont créées en s'inspirant des 2 lucarnes anciennes. La forme du comble est aussi modifiée et les façades arrières reprises. La façade de l'église Saint-Loup, construite vers 1662, est remontée, également en 1886, dans la cour. L'hôtel a abrité la bibliothèque municipale jusqu'en 2001. Il conserve un dessus de porte, réalisé entre 1750 et 1770, seul vestige de la maison rue du Cloître, habitée par Mme Récamier lors de son séjour à Châlons en 1811-1812.

Description

Matériaux du gros-œuvre

Calcaire, bois, pan de bois, crépi

Matériaux de la couverture

Ardoise

Description de l'élévation intérieure

Sous-sol, 1 étage carré, étage en surcroît

Partie d'élévation extérieure

Élévation à travées

Typologie de couverture

Toit à longs pans brisés, appentis

Emplacement, forme et structure de l’escalier

Escalier dans-oeuvre : escalier tournant à retours sans jour, en charpente

Commentaire descriptif de l'édifice

Cette propriété était constituée, à l'origine, d'un corps de logis sur rue, d'une aile latérale à chaque extrémité de la façade postérieure, d'un bâtiment de communs séparant la cour de l'ancien jardin, d'une cour et d'un jardin qui allait jusqu'au Mau avant que celui-ci ne soit couvert. La façade antérieure est construite en pierre de taille calcaire, celle sur cour est en pan de bois crépi. La 1ère travée à gauche, qui reprend l'élévation de l'hôtel, appartient à l'hôtel de ville. L'hôtel comprend un sous-sol, un étage carré et un étage en surcroît, éclairé par 4 lucarnes. Le linteau des fenêtres de la façade antérieure est mouluré et saillant. Les fenêtres du rez-de-chaussée sont protégées par des grilles. Un portail, formé d'une porte cochère avec piétonne intégrée, s'ouvre sur un passage donnant accès à la cour. Le toit à longs pans brisés couvert d'ardoises repose sur une corniche en pierre moulurée et à denticules. L'escalier intérieur est tournant à retours sans jour. Le garde-corps, du 18e s., est un remploi et semble incomplet. L'hôtel conserve un parquet en forme d'étoile, des lambris de revêtement de style Louis XV et néo-classique ainsi qu'une cheminée en marbre de la 2e moitié du 18e s. Les ailes latérales sont en pan de bois crépi et comportent un étage carré avec fenêtres en arc segmentaire. Le toit en forme d'appentis est couvert d'ardoises.

Technique du décor des immeubles par nature

Menuiserie, sculpture, sculpture (étudiée dans la base Palissy), ferronnerie

Indexation iconographique normalisée

Ornement à forme architecturale ; ornement à forme géométrique ; ornement à forme végétale ; ornement à forme d'objet ; armoiries ; ornement : représentation humaine ; ornement à forme animale

Description littéraire de l'iconographie

Le portail, formé d'un arc plein-cintre avec agrafe représentant une tête fantastique, est en pierre à bossage continu à chanfrein. Il est encadré par des pilastres à chapiteau ionique et guirlande à motifs végétaux. Le fronton-pignon des lucarnes, sculpté d'un homme vert, est couronné d'un amortissement en forme de pot à feu. Les ailerons des lucarnes centrales sont ornés de motifs végétaux stylisés sortant d'une tête d'aigle. L'allège représente un cuir découpé avec feuilles, heaume et armoiries, mal discernables, des Dubois de Crancé (D'azur au chevron d'or, accompagné de trois glands de même, feuillés et tigés de sinople) qui ont été apposées au cours de la 2e moitié du 18e siècle. Le garde-corps, en fer forgé, de l'escalier est formé de volutes. Les lambris de revêtement, de style Louis XV, sont ornés de décor végétal, de coquilles... La façade de l'église Saint-Loup sera étudiée dans la base Palissy ainsi que la fontaine qui provient de la préfecture et qui se trouve dans l'ancienne salle de lecture.

Protection

Date et niveau de protection de l'édifice

1941/09/11 : classé MH partiellement ; 1932/08/02 : inscrit MH partiellement

Précision sur la protection de l'édifice

Les façades antérieure et postérieure du corps principal ainsi que les toitures sont classées tandis que les autres parties sont inscrites y compris l'intérieur du corps principal.

Référence aux objets conservés

IM51000883, IM51001265

Intérêt de l'édifice

Maison d'homme célèbre

Eléments remarquables dans l'édifice

Lucarne ; lambris

Statut juridique

Statut juridique du propriétaire

Propriété de la commune

Références documentaires

Date de l'enquête ou du dernier récolement

2001

Date de rédaction de la notice

2002

Noms des rédacteurs de la notice et du dossier

Bonnet Claire, Miguel Sandra

Cadre de l'étude

Inventaire topographique

Typologie du dossier

Dossier individuel

Adresse du dossier Inventaire

Conseil régional de Champagne-Ardenne - Service chargé de l'inventaire 3, rue du Faubourg Saint-Antoine 51037 Châlons-en-Champagne - 03.26.70.36.81