Hôtel

Désignation

Dénomination de l'édifice

Hôtel

Destination actuelle de l'édifice

Trésorerie ; étude notariale

Titre courant

Hôtel

Localisation

Localisation

Champagne-Ardenne ; Marne (51) ; Châlons-sur-Marne ; 5 rue Carnot

Aire d'étude pour le domaine Inventaire

Châlons-en-Champagne centre

Adresse de l'édifice

Carnot (rue) 5

Références cadastrales

1826 G 244, 1981 AZ 627

Milieu d'implantation pour le domaine Inventaire

En ville

Historique

Siècle de la campagne principale de construction

2e moitié 16e siècle

Siècle de campagne secondaire de consctruction

18e siècle, 19e siècle

Année(s) de(s) campagne(s) de construction

1562

Commentaires concernant la datation

Porte la date, daté par travaux historiques

Auteur de l'édifice

maître d'oeuvre inconnu

Personnalités liées à l'histoire de l'édifice

Billet Michel (commanditaire) Bourgeois Léon (habitant célèbre)

Description historique

Michel Billet, contrôleur au grenier à sel, fit construire cet hôtel au cours de la 2e moitié du 16e siècle et plus précisément vers 1562, date gravée dans la cave. Ses héritiers le vendirent en 1592 à Jean de Morillon, seigneur de Marne-la-Maison, lieutenant général civil et criminel du bailliage de Vermandois au siège de Châlons. L'hôtel resta entre les mains des membres de sa famille jusqu'en 1730. Il fut alors vendu à Zacharie Hocart, chevalier de Saint-Louis et colonel d'infanterie. Par la suite, il fut la demeure de Léon Bourgeois, député puis sénateur de Châlons, qui fut plusieurs fois ministre et président du conseil, avant de devenir président du Sénat. Au 19e siècle, l'angle sud où se trouvait une tourelle a été sectionné pour créer un balcon. L'hôtel conserve des éléments intérieurs des 18e et 19e siècles. Actuellement, il est occupé par une étude notariale et un bureau du trésor public.

Description

Matériaux du gros-œuvre

Calcaire, brique, appareil à assises alternées, bois, pan de bois, crépi

Matériaux de la couverture

Tuile mécanique

Description de l'élévation intérieure

Sous-sol, 1 étage carré, comble à surcroît

Typologie de couverture

Toit à longs pans, croupe

Emplacement, forme et structure de l’escalier

Escalier dans-oeuvre

Commentaire descriptif de l'édifice

Le rez-de-chaussée de la façade antérieure, l'encadrement des fenêtres, les chaînes d'angle et la corniche sont en calcaire dit pierre de Savonnières. Les appuis des baies de la façade antérieure ont été rabaissés. L'étage carré et le comble à surcroît sont en appareil à assises alternées de briques et craie. Au rez-de-chaussée devaient se trouver deux portes : une cochère et une autre qui a été murée. La porte cochère s'ouvre sur un passage couvert donnant accès à une cour. Les fenêtres du rez-de-chaussée et de l'étage carré ont un linteau délardé et un encadrement mouluré. Les écoinçons des fenêtres du rez-de-chaussée sont vermiculés. Les ouvertures des fenêtres ont été agrandies vers le bas. Les fenêtres du rez-de-chaussée sont protégées par des grilles. A l'extrémité droite, l'angle est constitué par un appareil en bossage vermiculé. Il est surmonté d'un balcon avec garde-corps en fer forgé. Les murs pignons sont en craie. La façade postérieure est en appareil à assises alternées de briques et craie avec encadrement des baies en pierre de Savonnières au rez-de-chaussée, les étages sont en pan de bois crépi. Le toit à longs pans et croupe est couvert de tuiles mécaniques et repose sur une corniche moulurée d'un gros tore. A chaque extrémité de la façade postérieure a été construit ultérieurement une aile en pan de bois crépi. Le rez-de-chaussée du corps principal conserve un parquet en échelle, des lambris de revêtement des 18e et 19e siècles, une cheminée en marbre du 18e siècle et une ancienne niche à poêle. La cave est contemporaine de la construction de la maison. De forme carrée, elle est composée de quatre travées de voûtes d'arêtes, avec arêtiers apparents dont la retombée commune se fait sur un pilier central.

Technique du décor des immeubles par nature

Sculpture, menuiserie

Indexation iconographique normalisée

Ornement : représentation humaine ; ornement à forme géométrique ; ornement à forme architecturale ; ornement à forme végétale

Description de l'iconographie

Les deux portes de la façade antérieure sont encadrées par trois pilastres cannelés reposant sur des bases attiques. Ils sont surmontés de chapiteau dorique dont l'échine est creusée d'oves et la gorge ornée de feuilles d'acanthe. Le tout est surmonté d'un triglyphe qui se trouve immédiatement sous la corniche à un rang de billettes. Des modillons moulurés supportent la base du balcon, soulignée par le rang de billettes, en dessous se trouvent deux masques encadrés de deux rinceaux et représentant un homme et une femme avec des cornes.

Protection

Date et niveau de protection de l'édifice

1982/02/17 : inscrit MH partiellement

Précision sur la protection de l'édifice

Seules la façade sur rue et la toiture correspondante sont inscrites.

Intérêt de l'édifice

Maison d'homme célèbre

Statut juridique

Statut juridique du propriétaire

Propriété privée

Références documentaires

Date de l'enquête ou du dernier récolement

2001

Date de rédaction de la notice

2002

Noms des rédacteurs de la notice et du dossier

Bonnet Claire, Miguel Sandra

Cadre de l'étude

Inventaire topographique

Typologie du dossier

Dossier individuel

Adresse du dossier Inventaire

Conseil régional de Champagne-Ardenne - Service chargé de l'inventaire 3, rue du Faubourg Saint-Antoine 51037 Châlons-en-Champagne - 03.26.70.36.81