Hôtel

Désignation

Dénomination de l'édifice

Hôtel

Titre courant

Hôtel

Localisation

Localisation

Grand Est ; Marne (51) ; Châlons-sur-Marne ; 7 rue Pasteur

Précision sur la localisation

Anciennement région de : Champagne-Ardenne

Aire d'étude pour le domaine Inventaire

Châlons-en-Champagne centre

Adresse de l'édifice

Pasteur (rue) 7

Références cadastrales

1826 G 126, 1981 AZ 15

Milieu d'implantation pour le domaine Inventaire

En ville

Partie constituante non étudiée

Entrepôt commercial, communs

Historique

Siècle de la campagne principale de construction

4e quart 15e siècle, limite 17e siècle 18e siècle, 18e siècle, 2e quart 19e siècle

Siècle de campagne secondaire de consctruction

2e moitié 18e siècle

Commentaires concernant la datation

Daté par travaux historiques

Auteur de l'édifice

Augé Claude ; sculpteur

Commentaires concernant l'attribution de l'édifice

Attribution par analyse stylistique

Personnalités liées à l'histoire de l'édifice

Le Clerc Nicolas (?, commanditaire) Caquot Charles (?, commanditaire)

Description historique

Les lieux ont été achetés, en 1658, par un conseiller du roi, Nicolas Le Clerc. Sa famille en restera propriétaire jusqu'en 1801. C'est son neveu, Nicolas Le Clerc trésorier de France, qui a très probablement fait construire les bâtiments de la fin 17e siècle ou du début du 18e siècle (entre 1698 et 1707). Cette fourchette chronologique peut être avancée tant par l'interprétation des sources subsistantes que par comparaison stylistique avec des édifices datés. Il conserve un escalier datant de la 2e moitié du 18e siècle. La petite aile en retour du corps de logis a été probablement ajoutée par le notaire Charles Caquot, entre 1826 et 1829. Les deux ailes sur cour situées au nord-est peuvent dater du 18e siècle. Dans les communs, une partie utilisée comme entrepôt remonte à la période médiévale. Le mur sud évoque au plus tôt le dernier quart du 15e siècle. Le reste date du 18e siècle. Il n'est pas impossible que l'état intérieur du bâtiment corresponde avec l'activité exercée par Jacques Vienne, fabricant de bas et propriétaire des lieux entre 1813 et 1825.

Description

Matériaux du gros-œuvre

Calcaire, bois, pan de bois, crépi

Matériaux de la couverture

Tuile mécanique

Description de l'élévation intérieure

1 étage carré

Partie d'élévation extérieure

Élévation ordonnancée

Typologie de couverture

Toit à longs pans, croupe

Emplacement, forme et structure de l’escalier

Escalier dans-oeuvre : escalier tournant à retours avec jour, suspendu

Commentaire descriptif de l'édifice

Ensemble composé d'un corps de logis et de communs dont un ancien entrepôt. Le corps de logis perpendiculaire à la rue se situe entre cour et jardin. La propriété est close par un mur et un portail. Celui-ci, en calcaire dit pierre de Savonnières, présente un arc concave et est surmonté d'un fronton triangulaire. Il a un appareil à bossages. Le pignon sur rue du corps de logis (composé de deux travées) est en calcaire dit pierre de Savonnières. Les façades antérieure et postérieure sont en craie. Seuls l'encadrement des baies légèrement en saillie et le fronton de la porte d'entrée sont en calcaire dit pierre de Savonnières. Le corps de logis comporte un étage carré. Les façades présentent cinq travées ordonnancées. La porte d'entrée est percée au centre de la façade. Elle est surmontée d'un fronton plein cintre. Le toit à longs pans et croupe sur la rue est couvert en tuile mécanique. A l'intérieur, à droite de l'entrée se trouve l'escalier. C'est un escalier tournant à retours avec jour et suspendu. Il est à deux volées droites. Le garde corps est en fer forgé. Le corps de logis a été prolongé sur le jardin par une aile en retour construite en pan de bois. Elle comporte un étage carré et est couverte d'un toit à longs pans et croupe en tuile mécanique. L'entrepôt, qui se situe dans le prolongement du corps de logis, est bâti en craie. Il possède peu d'ouvertures. Il comprend quatre niveaux. Le mur sud conserve, au niveau du rez-de-chaussée, une ancienne porte en pierre de Savonnières avec un grand arc brisé chanfreiné. Au deuxième niveau se trouve un autre arc brisé, bouché avec des carreaux de craie. En fond de cour se trouvent les anciens communs en pan de bois crépi.

Technique du décor des immeubles par nature

Sculpture, menuiserie

Indexation iconographique normalisée

Ornement à forme géométrique ; ornement à forme végétale ; couronne

Description de l'iconographie

Chaque vantail de la porte cochère est orné de palmettes et de volutes. Le fronton plein cintre de la porte d'entrée du corps de logis est supporté par des consoles dessinant une volute. Le tympan sculpté présente un décor floral encadrant une table ovale aujourd'hui nue qui remplace des armoiries enlevées à la Révolution. La couronne placée dessus est bûchée. Ce fronton pourrait peut-être avoir été sculpté par Claude Augé puisque celui de la porte d'entrée de l'ancien couvent de Vinetz de Châlons lui ressemble fortement et a été sculpté par lui à la même période.

Protection

Date et niveau de protection de l'édifice

2000/03/13 : inscrit MH

Précision sur la protection de l'édifice

Le corps de logis, en totalité, y compris l'aile en retour sur le jardin en pan de bois, le portail sur la rue avec ses vantaux et ses deux murs latéraux, le mur de clôture en craie sur la rue Pasteur et l'ancien entrepôt en totalité sont inscrits à l'inventaire supplémentaire des Monuments Historiques.

Statut juridique

Statut juridique du propriétaire

Propriété privée

Références documentaires

Date de l'enquête ou du dernier récolement

2001

Date de rédaction de la notice

2002

Noms des rédacteurs de la notice et du dossier

Bonnet Claire, Miguel Sandra

Cadre de l'étude

Inventaire topographique

Typologie du dossier

Dossier individuel

Adresse du dossier Inventaire

Conseil régional de Champagne-Ardenne - Service chargé de l'inventaire 3, rue du Faubourg Saint-Antoine 51037 Châlons-en-Champagne - 03.26.70.36.81