chapelle

Désignation

Dénomination

chapelle

Titre courant

chapelle

Localisation

Localisation

Champagne-Ardenne 51 Châlons-en-Champagne

Aire d'étude

Châlons-en-Champagne centre

Adresse

Lycée (rue du) 22

Référence cadastrale

1826 D 200, 1981 BC 525

Milieu d'implantation

en ville

Edifice de conservation

collège des Jésuites, puis collège municipal, actuellement lycée Pierre Bayen

Référence de l'édifice de conservation

IA51000434

Historique

Datation des campagnes principales de construction

3e quart 17e siècle

Datation en années

1659

Justification de la datation

datation par source

Justification de l'attribution

attribution par travaux historiques

Personnalitées

Mathé (donateur)

Commentaire historique

La chapelle fut édifiée entre 1659 et 1678, grâce à un don de 10500 livres fait par M. Mathé, né à Châlons, écuyer, seigneur de Vourienne et Vitry-la-Ville, directeur de la compagnie des Indes. La première pierre fut posée le 5 juin 1659. Les travaux étaient sous la responsabilité de l'architecte châlonnais Isaac Tisserant assisté de M. Roland venu de La Fère. De 1676 à 1689, un nouvel architecte, le frère Paul Clausse eut la charge du chantier. La chapelle fut consacrée et livrée au culte le 6 août 1678 sous le vocable des saints Ignace et François-Xavier. Elle fut vendue et détruite en 1898.

Description

Matériau du gros-oeuvre et mise en oeuvre

calcaire, pierre de taille

Matériau de la couverture

ardoise

Parti de plan

plan tréflé

Vaisseau et étage

1 vaisseau

Type et nature du couvrement

voûte d'arêtes, coupole en pendentifs

Parti d’élévation extérieure

élévation ordonnancée

Commentaire description

La chapelle, de plan tréflé, était édifiée en craie (pierre de taille) avec encadrement des baies en pierre de Savonnières. L'église comportait un vaisseau. L'abside était à sept pans. La croisée du transept était couverte d'une coupole sur pendentifs, la nef était voûtée d'arêtes. Les côtés de la nef et l'étage étaient pourvus d'une galerie de circulation. Une tribune se trouvait au revers de la façade occidentale. La façade était ornée de colonnes d'ordres superposés.

Technique du décor des immeubles par nature

sculpture

Représentation

volute ; balustre ; ordre antique : superposition ; colonne ; pilastre ; médaillon ; pot à feu ; ornement à forme végétale

Précision sur la représentation

La façade présentait des colonnes d'ordres superposés, dorique au rez-de-chaussée, ionique à l'étage de part et d'autre des baies cintrées. Le fronton était décoré de colonnes à chapiteau corinthien. Il était à volutes à ailerons rentrants. Une frise décorée d'angelots séparait le rez-de-chaussée de l'étage. L'étage était orné d'un fronton triangulaire sculpté qui surmontait les trois baies de la façade. De part et d'autre se trouvaient des médaillons sculptés représentant un Christ jeune et une Vierge en buste, qui depuis la démolition de la chapelle, font partie des collections du musée Garinet. L'élévation était surmontée d'une balustrade de couvrement décorée de pots à feu.

Etat de conservation

détruit

Références documentaires

Date d'enquête

2001

Crédits

© Inventaire général

Date de rédaction de la notice

2002

Noms des rédacteurs de la notice et du dossier

Bonnet Claire, Miguel Sandra

Cadre de l'étude

inventaire topographique

Dossier

sous-dossier

Dossier adresse

Conseil régional de Champagne-Ardenne - Service chargé de l'inventaire 3, rue du Faubourg Saint-Antoine 51037 Châlons-en-Champagne - 03.26.70.36.81