Intendance, actuellement préfecture

Désignation

Dénomination de l'édifice

Intendance

Destination actuelle de l'édifice

Préfecture

Titre courant

Intendance, actuellement préfecture

Localisation

Localisation

Grand Est ; Marne (51) ; Châlons-sur-Marne ; 42 rue Carnot

Précision sur la localisation

Anciennement région de : Champagne-Ardenne

Aire d'étude pour le domaine Inventaire

Châlons-en-Champagne centre

Adresse de l'édifice

Carnot (rue) 42

Références cadastrales

1826 G 762, 1981 BH 1

Milieu d'implantation pour le domaine Inventaire

En ville

Historique

Siècle de la campagne principale de construction

3e quart 18e siècle

Siècle de campagne secondaire de consctruction

2e quart 19e siècle, 4e quart 19e siècle

Année(s) de(s) campagne(s) de construction

1756, 1846, 1877

Commentaires concernant la datation

Datation par source, datation par travaux historiques

Commentaires concernant l'attribution de l'édifice

Attribution par source, attribution par travaux historiques

Personnalités liées à l'histoire de l'édifice

Barberie de Saint Contest (commanditaire) Rouillé d'Orfeuil (commanditaire)

Description historique

Depuis 1707, l'intendant était logé dans un hôtel dit de la Monnaie, rue Sainte-Croix. En 1756, sous l'intendant Barberie de Saint Contest, le roi acheta cet hôtel devenu vétuste et le fit raser aussitôt. Les plans de l'intendance sont de Jean Gabriel Legendre, ingénieur des ponts et chaussées de la généralité de Champagne. Il eut plusieurs collaborateurs dont Nicolas Durand, Jean-Joseph Boschuet de Colluel et Jean Evangéliste Poterlet. Le corps de logis principal fut achevé vers 1765, les ailes en 1771. Les aménagements intérieurs étaient à peine terminés quand survint la Révolution. De 1792 à 1794, elle servit de caserne à un régiment de hussards qui dégradèrent l'intérieur. Elle devint préfecture avec l'arrivée du premier préfet en 1800. En deux campagnes, 1846-1847 et 1877, la préfecture fut agrandie au nord, d'une aile occupée par des bureaux et contiguë à la rue de Jessaint ouverte en 1806. En juin 2002, le corps de logis principal a été fortement endommagé par un incendie.

Description

Matériaux du gros-œuvre

Calcaire, pierre de taille, bossage

Matériaux de la couverture

Ardoise

Typologie de plan

Plan régulier en U

Description de l'élévation intérieure

1 étage carré, étage de comble

Partie d'élévation extérieure

Élévation ordonnancée

Typologie de couverture

Toit à longs pans, toit à longs pans brisés, croupe

Emplacement, forme et structure de l’escalier

Escalier dans-oeuvre : escalier tournant, en charpente métallique

Commentaire descriptif de l'édifice

Le corps principal est de plan régulier en U, fermé sur la rue par un portique. Il est flanqué de part et d'autre de bâtiments annexes groupés autour de 3 cours. L'élévation est ordonnancée, sur un étage carré et un étage de comble pour l'aile au toit à pan brisé. La façade sur rue et les façades sur cour et jardin du corps principal sont en calcaire dit pierre de Savonnières. Le rez-de-chaussée du corps principal est à bossage en tables. Les façades sur cour des bâtiments annexes sont en craie. L'escalier d'honneur est de type tournant, à deux volées droites, en charpente métallique. L'ensemble présente des toits à longs pans et croupes, à l'exception du versant nord du toit de l'aile droite du corps principal, qui est à longs pans brisés. L'ensemble est couvert en ardoise.

Technique du décor des immeubles par nature

Sculpture

Indexation iconographique normalisée

Balustre ; ordre dorique ; drapeau ; vase ; ornement à forme végétale ; trophée ; guirlande ; cuir découpé

Description de l'iconographie

Les linteaux des baies de l'étage carré sont ornés d'une guirlande végétale. Le décor se trouve essentiellement concentré sur le portail de la cour d'honneur. Il est encadré de colonnes jumelées d'ordre dorique. Le couronnement du portail présente, au centre, un médaillon encadré de drapeaux et de motifs végétaux. De part et d'autre se trouvent des trophées d'armes. Côté cour se trouvent quatre vases décorés de guirlandes végétales et surmontés d'une pomme de pin. Les murs du corps principal sont surmontés d'une balustrade en pierre.

Protection

Date et niveau de protection de l'édifice

1930/01/28 : classé MH

Précision sur la protection de l'édifice

Totalité des bâtiments, façades et intérieurs, ainsi que le mur de clôture avec son grand portail sur la rue Carnot, qui bordent les quatre côtés de la cour d'honneur. Les façades et les toitures en bordure de la rue Carnot des deux ailes du bâtiment élevées de chaque côté des bâtiments de la cour d'honneur.

Référence aux objets conservés

IM51001274, IM51001280, IM51001287, IM51001307, IM51001275, IM51001288, IM51001292, IM51001272, IM51001269, IM51001270, IM51001268, IM51001298, IM51001308, IM51001309, IM51001273, IM51001301, IM51001267, IM51000781, IM51001266, IM51001278, IM51001291, IM51001297, IM51000761, IM51000762, IM51001176, IM51001271, IM51001276, IM51001277, IM51001281, IM51001293, IM51001279, IM51001282, IM51001284, IM51001286, IM51001300, IM51001306, IM51001172, IM51000774, IM51001289, IM51000773, IM51001290, IM51001294, IM51000775, IM51001283, IM51001295, IM51001285, IM51001296, IM51001299

Statut juridique

Statut juridique du propriétaire

Propriété du département

Références documentaires

Date de l'enquête ou du dernier récolement

2001

Date de rédaction de la notice

2002

Noms des rédacteurs de la notice et du dossier

Bonnet Claire, Miguel Sandra

Cadre de l'étude

Inventaire topographique

Typologie du dossier

Dossier individuel

Adresse du dossier Inventaire

Conseil régional de Champagne-Ardenne - Service chargé de l'inventaire 3, rue du Faubourg Saint-Antoine 51037 Châlons-en-Champagne - 03.26.70.36.81