Écarts de la commune de Brain-sur-Longuenée

Désignation

Dénomination de l'édifice

Écart

Titre courant

Écarts de la commune de Brain-sur-Longuenée

Localisation

Localisation

Pays de la Loire ; Maine-et-Loire (49) ; Brain-sur-Longuenée

Aire d'étude pour le domaine Inventaire

Pays Segréen

Canton

Lion-d'Angers (Le)

Partie constituante non étudiée

Puits, four à pain, étable à vaches, grange

Nombre d'édifices concernés par l'étude

288 bâti INSEE, 8 repérés, 0 étudiés

Historique

Siècle de la campagne principale de construction

17e siècle, 18e siècle, 19e siècle

Année(s) de(s) campagne(s) de construction

1692

Commentaires concernant la datation

Date portée

Description historique

Célestin Port nous donne la liste des villages et hameaux à la fin du 19e siècle ainsi que le nombre d'habitants : la Quenouillère (51 habitants) , la Robinaie (40 habitants) , l'Ouvrardière (40 habitants) , l'Ichetière (35 habitants) la Houssardière (13 habitants) , la Himbaudière (18 habitants) , la Boulaie (21 habitants) , la Demanchère (24 habitants) , la Couérie (28 habitants) , la Pelterie (23 habitants) , la Miotère (11 habitants) , la Petite-Frétaie (18 habitants). Il mentionne également le hameau de la Maison-Blanche (13 habitants) très certainement entre le château et le cimetière, le Pot de fer (19 habitants) et la Petite Frétaie (18 habitants). Sur le cadastre ancien, les villages de la Dimanchère, de la Quenouillère, de l'Ouvrardière sont clairement identifiés. Aujourd'hui la population de ces écarts est nettement moins importante mais les hameaux restent encore facilement identifiables par rapport aux fermes : nous avons ainsi retenu la Boulaie, la Demanchère, l'Ichetière, la Miotière, l'Ouvradrière, la Peltrie, la Quenouillère, la Robinaie. Le hameau de la Couérie à cheval sur la commune de Brain et de Vern sera étudié avec cette dernière. Ces écarts ont conservé du bâti ancien reconnaissable à une pente de toit aigue comme par exemple à l'étable de la Pelletrie ou aux bâtiments de la Demanchère. Une date (1692) a été relévée sur une porte en bois d'une maison de la Quenouillère (remploi?) : cette maison aurait été, d'après la mémoire locale, la résidence de moines. Aucune mention historique ne l'atteste.

Description

Matériaux du gros-œuvre

Schiste, grès, quartz, moellon, enduit

Matériaux de la couverture

Ardoise

Typologie de couverture

Toit à longs pans

Commentaire descriptif de l'édifice

Les bâtiments des écarts sont à mi-chemin entre les maisons du bourg et celles des fermes. Ces hameaux regroupent plusieurs logements associés à des bâtiments de dépendance communs (puits, forge par exemple à la Boulaie, four à pain, par exemple à l'Ichetière) ou particuliers (formant ainsi une longère). On retrouve les mêmes matériaux que pour les fermes : le gneiss ou quartz est utilisé parfois dans les maçonneries (à la Demanchère ou à la Robinaie). A noter une paroi en pan de bois dans l'ancienne étable à la Peltrie ou encore une grille de fenêtre en fer à l'étable de l'Ichetière.

Statut juridique

Statut juridique du propriétaire

Propriété privée

Conditions d'ouverture au public

Fermé au public

Références documentaires

Date de l'enquête ou du dernier récolement

2005

Date de rédaction de la notice

2005

Noms des rédacteurs de la notice et du dossier

Steimer Claire

Cadre de l'étude

Inventaire topographique

Typologie du dossier

Dossier collectif

Adresse du dossier Inventaire

Région Pays de la Loire - Centre de ressources
1, rue de la Loire - 44966 Nantes cedex 09 - 02.28.20.54.70