Hôtel dit maison de la Bougaudière

Désignation

Dénomination de l'édifice

Hôtel

Genre du destinataire

De chapelain

Appelation d'usage

Maison de la chapelle de la Bougaudière

Titre courant

Hôtel dit maison de la Bougaudière

Localisation

Localisation

Pays de la Loire ; Maine-et-Loire (49) ; Angers ; 8 rue Saint-Aignan

Aire d'étude pour le domaine Inventaire

Angers intra-muros

Canton

Angers Centre

Lieu-dit

Centre-ville (quartier)

Adresse de l'édifice

Saint-Aignan (rue) 8

Références cadastrales

1840 J 273, 1980 DH 501, 1999 DH 501

Milieu d'implantation pour le domaine Inventaire

En ville

Partie constituante non étudiée

Cour

Historique

Siècle de la campagne principale de construction

4e quart 18e siècle

Année(s) de(s) campagne(s) de construction

1788

Commentaires concernant la datation

Daté par source

Auteur de l'édifice

Desnoyer Pierre (architecte)

Commentaires concernant l'attribution de l'édifice

Attribution par source

Description historique

Ce logis était destiné initialement à un chapelain, d'où son appellation au 15e siècle - maison de la Bougaudière ou de la chapelle de la Bougaudière - attestée encore au 18e siècle dans les censifs du chapitre cathédral Saint-Maurice. Sa réédification est effectuée en 1788 pour le même chapitre par l'architecte Pierre Desnoyer (d'après source) , à des fins locatives. Il constitue le dernier chantier dans la Cité épiscopale avant la Révolution. Un 1791, un M. Brignac occupe les lieux, adressé au n° 2143, selon la numérotation des maisons d'Angers établie en 1769. Cet édifice a fait l'objet d'une rénovation à la fin des années 1980 : à cette occasion, le comble a été aménagé avec deux nouvelles lucarnes sur rue, à fronton triangulaire, selon un néo-classique adapté à la construction. Les batiments annexes sur cour datent de la 2e moitié du 19e siècle, remplaçant hangard et puits selon une description du 18e siècle.

Description

Matériaux du gros-œuvre

Schiste, moellon, enduit, tuffeau, moyen appareil, appareil mixte

Matériaux de la couverture

Ardoise

Description de l'élévation intérieure

Sous-sol, 2 étages carrés, comble à surcroît

Partie d'élévation extérieure

Élévation à travées

Typologie de couverture

Toit à longs pans, appentis, noue, pignon couvert

Emplacement, forme et structure de l’escalier

Escalier dans-oeuvre : escalier tournant à retours avec jour, en charpente, suspendu

Commentaire descriptif de l'édifice

Edifice situé en front de rue, à deux corps de logis en équerre et bâtiments annexes encadrant une cour postérieure. Le logis comprend deux étages carrés, en maçonnerie de schiste, sauf la partie supérieure du mur mitoyen sud-ouest qui est en tuffeau.

Commentaires d'usage régional

Hôtel à cour intérieure (type B),hôtel sans cour d'entrée (type C).

Protection et label

Observations concernant la protection de l'édifice

Un exemple d'hôtel bien informé (origines, commanditaire, maître-d'œuvre et artisans) et un repère chronologique important dans la mutation typologique des hôtels angevins : la Bougaudière marque la transition entre deux partis d'hôtels sur rue, celui aristrocratique de l'Ancien Régime et celui de la société bourgeoise du 19e siècle. En effet, la cour spacieuse, au revers du porche, présente un développement de façade traditionnel au 18e siècle. Mais sa traversée n'est plus nécessaire au visiteur, car l'accès au vestibule et à l'escalier est situé dans le porche, préfiguration d'un dispositif propre au 19e siècle avec cour à seul usage domestique.

Statut juridique

Statut juridique du propriétaire

Propriété privée

Références documentaires

Date de l'enquête ou du dernier récolement

1989

Date de rédaction de la notice

2002

Noms des rédacteurs de la notice et du dossier

Letellier-d'Espinose Dominique, Biguet Olivier

Cadre de l'étude

Inventaire topographique

Typologie du dossier

Dossier individuel

Adresse du dossier Inventaire

Région Pays de la Loire - Centre de ressources
1, rue de la Loire - 44966 Nantes cedex 09 - 02.28.20.54.70

Hôtel dit maison de la Bougaudière
Hôtel dit maison de la Bougaudière
© Région Pays de la Loire - Inventaire général, ADAGP
Voir la notice image