Maison Saint-Dominique, dite ensuite hôtel Falloux

Désignation

Dénomination de l'édifice

Maison

Appelation d'usage

Maison Saint-Dominique ; Hôtel Falloux

Titre courant

Maison Saint-Dominique, dite ensuite hôtel Falloux

Localisation

Localisation

Pays de la Loire ; Maine-et-Loire (49) ; Angers ; 2 rue des Jacobins

Aire d'étude pour le domaine Inventaire

Angers intra-muros

Canton

Angers Centre

Lieu-dit

Centre-ville (quartier)

Adresse de l'édifice

Jacobins (rue des) 2

Références cadastrales

1840 J 335, 1980 DH 484, 485, 1999 DH 484, 485

Milieu d'implantation pour le domaine Inventaire

En ville

Partie constituante non étudiée

Cour, buanderie, bûcher, écurie

Historique

Siècle de la campagne principale de construction

1er quart 18e siècle

Siècle de campagne secondaire de consctruction

1ère moitié 19e siècle, 2e moitié 19e siècle

Année(s) de(s) campagne(s) de construction

1720

Commentaires concernant la datation

Daté par travaux historiques

Auteur de l'édifice

maître d'oeuvre inconnu

Description historique

Maison de rapport construite en 1720 pour le couvent voisin des dominicains (d'après travaux historiques). L'escalier est d'origine. L'édifice tient sa seconde appellation de M. Falloux du Coudray qui l'occupe à partir de 1771. La cheminée du 1er étage est refaite dans la 1ère moitié du 19e siècle et le rez-de-chaussée est remanié probablement durant cette période : la porte cochère d'une ancienne remise est partiellement murée, n'ouvrant plus que sur un couloir desservant la gendarmerie, installée dans le couvent depuis 1798. Les communs, figurés sur un plan de 1877, sont détruits. L'édifice est aujourd'hui intégré dans le collège de la cathédrale.

Description

Matériaux du gros-œuvre

Schiste, moellon sans chaîne en pierre de taille, tuffeau, moyen appareil, appareil mixte

Matériaux de la couverture

Ardoise

Description de l'élévation intérieure

Sous-sol, 1 étage carré, comble à surcroît

Partie d'élévation extérieure

Élévation à travées

Typologie de couverture

Toit à longs pans, pignon couvert

Emplacement, forme et structure de l’escalier

Escalier dans-oeuvre : escalier tournant à retours sans jour, en charpente

Commentaire descriptif de l'édifice

Maison à un corps de logis de plan allongé, à un étage carré et comble à surcroît couvert d'un toit à longs pans. Le gros-oeuvre est en schiste enduit sauf l'élévation antérieure qui est mixte, schiste et tuffeau. La façade présente trois travées principales. L'escalier dans-oeuvre est en charpente, à retours avec jour, à balustres.

Technique du décor des immeubles par nature

Décor stuqué, menuiserie

Indexation iconographique normalisée

Pilastre, personnage ; ornement à forme géométrique

Description de l'iconographie

Des pilastres cannelés et des victoires composent le décor stuqué de la cheminée du 1er étage. De simples motifs géométriques ornent les vantaux des portes.

Commentaires d'usage régional

Maison non marchande de l'Ancien Régime : escalier en façade (type B1a).

Protection et label

Intérêt de l'édifice

À signaler

Observations concernant la protection de l'édifice

Angers ne conserve plus beaucoup d'exemples de ces maisons unifamiliales ou de rapport antérieures à la Révolution, plus larges que profondes. La faible ampleur de la cage d'escalier (non traversant, comme c'est plutôt l'usage au 18e siècle) dénote un logis à l'origine assez simple.

Statut juridique

Statut juridique du propriétaire

Propriété privée

Références documentaires

Date de l'enquête ou du dernier récolement

1990

Date de rédaction de la notice

1990

Noms des rédacteurs de la notice et du dossier

Letellier-d'Espinose Dominique, Biguet Olivier

Cadre de l'étude

Inventaire topographique

Typologie du dossier

Dossier individuel

Adresse du dossier Inventaire

Région Pays de la Loire - Centre de ressources
1, rue de la Loire - 44966 Nantes cedex 09 - 02.28.20.54.70

Maison Saint-Dominique, dite ensuite hôtel Falloux
Maison Saint-Dominique, dite ensuite hôtel Falloux
© Région Pays de la Loire - Inventaire général, ADAGP
Voir la notice image