Hôtel Talour de la Carterie, puis Farran

Désignation

Dénomination de l'édifice

Hôtel

Appelation d'usage

Hôtel Talour de la Carterie ; Hôtel Farran

Titre courant

Hôtel Talour de la Carterie, puis Farran

Localisation

Localisation

Pays de la Loire ; Maine-et-Loire (49) ; Angers ; 10 place Louis-Imbach

Aire d'étude pour le domaine Inventaire

Angers intra-muros

Canton

Angers Centre

Lieu-dit

Centre-ville (quartier)

Adresse de l'édifice

Louis-Imbach (place) 10

Références cadastrales

1840 H1 131, 1980 BR 265, 1999 BR 265

Milieu d'implantation pour le domaine Inventaire

En ville

Partie constituante non étudiée

Cour, écurie, remise

Historique

Siècle de la campagne principale de construction

17e siècle, 4e quart 18e siècle

Siècle de campagne secondaire de consctruction

1er quart 19e siècle

Auteur de l'édifice

maître d'oeuvre inconnu

Description historique

Relevant d'un précédent édifice, les communs datent du 17e siècle : ils sont dénaturés à l'exception des écuries. Dans le 4e quart du 18e siècle, le logis est rebâti, probablement pour la famille Talour de la Carterie (attestée en ces lieux d'après un plan parcellaire établi vers 1769) , sur le plan-masse de l'hôtel précédent, initialement orienté sur une cour antérieure tournée vers l'actuelle rue du Commerce. Le corps principal du nouveau logis, bordant la place, s'inscrit dans un ensemble d'édifices derrière façade comprenant six habitations aux n° 6-14 de la place et 2-4 rue Saint-Etienne. L'escalier principal, les cheminées du salon et de la pièce voisine, appartiennent à cette campagne tardive du 18e siècle. Les lambris et la hotte de cheminée du salon sont remaniés dans le 1er quart du 19e siècle, alors que l'hôtel appartient aux Farran, famille de négociants, dont deux membres furent maires d'Angers. A la fin du 19e siècle et dans la 1ère moitié du 20e siècle, des constructions adventices ont fortement altéré les élévations sur cour. Dans le dernier quart du 20e siècle, le décor de feuilles de chêne, dans les écoinçons de la porte d'entrée du vestibule, a été bûché et le heurtoir du portail sur rue a disparu.

Description

Matériaux du gros-œuvre

Schiste, moellon, enduit, tuffeau, moyen appareil, appareil mixte

Matériaux de la couverture

Ardoise

Description de l'élévation intérieure

Sous-sol, 2 étages carrés, comble à surcroît

Partie d'élévation extérieure

Élévation à travées

Typologie de couverture

Toit à longs pans, toit à longs pans brisés, appentis, noue, pignon couvert, croupe

Emplacement, forme et structure de l’escalier

Escalier dans-oeuvre : escalier tournant à retours avec jour, en maçonnerie, en charpente, suspendu

Commentaire descriptif de l'édifice

L'hôtel à cour d'entrée intérieure, s'inscrit d'un vaste ensemble urbanistique au bas de la place Louis-Imbach, incorporant immeuble d'angle, hôtels et maisons derrière une façade uniforme. Il comprend trois corps de logis, dont un sur la place traversé par le passage couvert d'accès à la cour d'entrée. Un second passage couvert dans le troisième corps permet d'accéder à une seconde cour en fond de parcelle, où se trouvent les communs (remise et écurie). Les élévations des corps sur cour sont à un étage carré et comble brisé à surcroît, tandis que le corps d'entrée est à deux étages carrés et comble à surcroît sous des toits à longs pans. L'opposition se retrouve avec les matériaux, tuffeau pour les élévations visibles des corps sur cour, schiste enduit pour le corps d'entrée, côté place comme cour. L'ensemble des élévations est à travées. Situé dans la partie centrale du deuxième corps de logis, l'escalier présente un mur d'échiffre en pierre, puis un limon en bois pour la partie suspendue, avec rampe de fer forgé.

Technique du décor des immeubles par nature

Sculpture, ferronnerie

Indexation iconographique normalisée

Volute, acanthe ; entrelacs ; feuillage, chêne ; pilastre, femme, couronne, lion, sphinx, vase ; colonne, ornement à forme végétale ; rosace ; ornement à forme géométrique

Description de l'iconographie

Les consoles de pierre du balcon sur rue (dont la ferronnerie est une simple grille) sont à volutes et acanthes. Les couronnements des fenêtres du premier étage sur rue portent une frise d'entrelacs. Le portail d'entrée sur cour présentait dans ses écoinçons des feuillages de chêne (détruits). Les lambris du salon sont scandés de pilastres cannelés à chapiteaux corinthiens et de trumeaux à motifs antiquisants, victoires autour d'une couronne de lauriers, lions ailés et sphinges de part et d'autre d'un vase. Le manteau de la cheminée du salon est constitué de deux colonnes à chapiteaux à feuilles d'eau, et de tables ornées d'un vase à l'antique et de motifs végétaux en forme de vase. L'autre cheminée décorée de l'étage noble est ornée de rosaces sur le manteau et de deux pilastres cannelés à chapiteaux ioniques à feston sur la hotte. La rampe de l'escalier est à simple grille et volutes dans sa partie inférieure.

Commentaires d'usage régional

Hôtel à cour intérieure (type B).

État de conservation (normalisé)

Restauré

Protection et label

Intérêt de l'édifice

À signaler

Eléments remarquables dans l'édifice

Élévation ; escalier ; pièce

Observations concernant la protection de l'édifice

Cet édifice fournit une bonne illustration d'évolution typologique sur un même site : reconversion d'un hôtel traditionnel à cour antérieure (dont subsistent parcelle, partie de la cour d'entrée et communs) vers un type plus moderne à cour intérieure à la faveur d'une opération d'urbanisme, regroupant derrière une longue façade homogène, un immeuble d'angle, deux hôtels et trois maisons : un corps latéral de l'hôtel primitif, donnant sur la place, a ainsi été rebâti dans ce cadre et transformé en corps d'entrée avec passage couvert : un exemple manifeste de la plasticité de l'architecture et de la souplesse d'évolution des formes. A signaler également la qualité du décor intérieur, néoclassique.

Statut juridique

Statut juridique du propriétaire

Propriété privée

Références documentaires

Date de l'enquête ou du dernier récolement

1975

Date de rédaction de la notice

1991

Noms des rédacteurs de la notice et du dossier

Letellier-d'Espinose Dominique, Biguet Olivier

Cadre de l'étude

Inventaire topographique

Typologie du dossier

Dossier individuel

Adresse du dossier Inventaire

Région Pays de la Loire - Centre de ressources
1, rue de la Loire - 44966 Nantes cedex 09 - 02.28.20.54.70

Hôtel Talour de la Carterie, puis Farran
Hôtel Talour de la Carterie, puis Farran
© Région Pays de la Loire - Inventaire général, ADAGP
Voir la notice image