Hôtel jumelé Léchalas-Guépin

Désignation

Dénomination de l'édifice

Hôtel

Précision sur la dénomination de l'édifice - hors lexique

Hôtel jumelé

Appelation d'usage

Hôtel Léchalas-Guépin

Titre courant

Hôtel jumelé Léchalas-Guépin

Localisation

Localisation

Pays de la Loire ; Maine-et-Loire (49) ; Angers ; 42, 44 rue des Lices

Aire d'étude pour le domaine Inventaire

Angers intra-muros

Canton

Angers Centre

Lieu-dit

Centre-ville (quartier)

Adresse de l'édifice

Lices (rue des) 42, 44

Références cadastrales

1840 J 624, 625, 1980 DH 146, 147, 1999 DH 146, 147

Milieu d'implantation pour le domaine Inventaire

En ville

Partie constituante non étudiée

Cour, remise, écurie, logement, buanderie, cellier, poulailler

Historique

Siècle de la campagne principale de construction

2e quart 19e siècle

Siècle de campagne secondaire de consctruction

Limite 19e siècle 20e siècle

Année(s) de(s) campagne(s) de construction

1834

Commentaires concernant la datation

Daté par source

Auteur de l'édifice

Madelain Jean (entrepreneur)

Commentaires concernant l'attribution de l'édifice

Attribution par source

Personnalités liées à l'histoire de l'édifice

Léchalas Médéric (commanditaire), Guépin Jean-Baptiste (commanditaire)

Description historique

Les demeures de la rue des Lices sont la résultante d'une vaste opération immobilière intervenue au début des années 1830 : la rue des Lices est alors créée sur les anciens jardins du palais abbatial de Saint-Aubin qui appartenaient à une seule personne, Etiennette-Jacquine Noireau ; cette dernière vend par lots les terrains de part et d'autre de la nouvelle voie. Les parcelles correspondant à l'actuel hôtel jumelé des n° 42-44 sont vendues en 1833 et 1834 et deux logis sont édifiés par l'entrepreneur Jean Madelain en 1834 pour le compte de Médéric Léchalas, notaire (n° 42) et Jean-Baptiste Guépin, médecin (n° 44). Les communs de gauche (n° 44) sont d'origine, ceux de droite sont reconstruits à la fin du 19e siècle ou au début du 20e. Les petites lucarnes en bois du logis de droite sont refaites avec deux formes différentes dans la 2e moitié du 20e siècle.

Description

Matériaux du gros-œuvre

Tuffeau, moyen appareil, bossage, schiste, moellon, enduit, appareil mixte, brique et pierre à assises alternées

Matériaux de la couverture

Ardoise

Description de l'élévation intérieure

Sous-sol, 2 étages carrés, comble à surcroît

Partie d'élévation extérieure

Élévation à travées

Typologie de couverture

Toit à longs pans, croupe, pignon couvert, appentis, noue

Emplacement, forme et structure de l’escalier

Escalier dans-oeuvre : escalier tournant à retours avec jour, en charpente, suspendu

Commentaire descriptif de l'édifice

Hôtel jumelé à trois travées pour chaque unité, avec élévation antérieure directement sur rue, sans cour antérieure, la cour postérieure n'étant qu'à usage de service pour les communs en fond de parcelle. Les corps d'habitation proprement dits forment un seul corps de bâtiment allongé avec des annexes basses sur les cours arrières. Les élévations parementées en tuffeau (avec bossages au rez-de-chaussée) sur un gros-oeuvre en schiste sont à deux étages carrés et combles à surcroît. Les couvertures sont à longs pans et croupes. Chacun des escaliers, accessible par un passage couvert, est en bois, à jour suspendu et rampe de fonte. Le bâtiment de communs de l'hôtel Guépin (n°44) comprend remise, écurie et grenier, avec logement de domestique, accessible depuis le poulailler par un escalier droit en charpente. Une aile sur cour (cellier et buanderie) relie ces parties au logis. Le bâtiments de communs de l'hôtel Lechalas (n° 42) présente une élévation avec des assises de pierre et de brique alternées.

Technique du décor des immeubles par nature

Sculpture, fonderie

Indexation iconographique normalisée

Feuille, torsade, acanthe, gland ; ornement à forme géométrique, balustre

Description de l'iconographie

Les fenêtres de l'élévation sur rue présentent des clés ornées d'acanthes ou de feuilles stylisées, avec glands et torsades. Les balconnets du premier étage sont à motifs de petits balustres et de grilles géométriques en losanges.

Commentaires d'usage régional

Hôtel sans cour d'entrée (type C).

État de conservation (normalisé)

Restauré

Protection

Eléments remarquables dans l'édifice

Communs

Observations concernant la protection de l'édifice

Exemple caractéristique d'hôtel jumelé sur rue du 19e siècle, dont l'ample développement de façade est sans commune mesure avec la taille réduite des intérieurs. La parfaite conservation de cette élévation sur rue, tant pour le rez-de-chaussée qui n'a pas été éventré par des magasins, que pour la modénature générale intacte, la présence des communs eux aussi préservés, ont d'emblée fait de cet édifice un modèle de référence. Seul le n° 44 a été visité.

Statut juridique

Statut juridique du propriétaire

Propriété privée

Références documentaires

Date de l'enquête ou du dernier récolement

1989

Date de rédaction de la notice

1989

Noms des rédacteurs de la notice et du dossier

Letellier-d'Espinose Dominique, Biguet Olivier

Cadre de l'étude

Inventaire topographique

Typologie du dossier

Dossier individuel

Adresse du dossier Inventaire

Région Pays de la Loire - Centre de ressources 1, rue de la Loire - 44966 Nantes cedex 09 - 02.28.20.54.70

Hôtel jumelé Léchalas-Guépin
Hôtel jumelé Léchalas-Guépin
© Région Pays de la Loire - Inventaire général, ADAGP
Voir la notice image