Hôtel dit maison de la chapelle de la Corbellerie de Saint-Laud

Désignation

Dénomination de l'édifice

Hôtel

Genre du destinataire

De chapelain

Appelation d'usage

Maison de la chapelle de la Corbellerie de Saint-Laud

Titre courant

Hôtel dit maison de la chapelle de la Corbellerie de Saint-Laud

Localisation

Localisation

Pays de la Loire ; Maine-et-Loire (49) ; Angers ; 5, 5 bis rue Donadieu-de-Puycharic

Aire d'étude pour le domaine Inventaire

Angers intra-muros

Canton

Angers Centre

Lieu-dit

Centre-ville (quartier)

Adresse de l'édifice

Donadieu-de-Puycharic (rue) 5, 5 bis

Références cadastrales

1840 J 271, 1980 DH 498, 499, 1999 DH 498, 499

Milieu d'implantation pour le domaine Inventaire

En ville

Partie constituante non étudiée

Cour, puits

Historique

Siècle de la campagne principale de construction

15e siècle, 2e moitié 16e siècle

Auteur de l'édifice

maître d'oeuvre inconnu

Description historique

Ce logis est désigné en 1415 comme la maison du corbelier de Saint-Laud : il s'agit peut-être de la construction actuelle bâtie au 15e siècle. Au 18e siècle est toujours mentionnée la maison de la Corbellerie de Saint-Laud. L'édifice conserve d'origine sa tour d'escalier, dont la porte d'entrée porte un riche décor sur le vantail (sculpture étudiée dans la base Palissy). Dans la seconde moitié du 16e siècle, le logis est prolongé sur la cour antérieure par une galerie en retour d'équerre, à deux niveaux, bâtie en tuffeau, portant décor. Le bâtiment de communs à l'entrée de la cour, actuellement dénaturé, conserve des vestiges d'une fenêtre du 15e siècle.

Description

Matériaux du gros-œuvre

Schiste, moellon, enduit partiel, tuffeau, moyen appareil, essentage d'ardoise

Matériaux de la couverture

Ardoise

Description de l'élévation intérieure

Sous-sol, 1 étage carré, étage de comble

Partie d'élévation extérieure

Élévation à travées

Typologie de couverture

Toit à longs pans, pignon découvert, pignon couvert, toit polygonal, appentis, noue

Emplacement, forme et structure de l’escalier

Escalier dans-oeuvre : escalier en vis sans jour, en maçonnerie

Commentaire descriptif de l'édifice

Petit hôtel à un corps de logis précédé d'une cour d'entrée, avec le mur-pignon et une tour d'escalier en vis hors-œuvre en pierre à pans coupés comme élévation antérieure. Les élévations, à un étage carré et étage de comble, sont en schiste. Sa couverture est à longs pans et pignons, découvert pour celui de façade ; la tour d'escalier s'achève par un toit polygonal. Constituée de deux travées, une galerie en tuffeau, à un étage carré et niveau de comble en appentis avec essentage d'ardoise, s'appuie sur la façade et borde latéralement la cour d'entrée. Une description du 18e siècle fait état de 3 cours : la cour d'entrée où était le puits (non retrouvé) , une cour latérale (face sud du logis) avec accès à la cave et hangard à bûcher, et une minuscule courette postérieure (visible sur la plan cadastral de 1840) avec lieu d'aisance. Le petit corps de communs à l'entrée de la cour comprenait cuisine, décharge et écurie. Le rez-de-chaussée comportait un salon, une salle et une chambre, le 1er étage, deux chambres à feu et un cabinet, le comble, une chambre de domestique et le grenier.

Technique du décor des immeubles par nature

Sculpture, sculpture (étudiée dans la base Palissy)

Indexation iconographique normalisée

Ordre dorique, ordre ionique, pilastre

Description de l'iconographie

La courte galerie à deux travées est scandée de pilastres superposés, doriques au rez-de-chaussée et ioniques au premier étage.

Commentaires d'usage régional

Hôtel à cour antérieure (type A).

Protection

Intérêt de l'édifice

À signaler

Eléments remarquables dans l'édifice

Galerie ; porte

Observations concernant la protection de l'édifice

Une des plus remarquables maisons de chapelain de la cité épiscopale d'Angers. Ces demeures de chapelains sont d'apparence très variables, de la simple maison au petit hôtel particulier. Malgré le gabarit restreint, la cour antérieure, la tour d'escalier en façade, une galerie, si petite soit-elle, relèvent ici d'une typologie d'hôtel. Bien conservé, l'édifice présente comme élément à signaler, outre la galerie Renaissance, un rare vantail gothique sculpté à la porte de l'escalier.

Statut juridique

Statut juridique du propriétaire

Propriété privée

Références documentaires

Date de l'enquête ou du dernier récolement

1986

Date de rédaction de la notice

1991

Noms des rédacteurs de la notice et du dossier

Letellier-d'Espinose Dominique, Biguet Olivier

Cadre de l'étude

Inventaire topographique

Typologie du dossier

Dossier individuel

Adresse du dossier Inventaire

Région Pays de la Loire - Centre de ressources 1, rue de la Loire - 44966 Nantes cedex 09 - 02.28.20.54.70

1/2
Hôtel dit maison de la chapelle de la Corbellerie de Saint-Laud
Hôtel dit maison de la chapelle de la Corbellerie de Saint-Laud
© Région Pays de la Loire - Inventaire général, ADAGP
Voir la notice image