Hôtel jumelé Pierre Hamon

Désignation

Dénomination de l'édifice

Hôtel

Précision sur la dénomination de l'édifice - hors lexique

Hôtel jumelé

Appelation d'usage

Hôtel jumelé dit de Pierre Hamon

Titre courant

Hôtel jumelé Pierre Hamon

Localisation

Localisation

Pays de la Loire ; Maine-et-Loire (49) ; Angers ; 28, 30 rue Commerce

Aire d'étude pour le domaine Inventaire

Angers intra-muros

Canton

Angers Centre

Lieu-dit

Centre-ville (quartier)

Adresse de l'édifice

Commerce (rue) 28, 30

Références cadastrales

1840 H1 126, 1980 BR 269, 270, 1999 BR 269, 270

Milieu d'implantation pour le domaine Inventaire

En ville

Partie constituante non étudiée

Cour, communs

Historique

Siècle de la campagne principale de construction

2e quart 19e siècle

Année(s) de(s) campagne(s) de construction

1845

Commentaires concernant la datation

Daté par source

Auteur de l'édifice

maître d'oeuvre inconnu

Personnalités liées à l'histoire de l'édifice

Hamon Pierre (commanditaire)

Description historique

Cet hôtel jumelé est achevé en 1845 pour Pierre Hamon, entrepreneur (d'après source) , qui réalise probablement une petite opération immobilière, pour la revente ou la location. Il remploie sur sa face postérieure des vestiges, en élévation et couverture, d'un ancien hôtel particulier. L'unité de gauche, la mieux conservée, présente encore des communs d'origine. L'unité de droite, non visitée, a subi un ravalement de façade dans la 2e moitié du 20e siècle, rendant illisible un monogramme situé dans l'écoinçon central des portes cochères, ainsi qu'un réaménagement distributif avec rajout d'une porte piétonne.

Description

Matériaux du gros-œuvre

Tuffeau, moyen appareil, schiste, moellon, enduit

Matériaux de la couverture

Ardoise, zinc en couverture

Description de l'élévation intérieure

Sous-sol, 2 étages carrés

Partie d'élévation extérieure

Élévation ordonnancée

Typologie de couverture

Toit à longs pans, toit à longs pans brisés, appentis, croupe, noue, pignon couvert

Emplacement, forme et structure de l’escalier

Escalier dans-oeuvre : escalier tournant à retours avec jour, en charpente, suspendu

Commentaire descriptif de l'édifice

Hôtel jumelé constitué d'un long corps de bâtiment en front de rue à huit travées, les deux travées centrales, où s'inscrivent les portes cochères elles-mêmes jumelées, forment l'axe de symétrie d'une composition ordonnancée. L'édifice est à deux étages carrés, sans comble. L'élévation sur rue est parementée en tuffeau sur un gros-œuvre en schiste. Les couvertures sont à longs pans, mais le versant postérieur de la partie gauche est à long pan brisé avec une partie en zinc. Les corps annexes et de communs sur les cours postérieures sont à deux étages carrés, toit à longs pans et croupe pour la partie droite, à un étage carré, appentis et appentis brisé pour la partie gauche. Les escaliers sont dans-œuvre, en cœur d'édifice, accessibles depuis les passages couverts ; ils sont à jour suspendu, en bois et rampes de fonte.

Technique du décor des immeubles par nature

Sculpture, fonderie, menuiserie

Indexation iconographique normalisée

Fronton, enfant, palmette, ornement à forme géométrique, armoiries ; tête : femme, tête : homme, animal, fruit, cartouche, entrelacs ; ornement à forme géométrique

Description de l'iconographie

La façade sur rue porte un sobre décor sculpté de tables formant pilastres. Des corniches et des frontons couronnent les fenêtres du premier étage. Les frontons curvilignes des deux fenêtres centrales sont portés par des consoles en forme d'enfants. Les encadrements de ces deux fenêtres sont ornés de frises de disques (ces éléments sculptés n'existent plus que pour l'unité d'habitation de gauche, détruits par ravalement pour la partie droite). Des armoiries n'existent plus qu'à l'état de fragment non identifiable dans l'écoinçon central des portes cochères jumelées. Les châssis de tympans des portails portent un riche décor de fonte représentant des têtes de femme et d'homme en médaillon, au centre d'un cartouche meublé d'animaux et de fruits, le tout dans un cadre circulaire à motif d'entrelac. Les vantaux des portails sont à panneaux géométriques, rectangles, triangles et parallélogrammes.

Commentaires d'usage régional

Hôtel sans cour d'entrée (type C).

État de conservation (normalisé)

Restauré

Protection

Eléments remarquables dans l'édifice

Portail ; baie

Observations concernant la protection de l'édifice

Exemple caractéristique d'hôtel particulier au 19e siècle, sur rue et sans cour d'entrée ; l'accès au vestibule-escalier se fait à mi-parcours du passage d'entrée, qui dessert aussi la cour postérieure du service et des communs : l'hôtel se rapproche d'une grosse maison bourgeoise. Cette formule qui devient majoritaire au 19e siècle présente la particularité d'un jumelage, assez rare comparativement aux maisons et immeubles de rapport, en dehors du cas spécifique d'ensembles urbanistiques.

Statut juridique

Statut juridique du propriétaire

Propriété privée

Références documentaires

Date de l'enquête ou du dernier récolement

1975

Date de rédaction de la notice

1990

Noms des rédacteurs de la notice et du dossier

Letellier-d'Espinose Dominique, Biguet Olivier

Cadre de l'étude

Inventaire topographique

Typologie du dossier

Dossier individuel

Adresse du dossier Inventaire

Région Pays de la Loire - Centre de ressources 1, rue de la Loire - 44966 Nantes cedex 09 - 02.28.20.54.70

Hôtel jumelé Pierre Hamon
Hôtel jumelé Pierre Hamon
© Région Pays de la Loire - Inventaire général, ADAGP
Voir la notice image