Ecole primaire de garçons Grégoire Bordillon

Désignation

Dénomination de l'édifice

École primaire

Précision sur la dénomination de l'édifice - hors lexique

École de garçons

Appelation d'usage

Ecole Grégoire Bordillon

Titre courant

Ecole primaire de garçons Grégoire Bordillon

Localisation

Localisation

Pays de la Loire ; Maine-et-Loire (49) ; Angers ; ancienne rue Corne-de-Cerf ; place Grégoire-Bordillon

Aire d'étude pour le domaine Inventaire

Angers intra-muros

Canton

Angers Nord

Lieu-dit

Centre-ville (quartier)

Adresse de l'édifice

Corne-de-Cerf (ancienne rue) ; Grégoire-Bordillon (place)

Références cadastrales

1840KU 343 à 357, 1980 HK 291, 359, 1980 HI 294

Milieu d'implantation pour le domaine Inventaire

En ville

Partie constituante non étudiée

Cour, jardin, logement

Historique

Siècle de la campagne principale de construction

3e quart 19e siècle, limite 19e siècle 20e siècle

Année(s) de(s) campagne(s) de construction

1872, 1893

Commentaires concernant la datation

Daté par source

Commentaires concernant l'attribution de l'édifice

Attribution par source

Description historique

Initialement destinée à accueillir 200 garçons, cette école n'avait à l'origine qu'une seule entrée, rue Corne de Cerf. Elle fut construite en 1872 et 1873 par l'architecte de la ville Antoine Demoget sur une propriété communale dégagée de ses vieux bâtiments et réalignée dans le cadre du réaménagement du quartier des tanneries. Insubmersible, la cour était surélevée par rapport à la place. L'établissement comptait à ses débuts 140 élèves, dont une quarantaine prenant leur repas dans la cour ou dans la cuisine de la maison du directeur. A proximité de celle-ci, un petit réfectoire fut construit vers 1893. Insuffisant pour les 80 demi-pensionnaires, il fut agrandi après le déplacement du préau vers 1900 le long de la rue Corne-de-Cerf, afin de dégager la cour. En 1930, l'acquisition d'une partie de la scierie Parenteau aux n° 26 et 28 de la place assura un logement supplémentaire avec jardin aux adjoints, ainsi qu'une deuxième cour pour l'école, accessible par la place. Une restauration des façades et des couvertures fut effectuée en 1933. Projetées en 1938, de nouvelles extensions de terrain ne purent être réalisées avant 1951. L'édifice fut détruit en 1970, lors de l'ouverture d'une nouvelle école primaire dite également Bordillon, dans le quartier Saint-Nicolas reconstruit.

Description

Matériaux du gros-œuvre

Schiste, moellon, enduit, tuffeau, moyen appareil, appareil mixte

Matériaux de la couverture

Ardoise

Description de l'élévation intérieure

En rez-de-chaussée, 1 étage carré, étage en surcroît

Partie d'élévation extérieure

Élévation à travées, élévation ordonnancée, élévation ordonnancée sans travées

Typologie de couverture

Toit à longs pans brisés, croupe brisée, noue, toit à longs pans, pignon découvert, pignon couvert, appentis

Technique du décor des immeubles par nature

Sculpture

Indexation iconographique normalisée

Armoiries ; ornement à forme architecturale

Description de l'iconographie

Sujet : armes de la ville, support : fronton du logis du directeur, sujet : gâble, support : bâtiment des classes.

État de conservation (normalisé)

Détruit

Références documentaires

Date de l'enquête ou du dernier récolement

1998

Date de rédaction de la notice

1998

Noms des rédacteurs de la notice et du dossier

Letellier-d'Espinose Dominique, Biguet Olivier

Cadre de l'étude

Inventaire topographique

Typologie du dossier

Dossier individuel

Adresse du dossier Inventaire

Région Pays de la Loire - Centre de ressources 1, rue de la Loire - 44966 Nantes cedex 09 - 02.28.20.54.70

Ecole primaire de garçons Grégoire Bordillon
Ecole primaire de garçons Grégoire Bordillon
© Région Pays de la Loire - Inventaire général, ADAGP ; © Philippe Mornet
Voir la notice image