Banque Bordier

Désignation

Dénomination de l'édifice

Banque

Appelation d'usage

Banque Bordier

Titre courant

Banque Bordier

Localisation

Localisation

Pays de la Loire ; Maine-et-Loire (49) ; Angers ; 86 à 90 rue du Mail

Aire d'étude pour le domaine Inventaire

Angers intra-muros

Canton

Angers Centre

Lieu-dit

Centre-ville (quartier)

Adresse de l'édifice

Mail (rue du) 86 à 90

Références cadastrales

1840 H2 734, 735, 1970 BV 160 à 162, 1999 BV 160 à 162

Milieu d'implantation pour le domaine Inventaire

En ville

Partie constituante non étudiée

Cour

Historique

Siècle de la campagne principale de construction

2e quart 19e siècle (détruit), 1er quart 20e siècle (détruit)

Année(s) de(s) campagne(s) de construction

1901

Commentaires concernant la datation

Daté par source

Auteur de l'édifice

Dubos Adrien (architecte)

Commentaires concernant l'attribution de l'édifice

Attribution par source

Personnalités liées à l'histoire de l'édifice

Bordier Jules (commanditaire), Bordier Louis (commanditaire)

Description historique

La banque familiale Bordier remonte aux années 1845-1848 par cession de la banque Rogeron. Le fondateur Jules-Emile Bordier habitait alors un hôtel particulier, nouvellement construit vers 1840 pour Jules Bordier, ancien orfèvre (ancien n° 86, rue du Mail ; les adressages retenus sont ceux observables sur le cadastre, qui sont décalés par rapport à ceux apposés sur les édifices). A l'occasion d'acquisitions successives de parcelles à l'angle de la rue du Mail et de l'impasse de la Mairie (puis impasse Cormeray) , Louis Bordier fait construire par l'architecte Adrien Dubos un second hôtel et des locaux spécifiques, achevés en 1901 (anciens n° 88 et 90, rue du Mail). La famille Bordier possédait alors tout ce secteur du haut de la rue du Mail, entre la rue des Ursules et le boulevard Bessonneau, actuel boulevard de la Résistance et de la Déportation, les hôtels Thomas (ancien n° 1, rue des Ursules) et Maguin (ancien n° 18, boulevard Bessonneau) étant loués. La banque connue sous des appellations successives selon les associations de personnes, banque Bordier, banque Bordier, Cormeray et Cie (en 1901 au moment de la construction de l'édifice bancaire) , banque Veuve Bordier, banque Bordier, Massonneau et Cie, a existé jusqu'à 1950, date de sa fusion avec le Crédit de l'Ouest. Une partie, le bâtiment d'angle (ancien n° 90) devint dès l'année suivante une annexe de la mairie, avec les services Recette municipale, Enquêtes et Architecture, puis ses voisins en 1966. Tout cet ensemble d'édifices de la rue du Mail, entre rue des Ursules et boulevard, fut démoli à la fin des années 1970 pour laisser place au nouvel hôtel de villle.

Description

Matériaux du gros-œuvre

Tuffeau, moyen appareil, pan de fer, schiste, moellon, enduit partiel, appareil mixte

Matériaux de la couverture

Ciment en couverture, ardoise

Description de l'élévation intérieure

Sous-sol, 3 étages carrés, en rez-de-chaussée surélevé

Partie d'élévation extérieure

Élévation ordonnancée, élévation à travées

Typologie de couverture

Terrasse, toit à longs pans, pignon couvert

Commentaire descriptif de l'édifice

Suite de trois édifices contigus à élévations antérieures en tuffeau. Le premier - un hôtel - (ancien n° 86) était à quatre travées, deux étages carrés et un attique couvert d'une toiture à deux longs pans en ardoise. Celui du milieu - second hôtel - était à trois travées, trois étages carrés et toiture en terrasse ; deux bow-windows flanquaient le premier étage. Le troisième bâtiment - la banque - était comparable au précédent ; par sa position en angle, il développait une élévation de sept travées, avec deux étages carrés et pareillement une couverture en terrasse. En fond de cour postérieure se trouvait un bâtiment bas annexe en rez-de-chaussée surélevé et toiture en terrasse. L'ornementation très sobre concernait les édifices construits vers 1900 à toiture en terrasse.

Technique du décor des immeubles par nature

Sculpture

Indexation iconographique normalisée

Ornement à forme géométrique ; fronton ; coquille

Description de l'iconographie

Une sobre ornementation orne les élévations antérieures de la banque et de l'hôtel adjacent : grandes tables entre les travées ou les encadrant, autres tables en couronnement et allèges de fenêtres, clés et contre-clés à motif géométrique. Un fronton surmonte la porte d'entrée de la banque et la sous-face du balcon d'angle de la banque s'orne d'une grande coquille.

État de conservation (normalisé)

Détruit

Protection et label

Observations concernant la protection de l'édifice

Malgré l'écart des dates de constructions, les édifices formaient un ensemble homogène, y compris avec les autres édifices avoisinants - tout le haut de la rue du Mail -, par les gabarits comparables et le caractère très sobre des élévations relevant pour l'essentiel d'architecture d'hôtel. Le deuxième hôtel (ancien n° 88) se remarquait par la présence de deux bow-windows, motif rare à Angers, et plus encore en relation avec cette typologie.

Références documentaires

Date de l'enquête ou du dernier récolement

1981

Date de rédaction de la notice

1981

Noms des rédacteurs de la notice et du dossier

Letellier-d'Espinose Dominique, Biguet Olivier

Cadre de l'étude

Inventaire topographique

Typologie du dossier

Dossier individuel

Adresse du dossier Inventaire

Région Pays de la Loire - Centre de ressources
1, rue de la Loire - 44966 Nantes cedex 09 - 02.28.20.54.70

Banque Bordier
Banque Bordier
© Région Pays de la Loire - Inventaire général, ADAGP
Voir la notice image