Couvent de servantes du Saint-Sacrement, actuellement magasin de commerce et foyer

Désignation

Dénomination de l'édifice

Couvent

Genre du destinataire

De servantes du Saint-Sacrement

Destination actuelle de l'édifice

Magasin de commerce ; foyer

Titre courant

Couvent de servantes du Saint-Sacrement, actuellement magasin de commerce et foyer

Localisation

Localisation

Pays de la Loire ; Maine-et-Loire (49) ; Angers ; 8, 10 rue David-d'Angers ; 3, 9 rue Cordelle

Aire d'étude pour le domaine Inventaire

Angers intra-muros

Canton

Angers Centre

Lieu-dit

Centre-ville (quartier)

Adresse de l'édifice

David-d'Angers (rue) 8, 10 ; Cordelle (rue) 3, 9

Références cadastrales

1840 H2 579, 583 à 586, 589 à 596, 610 à 615, 1980 BV 264, 265, 1999 BV 264, 265

Milieu d'implantation pour le domaine Inventaire

En ville

Partie constituante non étudiée

Cour, église

Historique

Siècle de la campagne principale de construction

2e moitié 17e siècle, 3e quart 19e siècle, 4e quart 19e siècle, 4e quart 19e siècle

Siècle de campagne secondaire de consctruction

4e quart 19e siècle

Année(s) de(s) campagne(s) de construction

1866, 1875, 1891

Commentaires concernant la datation

Daté par source

Commentaires concernant l'attribution de l'édifice

Attribution par travaux historiques

Description historique

Instituée en 1864, la congrégation des servantes du Saint-Sacrement s'installe rue David-d'Angers, construisant en 1866 un premier édifice avec une chapelle à l'angle de la rue David-d'Angers et du débouché de l'ancienne rue Musquée. La communauté s'agrandit par l'acquisition de plusieurs propriétés, dont l'ancien hôtel de Boylesve, sur la rue David, et l'ancien hôtel Lefèvre de la Lande-Chasle donnant sur la rue Musquée. Ce dernier, datant de la 2e moitié du 17e siècle, est pour l'essentiel encore en place, même si la configuration des lieux, clôture, cour et jardin, n'existe plus, de même que les dispositions intérieures. En 1875, une nouvelle église est achevée rue Cordelle sur les plans de l'architecte René-Eugène Dussouchay. Entre 1891 et 1893, un grand bâtiment est construit rue David-d'Angers, sur l'ancien hôtel de Boylesve et les premières constructions des religieuses, faisant disparaître l'impasse David, dernier reste de voie publique de la rue Musquée. Les religieuses possèdent également une maison, 3 rue Cordelle, construite vers 1880. Le clocher qui surmontait le pignon de la façade de l'église disparaît dans les premières années du 20e siècle. La communauté des servantes du Saint-Sacrement quitte Angers en 1963. Les bâtiments conventuels, ravalés à la fin des années 1960, sont affectés au foyer de jeunes filles Notre-Dame dirigé par la communauté des filles de Jésus, tandis que l'église est devenue un magasin de commerce, puis une taverne. Sa façade, elle aussi ravalée, fait l'objet d'une nouvelle restauration en 1993.

Description

Matériaux du gros-œuvre

Schiste, moellon, bossage, tuffeau, moyen appareil, enduit

Matériaux de la couverture

Ardoise

Typologie de plan

Plan en croix latine

Description de l'élévation intérieure

1 vaisseau, sous-sol, rez-de-chaussée surélevé, 3 étages carrés, étage en surcroît

Typologie du couvrement

Voûte en berceau segmentaire, voûte d'ogives

Partie d'élévation extérieure

Élévation à travées, élévation ordonnancée

Typologie de couverture

Toit à longs pans brisés, toit brisé en pavillon, toit à longs pans, appentis, croupe, croupe polygonale, pignon découvert, pignon couvert, noue

Emplacement, forme et structure de l’escalier

Escalier dans-oeuvre : escalier tournant à retours avec jour, en charpente

Technique du décor des immeubles par nature

Sculpture, vitrail (étudié dans la base Palissy), menuiserie

Indexation iconographique normalisée

Ostensoir, colonne, crochet, feuillage, raisin ; armoiries ; pilastre, fronton ; ostensoir, Le Tétramorphe, ange ; ornement à forme géométrique

Description de l'iconographie

La façade de l'église présente un portail et une baie triple à colonnes et chapiteaux végétaux. Le tympan du portail accueille l'ostensoir du Saint-Sacrement. Les clefs de voûtes de la nef portent les armes des évêques angevins Mgr Freppel et Angebault, ainsi que celles du pape Pie IX. Décor également végétal sur les chapiteaux et frises au sein de l'église. Le portail de la grande façade sur la rue David-d'Angers est traité dans un style Louis XIII avec pilastres à bossages et fronton brisé. Ses vantaux en menuiserie sont ornés de panneaux géométriques et de balustres. Le couronnement central de la même façade est orné du Tétramorphe, inscrit dans un ostensoir entre deux anges.

État de conservation (normalisé)

Restauré

Protection

Intérêt de l'édifice

À signaler

Eléments remarquables dans l'édifice

Transept

Statut juridique

Statut juridique du propriétaire

Propriété privée

Références documentaires

Date de l'enquête ou du dernier récolement

1993

Date de rédaction de la notice

1995

Noms des rédacteurs de la notice et du dossier

Letellier-d'Espinose Dominique, Biguet Olivier

Cadre de l'étude

Inventaire topographique

Typologie du dossier

Dossier individuel

Adresse du dossier Inventaire

Région Pays de la Loire - Centre de ressources 1, rue de la Loire - 44966 Nantes cedex 09 - 02.28.20.54.70

Couvent de servantes du Saint-Sacrement, actuellement magasin de commerce et foyer
Couvent de servantes du Saint-Sacrement, actuellement magasin de commerce et foyer
© Région Pays de la Loire - Inventaire général, ADAGP
Voir la notice image