Couvent des Dames de la Croix

Désignation

Dénomination de l'édifice

Couvent

Genre du destinataire

De religieuses non cloîtrées

Vocable - pour les édifices cultuels

Saint-Jean-Baptiste

Appelation d'usage

Couvent des Dames de la Croix

Titre courant

Couvent des Dames de la Croix

Localisation

Localisation

Pays de la Loire ; Maine-et-Loire (49) ; Angers ; 33 à 35 rue Lionnaise

Aire d'étude pour le domaine Inventaire

Angers intra-muros

Canton

Angers Nord

Lieu-dit

Centre-ville (quartier)

Adresse de l'édifice

Lionnaise (rue) 33 à 35

Références cadastrales

1840 K 259 à 263, 1980 HL 53 à 73, 93

Milieu d'implantation pour le domaine Inventaire

En ville

Partie constituante non étudiée

Cour, logement, jardin, mail, communs, puits, église

Historique

Siècle de la campagne principale de construction

2e moitié 12e siècle, milieu 17e siècle, 2e quart 18e siècle, 4e quart 18e siècle

Siècle de campagne secondaire de consctruction

4e quart 17e siècle

Année(s) de(s) campagne(s) de construction

1687, 1745

Commentaires concernant la datation

Daté par source, daté par travaux historiques

Auteur de l'édifice

maître d'oeuvre inconnu

Personnalités liées à l'histoire de l'édifice

Filliard des Ormes François (commanditaire)

Description historique

Fondée vers 1660 par Pierre Maillard, supérieur du séminaire d'Angers, la communauté de la Croix, dite aussi des filles de la Trinité ou filles de la propagation de la Foi, a pour vocation initiale l'instruction des nouvelles converties au catholicisme et par extension une mission plus large d'enseignement. S'installant rue Lionnaise, ces religieuses utilisent d'anciens logis, notamment l'ancien manoir du Noyer (identifié et localisé en 2001 : étudié) , une maison dite du Moulin d'époque indéterminée (non localisée) et l'hôtel de la Malidordière, à l'angle des rues Lionnaise et du Tambourin. Rebâti au milieu du 17e siècle pour François du Filliard des Ormes, cet hôtel portait sur un fronton la date 1687. Une autre maison bâtie pour les Carmes en 1656 est également acquise par la communauté (non localisée). Sans église propre à l'origine, la communauté en édifie une dédiée à saint Jean-Baptiste en 1745. Pendant la Révolution, l'administration départementale y installe une maternité, puis un dépôt d'enfants trouvés : des bâtiments, à usage de logements et de salle de classe, sont alors construits le long de l'ancienne rue des Pénitentes (alias rue du Mouton) et de la rue du Tambourin (ou de la Gahouère en 1736). Dans le courant du 18e siècle, la ruelle séparative entre les communautés de la Croix et des Pénitentes est absorbée au profit de ces établissements. Dépendance des hospices au 19e siècle, le couvent de la Croix est connu uniquement par un plan de 1808 (à l'exception d'une élévation du manoir du Noyer). Il est détruit comme les édifices religieux ou hospitaliers voisins (Pénitentes, Hôpital général) lors de la rénovation du quartier dans les années 1860-1870.

Description

Typologie de plan

Plan allongé ; plan régulier en U

Description de l'élévation intérieure

1 vaisseau, 1 étage carré, 2 étages carrés, étage de comble

Commentaire descriptif de l'édifice

Sur le plan de 1808, l'hôtel de la Malidordière, est bien reconnaissable, avec son plan régulier en U : situé entre une vaste cour et un très grand jardin composé de carrés bordés d'arbres ainsi que d'un petit mail de tilleuls, il constituait la partie noble du couvent, avec grand appartement et ancien réfectoire des Dames (n° 3 sur le plan). Ce logis comprenait trois niveaux, avec étage carré et étage de comble. Un couloir d'étage sur les trois faces de la cour desservait des appartements. Une cour d'entrée secondaire desservait des bâtiments plus hétérogènes à un ou deux étages carrés, dont le manoir du Noyer dévolu au grand réfectoire (non décrit dans l'estimation des biens nationaux) , et l'église conventuelle qui présentait un plan allongé et un vaisseau unique (n° 2 du plan).

État de conservation (normalisé)

Détruit

Protection

Observations concernant la protection de l'édifice

Fiche mise à jour en 2003.

Références documentaires

Date de l'enquête ou du dernier récolement

1980

Date de rédaction de la notice

1980

Noms des rédacteurs de la notice et du dossier

Letellier-d'Espinose Dominique, Biguet Olivier

Cadre de l'étude

Inventaire topographique

Typologie du dossier

Dossier individuel

Adresse du dossier Inventaire

Région Pays de la Loire - Centre de ressources 1, rue de la Loire - 44966 Nantes cedex 09 - 02.28.20.54.70

Couvent des Dames de la Croix
Couvent des Dames de la Croix
© Région Pays de la Loire - Inventaire général, ADAGP ; © Conseil général du Maine-et-Loire
Voir la notice image