Maison de maître

Désignation

Dénomination

maison

Destinataire

de maître

Titre courant

Maison de maître

Localisation

Localisation

Aquitaine 47 Dolmayrac

Aire d'étude

Sainte-Livrade-sur-Lot

Lieu-dit

Arfeuille

Référence cadastrale

1836 E, 1991 E 486, 487

Milieu d'implantation

isolé

Parties non étud

pigeonnier, hangar agricole, orangerie, étable, logement, grange, chai, four à pain

Historique

Datation des campagnes principales de construction

18e siècle, milieu 19e siècle

Datation en années

1744, 1767

Justification de la datation

porte la date

Auteurs de l'oeuvre

maître d'oeuvre inconnu

Commentaire historique

Eléments d'un hameau du 18e siècle : pierre percée d'un quatrefeuille datée 1744 (en remploi) , ancien logis à linteaux en arcs segmentaires de 1767. Sur le plan cadastral de 1836, Arfeille est un hameau composé de 9 logis, avec 7 granges et étables, appelé " village " ; une maison plus importante appartenant à Coutarel Lagrèze, maire de Lamaurelle, possède un pigeonnier. En 1843, Coutarel Lagrèze fait démolir et reconstruire sa maison, achevée en 1858 selon les matrices cadastrales (logis à fronton et corniche moulurée). Les autres habitations sont abandonnées au cours du 19e siècle comme le logis de 1767 transformé en fours à pain (et à prunes ?) ; deux logements reconstruits au milieu du 19e siècle ont été convertis en dépendances. Une serre ou orangerie est bâtie à la fin du 19e siècle.

Description

Matériau du gros-oeuvre et mise en oeuvre

calcaire, moellon, enduit

Matériau de la couverture

tuile creuse, tuile plate

Vaisseau et étage

1 étage carré, comble à surcroît

Parti d’élévation extérieure

élévation ordonnancée

Type de la couverture

croupe, toit en pavillon, toit à longs pans, pignon couvert

Emplacement, forme et structure de l’escalier

escalier intérieur : escalier tournant à retours avec jour, en charpente

Commentaire description

Pigeonnier couvert d'un toit en pavillon en tuile plate.

Technique du décor des immeubles par nature

maçonnerie, fonderie

Représentation

fronton

Précision sur la représentation

L'élévation antérieure du logis porte un fronton central. L'orangerie est ornée d'une frise de lambrequins en fonte entre deux piliers en pierrede taille.

Typologie

écart agricole,logis indépendant et bâtiments agricoles dispersés

Statut juridique

Statut de la propriété

propriété privée

Références documentaires

Date d'enquête

2003

Crédits

© Inventaire général

Date de rédaction de la notice

2003

Noms des rédacteurs de la notice et du dossier

Mousset Hélène

Cadre de l'étude

inventaire topographique

Dossier

dossier individuel