Chapelle de pénitents blancs dite chapelle Saint-Jean-Baptiste

Désignation

Dénomination

chapelle

Destinataire

de pénitents blancs

Vocable

Saint-Jean-Baptiste

Destinations successives et actuelle

mairie

Titre courant

Chapelle de pénitents blancs dite chapelle Saint-Jean-Baptiste

Localisation

Localisation

Aquitaine 47 Sainte-Livrade-sur-Lot

Aire d'étude

Sainte-Livrade-sur-Lot

Référence cadastrale

NON CADASTRE

Milieu d'implantation

en ville

Historique

Datation des campagnes principales de construction

2e quart 17e siècle

Datation en années

1626

Justification de la datation

daté par source

Auteurs de l'oeuvre

maître d'oeuvre inconnu

Commentaire historique

Une confrérie de Pénitents blancs est établie à Sainte-Livrade en 1625 ; une chapelle est bâtie l'année suivante. Cependant, la tour servant de clocher semble plus ancienne : jouxtant le chevet, elle était bâtie, selon les architectes du 19e siècle, en brique de 33 centimètres de longueur, plus usitée à la fin du Moyen Age qu'au 17e siècle. Echangée avec la commune, elle abrite la mairie à partir de 1805, ainsi que des logements en location. La tour clocher tombe sur la nef le 12 janvier 1821 : la chapelle est démolie, et la mairie reconstruite. Une nouvelle chapelle est édifiée pour la confrérie en 1838 au nord de la ville, qui sera démolie en 1918, la compagnie ayant été dissoute en 1880.

Description

Matériau du gros-oeuvre et mise en oeuvre

brique

Parti de plan

plan allongé

Vaisseau et étage

1 vaisseau

Commentaire description

Tour de 22 mètres de haut selon l'expertise de Barthez en 1821.

Etat de conservation

détruit

Protection

Référence aux objects conservés dans l'édifice

IM47003276

Références documentaires

Date d'enquête

2002

Crédits

© Inventaire général

Date de rédaction de la notice

2002

Noms des rédacteurs de la notice et du dossier

Mousset Hélène

Cadre de l'étude

inventaire topographique

Dossier

dossier individuel